> 5 - TEXTES ET RAPPORTS OFFICIELS, ÉTUDES... (rubriques) > ETUDES UNIVERSITAIRES > "L’école de la périphérie", par Agnès Van Zanten, PUF, 2001 (le lien (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"L’école de la périphérie", par Agnès Van Zanten, PUF, 2001 (le lien social)

24 février 2004 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’école de la périphérie

Agnès VAN ZANTEN, PUF, 2001, 423 p. (Le lien social)

La situation des établissements de banlieue met fortement à l’épreuve le système scolaire français. La massification a permis l’accès à l’enseignement secondaire de la majorité des jeunes Français et immigrés, qui en étaient autrefois exclus. Pourtant, leur scolarité se déroule dans des contextes d’enseignement qui ne favorisent ni l’égalisation de leurs chances scolaires, ni leur intégration dans la société globale.

Agnès Van Zanten ne se contente pas dans ce livre de constater l’écart entre les établissements de banlieue et les établissements "ordinaires". Elle analyse finement les multiples processus qui participent à la construction des ségrégations scolaires. Le faible pouvoir de régulation des politiques locales, les stratégies des familles et la concurrence entre établissements y jouent un rôle déterminant. Mais le retrait ou l’adaptation des enseignants et l’absence de coordination entre professionnels de l’éducation, ainsi que les dynamiques d’apprentissage et de socialisation dans les "mauvaises" classes, dans les établissements et les quartiers, contribuent également à la relégation. La position marginale de ces établissements perdure car les acteurs locaux s’avèrent impuissants à transformer un ordre scolaire dont ils finissent par s’accommoder. Elle est surtout la conséquence de l’absence d’une réflexion et d’une action politique éducative globale. Ainsi, au travers de la notion d’"école de la périphérie", cette analyse ne s’intéresse pas seulement à l’école en banlieue.

Elle propose un autre regard sur la scolarisation qui met en lumière, de façon originale, le rôle des dynamiques locales dans la reproduction et la transformation des systèmes scolaires.
Ce livre s’appuie sur plusieurs enquêtes de type ethnographique menées pendant sept ans dans des salles de classe, des établissements et des villes de banlieue. Il présente une vision rapprochée des réalités éducatives susceptible d’intéresser aussi bien les enseignants et les parents que les élus et les responsables éducatifs locaux et nationaux, ainsi que les étudiants et les chercheurs en sciences sociales et en sciences de l’éducation.
(Présentation éditeur).

 

Analyse de l’ouvrage

Répondre à cet article