> 5 - Education prioritaire > MATERNELLE et Petite enfance > Position d’observateur (Maternelle) > L’école avant trois ans dans les ZEP. Des municipalités s’inquiètent du coût (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’école avant trois ans dans les ZEP. Des municipalités s’inquiètent du coût des locaux d’accueil

25 janvier 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans son plan pour la refondation de l’éducation prioritaire, Vincent Peillon réaffirme sa volonté de développer l’accueil des moins de 3 ans dans les écoles, spécifiquement dans les nouveaux réseaux d’éducation prioritaire. Mais où les villes vont-elles trouver l’argent nécessaire à l’accueil de ces élèves supplémentaires ?

[...] "Je suis très favorable à cette mesure qui, à Saint-Denis, à petite échelle, a montré son efficacité. Mais le problème du financement est central : la plupart des villes qui ont des réseaux d’éducation prioritaire sont des villes pauvres. A Saint-Denis -14 000 élèves dans le primaire-, il faudrait ouvrir une bonne centaine de classes pour atteindre les 30% de TPS scolarisés. C’est simplement inatteignable ". [...]

Extrait de lexpress.fr du 16.01.2014 : Scolarisation avant 3 ans dans les ZEP : mission impossible ?

Répondre à cet article