> 5 - Education prioritaire > POSITIONS > Positions syndicales (ZEP) > Projet de circulaire de rentrée : le SNES dénonce le retour de l’école du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Projet de circulaire de rentrée : le SNES dénonce le retour de l’école du socle et la multiplication des "conseils"

9 mai 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le ministère vient de communiquer un projet de circulaire pour la rentrée 2014. Associé à d’autres projets tels que la mise en place des conseils de cycles et au manque criant de moyens, il révèle une conception de l’organisation du système éducatif qui nous ramènerait deux ans en arrière en faisant fi des débats de la refondation.

[...] De fait, soutenue par les tenants du socle Fillon de 2005 et de l’explosion du second degré et de sa structuration disciplinaire, la DGESCO anticipe les travaux du CSP et revient à ses démons de « l’école du socle » et de l’autonomie, bref, à la doxa de l’OCDE et des compétences-clés européennes.
Le SNES-FSU a demandé une profonde réécriture de cette circulaire et des fiches qui l’accompagnent.

LA MULTIPLICATION DES « CONSEILS » : LA FOLIE DES STRUCTURES ADMINISTRATIVES
Le ministère travaille à l’installation du conseil école-collège et des conseils de cycle en articulation avec le conseil pédagogique. Le résultat,
quoiqu’en disent les responsables de la DGESCO, est la mise en place d’une usine à gaz dans laquelle les enseignants, mais aussi les personnels d’encadrement, passeront d’innombrables heures de réunions parfaitement inutiles et qui, au bout du compte, donneront tout pouvoir aux chefs d’établissement pour imposer des pratiques fondées sur une vision du système éducatif souvent bien éloignée de celle des enseignants et de leur professionnalité.

L’application des délires administratifs conduirait à la mise en place, en plus du conseil écolecollège, à des conseils de cycle 3 (CM1-CM2- sixième) en nombre égal au nombre d’écoles du secteur du recrutement, chargés d’élaborer la partie pédagogique du projet d’école propre au cycle 3... en tenant compte du programme élaboré par le conseil école-collège, lequel programme devra avoir l’accord du CA du collègeet du conseil d’école de chaque école concernée.

Chacun de ces conseils pourrait mettre en place des « commissions » et devrait agir en coordination avec le conseil pédagogique, le conseil d’administration, la commission permanente, les conseils d’enseignement et autres structures particulières mises en place depuis des années dans les ZEP, RAR ou REP... sans oublier l’obligation de mettre en place les parcours d’éducation artistique et culturelle, les parcours de découverte des métiers, les multiples « éducations à » et, cerise sur le gâteau, les contrats tripartites imposés dans le cadre d’une « éducation globale » et de la « mise en synergie des compétences nationales et locales ».
Le SNES-FSU n’accepte pas cette folie technocratique qui ne fera qu’amplifier les difficultés du système éducatif.

Extrait de l’université syndicaliste, n° 741, 9 mai 2014, page 4 : Eternel retour de l’école du socle ?

Répondre à cet article