> 5 - TYPES DE DOCUMENTS : Textes et Rapports officiels, Déclarations (...) > ETUDES (UNIVERSITAIRES) > Le rapport d’évaluation du programme de résidences d’artistes en école (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le rapport d’évaluation du programme de résidences d’artistes en école maternelle "Enfance Art et Langages" (en majorité en ZEP), par Jean-Paul Filiod (ESPE de Lyon)

12 janvier 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

"Le sensible est déjà du cognitif." C’est la thèse défendue par Jean-Paul Filiod (ESPE de Lyon) dans le rapport d’évaluation du programme de résidences d’artistes en école maternelle "Enfance Art et Langages". Le chercheur propose donc le concept de "sensible - comme - connaissance", et il refuse d’opposer "un sensible tout court" à la connaissance rationnelle. "Pour le dire autrement, le sensible, c’est les 5 sens (ou plus), mais c’est aussi le sens qui en découle, la connaissance qui y est associée, dans l’expérience même et à partir d’elle."

Il distingue trois registres de ce "sensible - comme - connaissance" ou S2C, selon qu’il est "incarné" et qu’y prédomine le "langage non - verbal", "concrétisé" et qu’il donne lieu à une production, même minime, ou "oralisé", mis en mots, que ceux-ci donnent une explication ou qu’ils prolongent poétiquement le geste artistique. L’auteur nous met toutefois en garde, "ces registres sont analogiques aux formes cognitives", mais en apparence seulement. Jean-Paul Filiod nous invite à ne pas rester attachés "à la pensée classique".

Le rapport, ici (PDF)

Extrait de [touteduc.fr} du 06.01.15 :

L’éducation artistique, une autre forme de la connaissance (rapport de recherche)

Répondre à cet article