> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale au LYCEE > Lycée (Travail et Evaluation par compétences) > B* Bilan du dispositif d’accompagnement et de lutte contre le décrochage de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Bilan du dispositif d’accompagnement et de lutte contre le décrochage de la seconde à la terminale au lycée prioritaire Albert Einstein à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne)

25 novembre 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Un dispositif de lutte contre le décrochage scolaire a été mis en place au lycée à la rentrée 2009. Il s’adresse aux élèves fragiles, mais présentant des difficultés particulières et ciblées, dont les élèves ayant échoué de peu au baccalauréat. Deux professeurs référents établissent le diagnostic des difficultés et orientent les élèves vers les aides les plus appropriées, du médecin à l’assistante sociale pour certains, à des aides plus scolaires dispensées par des assistants pédagogiques.

* Bilan tous niveaux (2010-2011)

Les groupes d’aide à l’expression orale/comportement/image de soi ont été reconduits. Les élèves concernés ont suivi régulièrement l’atelier. Les professeurs principaux des classes ont indiqué un changement important dans l’attitude de ces élèves et dans leur participation en classe.

Mise en place d’un dédoublement en histoire/géographie pour une classe de STG posant des problèmes importants de comportement et de connaissances : partenarial avec un AP et avec un autre professeur de la classe. Le dispositif a été ressenti comme très efficace aussi bien par les élèves que par les enseignants.

L’expérimentation a permis un vrai diagnostic des typologies des difficultés rencontrées par nos élèves et une réflexion qui soit bien adaptée à notre recrutement.

  • Les entretiens individuels se sont révélés des moments importants, le passage à un contrat d’objectifs a permis aux élèves de formuler leurs perspectives et les efforts qu’ils entendaient y investir.
  • Nous avons favorisé tout au long de notre expérience la transdisciplinarité. L’accent a été mis sur les méthodes communes, ce qui a permis un retour en classe immédiat car le contenu était variable (lié au programme bien sûr) mais nous avons mis en évidence les points communs dans les démarches et dans les approches à travers des disciplines variées.
  • Nous avons pu mesurer l’impact de certains phénomènes « autour » de l’expérimentation : le rôle du professeur principal et sa façon de présenter ces heures ont joué dans le ressenti des élèves et dans leur assiduité au départ : le suivi et le lien entre le professeur principal (l’ensemble de l’équipe pédagogique) et ceux qui participent aux heures d’accompagnement personnalisé est essentiel.
  • Cette expérimentation a été l’occasion de se doter d’outils pédagogiques que nous avons tenté de transmettre à nos collègues et de préciser pour pouvoir les utiliser l’année prochaine.
  • C’est un travail de coordination qui demande toutefois du temps et qui nécessite des plages de liberté assez souples pour pouvoir s’entretenir avec les collègues, présenter les dispositifs et leurs objectifs. De ce point de vue, nos actions ont été bien accueillies par les collègues, même par ceux qui voient certains de leurs cours un peu désorganisés par le départ de quelques élèves.

Bilan 2009-2010
Annexes 2009-2010 : Bilan avec les professeurs principaux, Fiches de suivi des élèves, Exemples de séquences
Bilan 2010-2011

 

Extrait de la Lettre d’information bimensuelle du Secrétariat général à la Ville- n° 231 - Jeudi 17 novembre 2011 : Bilan du dispositif d’accompagnement et de lutte contre le décrochage de la seconde à la terminale au lycée Albert Einstein à Sainte-Geneviève-des-Bois, académie de Versailles

Répondre à cet article