> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > TYPE DE DOCUMENT > RAPPORT OFFICIEL > Rapport statistique : Depp, Insee, Cereq > Privilégier les établissements en situation extrême (Insee)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Privilégier les établissements en situation extrême (Insee)

16 septembre 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site « TF1.fr » le 16.09.05 : L’Insee pointe l’échec des ZEP

Alors même que Gilles de Robien avait annoncé, peu avant la rentrée, son intention de rouvrir le "dossier ZEP", une étude de l’Insee souligne leur maigre efficacité en matière d’amélioration de la réussite scolaire des élèves des zones concernées. Elle critique notamment l’usage des moyens alloués

(...)

Selon l’Insee, en privilégiant "les établissements en extrême difficulté", on aurait pu -"avec le même budget total"- abaisser plus nettement le nombre d’élèves par classe, une pratique reconnue comme la plus efficace face aux publics défavorisés. D’autant que les inégalités sociales se sont accrues au sein des établissements ZEP alors même que la philosophie présidant à leur création en 1982 était précisément de les réduire. Ainsi, les parents ont eux aussi participé à la "stigmatisation" de ces établissements en les évitant au profit d’écoles moins dotées mais dans un environnement considéré comme meilleur. La solution passerait peut-être par une nouvelle augmentation des moyens, comme le réclament les syndicats et la gauche, ainsi qu’une une revalorisation de l’image des ZEP. Mais trois mois après son arrivée, Gilles de Robien dispose d’une marge de manoeuvre budgétaire très étroite.

Répondre à cet article