> 4 - Education prioritaire. 250 sous-rubriques (SR) > MATERNELLE et Petite enfance (10 SR) > Rapports officiels (Maternelle) > Le taux de scolarisation des deux ans en éducation prioritaire a progressé (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le taux de scolarisation des deux ans en éducation prioritaire a progressé de 2,9% à la rentrée 2013 et dépasse les 20% (DEPP).
Rappel du dossier "Maternelle et Education prioritaire"

19 décembre 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 09.01.14

Pas question pour autant de revenir à une situation où l’école maternelle servirait de substitut ou de complément aux modes de garde de la petite enfance pour les moins de trois ans. L’effort en faveur de la scolarisation des enfants de deux ans est en effet soigneusement ciblé sur les zones d’éducation prioritaire (ZEP). L’objectif affiché est d’éviter ou atténuer d’éventuelles difficultés éducatives ultérieures en favorisant une scolarisation précoce. Le taux de scolarisation des enfants de deux ans progresse ainsi de 2,9 points dans les ZEP à la rentrée 2013 (au lieu de +0,8 point en moyenne nationale) et atteint désormais 20,4% (au lieu de 11,8% en moyenne nationale).

Ce taux de 20,4% en ZEP recouvre toutefois de fortes disparités régionales. Douze académies se situent d’ores et déjà au-dessus, dont certaines très fortement (47% à Besançon, 44% à Rennes, 41% à Nantes...), mais quatre académies affichent toujours un taux inférieur à 10% (Corse, Créteil, Guyane et Paris, qui ferme la marche avec 2,9%). La situation est d’ailleurs tout aussi inégalitaire si l’on considère la scolarisation des enfants de deux ans hors ZEP. Les taux vont en effet de 31,5% à Lille, 31,2% à Rennes et 22,8% en Martinique à 3,8% à Paris, 2,4% en Guyane et 2,2% à Créteil.

Avec 57 postes sup­plé­men­taires, Versailles est l’académie qui consacre le plus d’emplois à ce dis­po­si­tif. Créteil, juste der­rière, en dis­pose de 45 et Amiens de 38,5. A l’inverse, Nancy-Metz, la Guyane et Mayotte dis­posent d’aucun poste supplémentaire.

Toutefois, beaucoup d’académies ayant peu de postes sont celles qui sco­la­risent le plus d’enfants de moins de trois ans. En effet, Rennes avec 0,5 emplois sup­plé­men­taires sco­la­rise 74% de tout-petits. Bien que Créteil et Versailles consacrent beau­coup d’emplois à ce dis­po­si­tif, elles ont un taux de sco­la­ri­sa­tion de ces der­niers parmi les plus bas (9% et 16%).

Extrait de localtis.info du 08.01.14 : La scolarisation des enfants de deux ans entame sa remontée

Extrait de vousnousils.fr du 31.12.2013 : Scolarisation des moins de trois ans : 3975 postes supplémentaires

 

Le taux d’enfants de moins de deux ans sco­la­ri­sés en zones d’éducation prio­ri­taire a grimpé de 2,9 points à la ren­trée 2013 pour atteindre 20,4%, pour un objec­tif à terme de 30%, selon une étude du minis­tère de l’Education natio­nale publiée mercredi.

La relance à la ren­trée de la sco­la­ri­sa­tion des enfants de deux ans, "après plus de dix ans de fortes baisses", a per­mis d’accueillir au niveau natio­nal 6.100 tout-petits de plus qu’à la ren­trée 2012, soit au total 97.200 enfants, pré­cise l’étude de la Direction de l’évaluation, de la pros­pec­tive et de la per­for­mance (Depp). Le taux de sco­la­ri­sa­tion des enfants de deux ans est ainsi remonté de 0,8 point au niveau natio­nal, à 11,8%.

La relance de la sco­la­ri­sa­tion des tout-petits dans les zones dif­fi­ciles fait par­tie des mesures lan­cées par le ministre de l’Education natio­nale Vincent Peillon pour lut­ter contre l’échec scolaire.

Douze aca­dé­mies sur une tren­taine se situent au-dessus du taux de 30% de tout-petits sco­la­ri­sés, dont Besançon, Rennes et Nantes. Mais cinq aca­dé­mies affichent encore un taux infé­rieur à 10%, dont Créteil, aca­dé­mie à la fois jeune et pauvre.

Extrait de vousnousils.fr du 17.12.13 : 20% des enfants de 2 ans en zone d’éducation prioritaire scolarisés

Source : Note d’information 13.13 décembre : Les élèves du premier degré
à la rentrée 2013 : un effort pour la scolarisation à deux ans dans l’éducation
prioritaire

 

Archive (extrait du site Education prioritaire : Un article d’Olga Baudelot (CRESAS, 2001) sur les effets positifs de la scolarisation à deux ans en ZEP

Source : Dossier maternelle et éducation prioritaire

Répondre à cet article