> 5 - Pédagogie en ZEP > Actions pédagogiques AU COLLEGE > Citoyenneté Laïcité (Collège) > B* Respect de soi, respect des autres au collège RRS Aliénor d’Aquitaine à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Respect de soi, respect des autres au collège RRS Aliénor d’Aquitaine à Salles (Gironde) (Journées Innovation 2014 et Forum enseignants innovants)

12 juin 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

ADDITIF du 11.06.14 :

Comment promouvoir le bien-être et le bien vivre ensemble en enseignant les SVT ? Avec le projet « Respect de soi, Respect des autres », Catherine Hupin, professeure au collège Aliénor d’Aquitaine de Salles (33), a réussi à accentuer la motivation et la solidarité de ses classes. Rencontre avec cette enseignante de SVT au Forum des Enseignants Innovants de Bordeaux.

L’objectif général est de promouvoir le bien-être et le bien vivre ensemble, de manière à créer un climat scolaire favorisant la réussite de tous au sein du Réseau de Réussite Scolaire de Salles. Pour cela, les objectifs spécifiques poursuivis sont de renforcer les aptitudes des équipes éducatives à mettre en œuvre des actions développant les compétences psychosociales des jeunes du RRS en partenariat avec l’Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé, de développer le plan d’amélioration du climat scolaire au sein du RRS en expérimentant ou en pérennisant des actions portant sur les capacités du vivre ensemble, la confiance en soi et la gestion du stress (comme par exemple une organisation différente de la journée de rentrée des 6e), de renforcer la relation famille-vie de l’élève en développant une communication positive notamment par le biais d’un site web.

Depuis la mise en place du projet, ma relation avec les élèves a énormément évolué, j’ai beaucoup de plaisir à les découvrir autrement que par le côté purement scolaire, cela m’a rendu plus proche d’eux, plus compréhensive et surtout beaucoup plus soucieuse de leur proposer des activités qui leur procurent du plaisir. La motivation qu’ils expriment en classe ou en atelier justifie totalement l’investissement réalisé pour modifier mes pratiques.

Une enquête réalisée a montré que les élèves ont aimé participer à une journée de rentrée comme celle-là : cela leur a permis de découvrir leurs camarades de classe et le collège plus rapidement. La classe de 5e impliqué dans le projet « respect de soi, respect des autres » se montre très motivée et très soudée. Au sein du club.com, les élèves viennent sur volontariat, avec plaisir et se montrent très motivés par une grande majorité des jeux éducatifs proposés. Dans tous les cas, ce type d’action leur offre davantage la possibilité de s’exprimer, de participer, de s’investir, d’interagir ce qui est très motivant.

Tous les projets présentés au Forum [p. 57 du PDF de 104 pages]

Extrait de cafepedagogique.net du 11.06.14 : Forum des enseignants innovants : Travailler le respect et la motivation en SVT

 

Respect de soi, respect des autres

Collège [RRS] Alienor d’Aquitaine
22 route du Martinet, 33770 Salles
Site du collège
Auteur : Hupin Catherine
Mél : catherine.baudet@wanadoo.fr

Action visant à promouvoir le mieux vivre ensemble en développant les compétences psychosociales des élèves (= leurs aptitudes individuelles pour bien vivre avec les autres, ex : estime de soi, communication, gestion des émotions ou de stress, résolution de problèmes...) et ainsi créer un climat scolaire favorisant le bien-être des élèves et leur réussite.

Nombre d’élèves et niveaux concernés
En 2013-2014 :
- Niveau 6ème : implication de tous les classes (231 élèves) dans :
• la journée de rentrée organisée de manière à favoriser la connaissance de l’autre, la cohésion du groupe et la compréhension de règles de vie.
• la participation au débat organisé par une classe de 5ème sur le thème du Respect
- Niveau 5ème : implication d’une classe (23 élèves) dans :
• une journée de rentrée organisée de manière à favoriser la connaissance de l’autre, la cohésion du groupe et la compréhension de règles de vie
• un projet à raison d’1h par semaine pour organiser une exposition-débat sur le thème du Respect Et implication des autres classes de 5ème (186 élèves) dans la participation au débat.
- Niveau 4ème : implication de toutes les classes (206 élèves) dans la participation au débat organisé par une classe de 5ème sur le thème du Respect

A l’origine
Avec des effectifs augmentant chaque année (840 élèves en 2013) et 98% d’élèves demi-pensionnaires, le collège de Salles est le lieu d’incivilités récurrentes (5721 observations et 724 rapports établis par le personnel en 2012-2013). Depuis ce constat, les professionnels du collège mènent différentes actions et sont à la recherche de solutions innovantes. Ayant suivi une formation sur le développement des compétences psychosociales en 2012, Mme Hupin, professeur de SVT, propose un programme expérimental dont l’objectif est d’aider les élèves à mieux vivre ensemble. Ce programme vise les jeunes du collège de Salles mais aussi, en amont, ceux des écoles de son Réseau de Réussite Scolaire pour une action coordonnée à du long terme.

Objectifs poursuivis
- Objectif général : Promouvoir le mieux vivre ensemble en développant les compétences psychosociales des élèves et ainsi créer un climat scolaire favorisant le bien-être des élèves et leur réussite.
- Objectifs opérationnels :
• 1° Organiser une formation destinée à renforcer les aptitudes du personnel encadrant les élèves à mettre en œuvre un programme de développement de compétences psychosociales.
• 2° Construire et mettre en œuvre un programme d’actions visant à développer les compétences psychosociales des écoliers et collégiens du Réseau de Réussite Scolaire de Salles.

Description
- Objectif opérationnel n°1 : Mise en œuvre de 2 formations de 2 jours pour 2 groupes de 15 personnes sur le développement des compétences psychosociales des écoliers et collégiens. A l’issue de la formation, les participants ont :
• clarifié les concepts et les modèles théoriques des compétences psychosociales,
• expérimenté des activités visant le développement des compétences psychosociales des enfants, et découvert des outils d’intervention,
• appréhendé la démarche d’Education pour la santé,
• repéré les modalités pour implanter, construire et animer des actions de renforcement des compétences psychosociales.
- Objectif opérationnel n°2 : Construction, mise en œuvre et amélioration continue d’un programme d’action visant à développer les compétences psychosociales des écoliers et collégiens du Réseau de Réussite Scolaire de Salles :
• Organisation d’une journée de rentrée "coopérative" (en 2013 pour tous les 6ème et 1 classe de 5ème) avec amélioration suite à l’évaluation et possibilité d’extension aux autres niveaux.
• Elaboration progressive d’un programme d’actions pour le primaire et le secondaire sous la forme d’un parcours d’activités proposées au fil de la scolarité des élèves et recensées sur un livret (des activités spécifiques à faire en vie de classe, en étude surveillée ou encore en club sur la pause méridienne ; des activités mêlant développement des CPS et connaissances disciplinaires). Objectif : apprendre à mieux se connaître et à s’estimer, à développer l’empathie, à mieux gérer les émotions ou le stress, à développer les capacités de communication efficace. Ainsi, les élèves pourront réagir de manière plus réfléchie et prendre les décisions qui leur sont favorables. - Organisation d’une exposition sur le thème du Respect par une classe de 5ème (création de clip…) qui sera suivi d’un débat entre pairs.

Modalité de mise en œuvre
- Modalités pour l’objectif opérationnel n°1 : Les formations sur le développement des compétences psychosociales : Les 2 formations sont réalisées par l’IREPS (Instance Régionale d’Education et de Promotion de la santé). Elles correspondent à une formation que Mme Hupin, porteur du projet, a elle-même suivi en octobre 2012. Elles se déroulent au collège de Salles, l’une fin novembre 2013, l’autre début avril 2014. Elles ont été financées à l’aide de 2 subventions obtenues suite à 2 appels à projet proposés par la Fondation de France (2800 euros) et l’ARS (Agence Régionale de Santé) (2500 euros).
• Lors de la première formation 13 personnes ont été formées : 6 professeurs des écoles allant de la maternelle au CM2, 4 professeurs du collège, 2 assistants d’éducation et 1 CPE.
• La 2ème formation sera à nouveau ouverte au même public auquel seront ajoutés les animateurs des centres de loisirs communaux.
• Une bibliothèque, regroupant ouvrages théoriques, recueille de techniques d’animation et jeux coopératifs, centralisées sur le collège va aussi être créée début 2014 à l’aide d’une partie de la subvention de la Fondation de France et des fonds du collège.
• Une troisième session de formation sera envisagée si les collègues en font la demande et qu’une nouvelle subvention le permet.
• La création d’un site web : Suite à la première formation, un site web regroupant des ressources numériques sur le développement des compétences psychosociales (ressources théoriques et exemples de techniques d’animation) sera mis en place et géré par Mme Hupin. Il permettra à chacun d’avoir un accès facile aux ressources et aussi d’échanger quant à ses pratiques avec ses élèves.
- Modalités pour l’objectif opérationnel n°2 : La création et la mise en place d’un programme d’action nécessite la constitution d’une ou de plusieurs équipes de travail dont au moins une partie ai participé à la formation sur le développement des compétences psychosociales.
• Pour la rentrée coopérative : En 6ème :
◦ Programmation de « la journée de rentrée coopérative » au cours de 2 réunions avec les professeurs principaux de 6ème, des membres du CESC et Mme Hupin au printemps 2013, sous l’impulsion du chef d’établissement.
◦ Réalisation de 3 activités lors de la rentrée : une pour apprendre à se connaître (« la toile d’araignée »), une pour apprendre à vivre ensemble (« l’île déserte ») et une dernière pour découvrir et se repérer dans le collège (« la chasse au trésor »).
◦ Evaluation de la journée de rentrée (positive) et discussion sur les ajustements à réaliser, en réunion en octobre 2013.
• En 5ème :
La classe de Mme Hupin a testé une activité de présentation (l’objet langage) et un jeu de rôle permettant de réfléchir sur les règles de vie dans un collège (« écoutant, écouté »). Extension aux autres classes envisagée (volontariat de certains professeurs et impulsion du chef d’établissement). • Pour la construction d’un parcours d’activité : Suite à la formation, les enseignants volontaires pourront sélectionner et expérimenter certaines activités, adaptées au niveau de leurs élèves, et ainsi recenser ces activités dans un livret qui pourra être publié dans les écoles du réseau et au niveau du collège.
• Le site web constituera un relais entre les enseignants impliqués.
• Pour la mise en place d’un club coopératif : Un CPE et deux assistants d’éducation ont été formés au cours de la 1ère session. Leur objectif à court terme (janvier2014) est de mettre en place sur la pause méridienne 1 à 2 fois par semaine, un club de jeux coopératifs, permettant aux élèves de différentes classes et de différents niveaux, d’apprendre à se connaître, de s’amuser tout en développant l’esprit coopératif et aussi de rester au chaud. Pour les aider lors des 1ères séances, ils peuvent co-animer le club avec Mme Hupin ou le formateur de l’IREPS.
• Pour la mise en place d’une exposition-débat : Depuis la rentrée 2012, 1 HSA a été attribué à Mme Hupin pour travailler à raison d’1h/ semaine, avec une classe de 5ème a l’organisation d’une exposition-débat sur le thème du respect. Le travail se déroule en 3 temps :
◦ le 1er trimestre est réservé au travail sur des activités pour apprendre à se connaître, à favoriser l’estime de soi, apprendre à connaître les autres, commencer à coopérer
◦ le 2ème et le début du 3ème trimestre sont consacrés à la construction des œuvres à exposer
◦ la fin du 3ème trimestre est utilisée pour apprendre à organiser un débat puis à l’animation de l’exposition-débat début juin face aux élèves de 6ème, 5ème et 4ème. (3ème exclus car en pleine révision du brevet).
◦ En 2012-2013 :
◦ ◦ co-animation avec M Réau, assistant prévention sécurité.
◦ ◦ travail sur le harcèlement : formation au hasard de 4 groupes : le 1er a préparé une scénette, le 2ème a écrit un slam en partenariat avec Mme Mallet, animatrice extérieure, le 3ème a produit 3 affiches et le dernier a produit un clip. En plus de leur présentation devant leurs pairs au cours de l’exposition-débat, ils se sont aussi produits devant leurs parents au cours d’une soirée dédiée et à la fête des collégiens organisée par le Conseil Général de la Gironde. Suite à ce travail, on a vu au sein du collège les langues se délier pour dénoncer des situations anormales.
◦ En 2013-2014,
◦ ◦ co-animation avec M Mège, animateur du PRIJ (Point Information Rencontre Jeunesse) de la ville de Salles, ayant des compétences dans la création vidéo.
◦ ◦ travail sur le « Respect » et participation au prix « mobilisons-nous contre le harcèlement » (31 janvier 2014) : création d’une vidéo collective pour le prix puis création d’autres vidéos par groupe. La vidéo collective sera présentée au Festival Ciné Jeune, avant un ensemble de court-métrages « Pas d’histoires » traitant du harcèlement, au cinéma de Salles, fin Janvier. L’ensemble des vidéos servira de base pour le débat avec leurs pairs et sera présenté à la fête des collégiens.

Moyens mobilisés
- Humains :
• Mme Hupin se présente comme un personnel ressource pour échanger, faire transmettre les informations et aider à l’organisation et à l’animation, ainsi que pour gérer le site et promouvoir le projet à l’intérieur et hors des frontières du Réseau de Réussite Scolaire du collège de Salles.
• Volontariat et/ou mis à disposition des professionnels impliqués dans le projet
- Financiers : 1 HSA dans la DGH du collège
- Techniques et matériels : Mise à la disposition de locaux, matériels informatiques et de reproduction par le collège.

Partenariat et contenu du partenariat
- Institutionnels :
• Subvention de la Fondation de France et de l’ARS (Agence Régionale de santé) pour financer les formations et la bibliothèque de ressources
• Soutien de la direction du collège et du conseil d’administration qui a voté le projet et le budget de l’acquisition de fond documentaire.
- Opérationnels :
• Partenariat avec l’IREPS pour la formation sur le développement des compétences psychosociales des enfants et l’aide à la mise en place du projet
• Partenariat avec la mairie de Salles pour la réalisation de clip pour l’exposition-débat : mise à disposition d’un animateur, prêt de matériel pour la création vidéo Info Droits pour la diffusion du clip réalisé par les élèves de 5ème au cours du festival ciné’jeunes2012

Liens éventuels avec la Recherche
Cette action se base sur le concept de "développement des compétences psychosociales" utilisé dans le cadre de la promotion de la santé qui nous vient du Canada. Elle s’appuie sur une formation réalisée par l’IREPS (Instance Régionale d’éducation et de promotion de la santé). Comme documentation scientifique associé, on peut prendre connaissance de l’article en ligne : « La place des compétences psychosociales dans les actions de prévention et de promotion de la santé » de F. Nock mais aussi s’appuyer sur d’autres références : « L’estime de soi. S’aimer pour mieux vivre avec les autres. » de Christophe André et François Lelord aux éditions Odile Jacob, 1999
Evaluation
- Indicateurs pour la formation des professionnels sur le développement des Compétences PsychoSociales des jeunes (valeurs attendues) :
• nombres et fonction des adultes formés (2X16 adultes : CPE, AED, Prof, Instit, ATSEM, Personnel des centres de loisirs),
• le degré de satisfaction des adultes formés (80%),
• le % de participants déclarant l’utilité de la formation pour leur pratique professionnelle (75%),
• et le % de participants déclarant recommander la formation (75%)
- Indicateurs pour la création et la mise en œuvre d’un programme d’actions basé sur le développement des Compétence PsychoSociales des jeunes. Valeurs attendues :
• le degré de finition du livret recensant les activités à proposer (100%),
• le nombre et la diversité des professionnels impliqués dans la création du livret (10, Prof, Instit, + quelques autres),
• le nombre d’élèves impliqués dans l’expérimentation des activités (125),
• le nombre d’activités expérimentées (3 par niveau),
• le degré de satisfaction des participants (80%),
• le nombre d’activités expérimentées qui sont validées (40%)
• le nombre d’activités à retravailler (50%) ou à abandonner (10%).
De plus on pourra étudier l’évolution du climat scolaire au sein du collège en s’appuyant notamment sur l’évolution du nombre de rapports.

Documents
Le développement des compétences psychosociales au sein du RRS de Salles (page web tenue par le responsable du projet)

Effets constatés
- Sur l’école / l’établissement : Au bout d’une année, on peut déjà voir quelques effets : une diminution sensible des incivilités recensées dans le collège au cours du 1er trimestre (nombre de sanction divisé par 3) et une ambiance plus confiante, plus sereine au sein des élèves ayant participé à une journée de rentrée 2013 spécifique.

Extrait du site Expérithèque : Respect de soi, respect des autres 2014

Répondre à cet article