> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > Dédoublements, Pdmqdc, Taille des classes > Dédoubl., Pdmqdc, Taille Classes : Textes et Rapports officiels > L’évolution de la taille des classes en ZEP par rapport aux autres (rentrée (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’évolution de la taille des classes en ZEP par rapport aux autres (rentrée 2004)

18 octobre 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de « L’Expresso » du 18.10.05 : Plus d’élèves par classe

" Après une quasi-stabilité entre les rentrées 2001 et 2003, l’indicateur E/S croît légèrement dans toutes les formations à la rentrée 2004, à l’exception de celles de collège". Cet indicateur calcule le nombre d’élèves dont un enseignant a la charge dans sa classe en moyenne pendant une heure. Il prend en compte les heures en mi-groupe.
Selon une étude ministérielle, s’il est stable en collège à 22,7 élèves, il augmente légèrement au lycée (16 en LP, 23 en LGT). L’étude établit également le faible écart entre ZEP et non ZEP : 21 élèves contre 23.

La note d’information 05-27

Extraits de cette note :

La taille des structures pédagogiques dans les établissements du second degré public à la rentrée 2004

Le nombre d’élèves par division, également appelée« classe » dans le langage courant, a longtemps été le seul indicateur utilisé pour estimer les effectifs d’élèves dont les enseignants, exerçant dans les établissements du second degré, ont la charge. Mais, toutes formations confondues, plus du tiers des heures d’enseignement sont effectuées en groupe avec de grandes disparités selon le type de formation : 19% en collège, 50% en lycée professionnel et 47% en second cycle général ou technologique.

Aussi, l’indicateur « nombre d’élèves dont un enseignant a la charge dans sa classe en moyenne pendant une heure » (E/S) a-t-il été déterminé pour prendre en compte tous les enseignements, qu’ils soient dispensés en classe entière ou en groupe. Il est égal à 21 élèves, toutes formations confondues, à 16 pour l’enseignement professionnel et 23,1 en second cycle général ou technologique.

Pour les structures pédagogiques du niveau collège, cet indicateur globalement égal à 22,7, varie de 21,1 en éducation prioritaire à 23,2 hors éducation prioritaire. Après une quasi-stabilité entre les rentrées 2001 et 2003, l’indicateur E/S croît légèrement dans toutes les formations à la rentrée 2004, à l’exception de celles de collège.

(...)

Plus de travail en groupes dans les collèges en zone d’éducation prioritaire

En collège, le nombre moyen d’élèves devant un professeur est de 22,7, mais il est lié à la taille de l’établissement. Il est de 20,6 dans les établissements dont l’effectif est inférieur à 300 élèves, et atteint 24 dans ceux comptant plus de 900 élèves.
Les collèges relevant de l’éducation prioritaire (ZEP ou REP) bénéficient d’un nombre d’élèves moyen par structure plus faible, 21,1, par rapport aux établissements n’en relevant pas (23,2).
Corrélativement, 11,5 % des heures d’enseignement sont assurées dans des structures de plus de 25 élèves en ZEP-REP contre 34,7 % dans les collèges hors ZEP-REP.

(...)

Répondre à cet article