> 6 - DISPOSITIF > MIXITE SOCIALE, CARTE SCOLAIRE > Mixité sociale, Carte scolaire (Rapport officiel) > Selon le rapport 2011 de l’ONZUS, l’assouplissement de la carte scolaire a (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Selon le rapport 2011 de l’ONZUS, l’assouplissement de la carte scolaire a entraîné une diminution de 12,2% en 5 ans des effectifs des établissements scolaires situés en ZUS

8 novembre 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 2 novembre 2011, l’Observatoire national des zones urbaines sensibles a rendu public son rapport 2011. On y apprend que les effectifs des établissements situés en ZUS ont diminué de 12,2% en 5 ans.

A la rentrée 2009, 381 103 élèves sont scolarisés dans le secondaire en Zus, « soit une diminution de 2,2 % en un an et de 12,2 % en cinq ans ». L’assouplissement de la carte scolaire a entraîné le « départ » des classes moyennes des quartiers en ZUS vers des établissements hors secteur, jouissant d’une meilleure réputation. Ainsi, dans les établissements en en ZUS, les classes sociales plus défavorisées restent majoritaires, à l’image de la population vivant dans ces quartiers.

Quelques données à retenir :
• A la sortie des collèges en ZUS, les élèves s’orientent davantage vers la voie professionnelle que ceux hors zones sensibles (26,7 % contre 19,9 %).
• Le taux de réussite au DNB continue d’augmenter dans les établissements ZUS (progression de 5,8 points en cinq ans).
• On trouve dans les établissements en ZUS une part plus importante d’enseignants de moins de 30 ans (19,9 % contre 13,4 % en dehors des Zus).

Lire le rapport de l’ONZUS 2011 (304 pages)

Extrait de Weka.fr le 07.11.2011 : Rapport sur les établissements en zones sensibles

Répondre à cet article