> 4 - Education prioritaire. 250 sous-rubriques (SR) > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, parents, santé, internat...) (59 (...) > RELATIONS PARENTS-ECOLE (8 SR) > Textes et rapports officiels (Parents) > Généraliser en ZEP la mallette des parents et le dialogue avec les familles (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Généraliser en ZEP la mallette des parents et le dialogue avec les familles sur l’orientation, demande Marc Gurgand (Sciences Po) devant l’Assemblée

22 janvier 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les principaux peuvent changer le devenir des collégiens. Devant l’Assemblée, Marc Gurgand (Sciences Po) est revenu sur deux expérimentations réalisées en 2009 sur l’entrée au collège et l’orientation en fin de troisième.

L’expérimentation de la Mallette des parents a démontré que le fait de recevoir les parents d’élèves 3 fois pour leur expliquer le fonctionnement du collège a un impact sur le devenir scolaire des enfants. A condition que ce soit le principal et non un membre du personnel. Les élèves dont les parents ont été reçus seront moins absents et poseront moins de problèmes, établit la recherche menée par M Gurgand. Mieux : leurs amis aussi ! "Ca révèle qu’on peut faire des choses simples avec les parents et que ça a des effets réels", a conclu M Gurgand.

"L’Ecole est capable d’agir sur des déterminants de la réussite éducative". Une seconde expérimentation, menée en 3ème a montré que l’on peut diminuer fortement le décrochage final en échangeant avec les parents. Au bout de deux réunions, les aspirations des parents d’élèves faibles deviennent plus réalistes et les jeunes acceptent mieux une orientation en CAP. "Deux réunions font passer el taux de décrochage de 20 à 15%" , estime M Gurgand. Il a demandé la généralisation de ces expérimentations en éducation prioritaire.

Extrait de cafepedagogique.net du 20.01.14 : Décrochage : Le principal peut beaucoup

 

[[Note du QZ : L’utilisation de "La Mallette des parents", expérimentée dans l’académie de Créteil en 2008 auprès de parents immigrés, a été ensuite étendue à l’ensemble des parents de milieu populaire.

Répondre à cet article