> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > Découverte littéraire et culturelle de la Ville par le numérique au collège (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Découverte littéraire et culturelle de la Ville par le numérique au collège Eclair de Tourcoing

19 janvier 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

La ville et ses réécritures numériques : voir et écrire la ville en 2.0

Carole Guérin-Callebout,
Collège [ECLAIR] Pierre Mendès-France, Tourcoing, Académie de Lille

Niveaux et entrées du programme
Ce projet a été mené avec une classe de 3e et permet de croiser deux entrées du programme :
- Romans et nouvelles des XXe et XXIe siècles porteurs d’un regard sur l’histoire et le monde contemporain
- Nouveaux regards sur le monde dans la poésie contemporaine

Numérique et projet d’enseignement
Le numérique est au cœur de ce projet d’enseignement et lui donne son sens. Les ressources du web seront bien sûr exploitées : ressources pédagogiques, en particulier les dictionnaires électroniques et iconographiques pour donner du sens à l’objet d’étude et le problématiser. Loin de n’être qu’un ensemble de ressources, le numérique est ainsi surtout exploité, dans le projet, pour sa capacité à devenir un espace propice à la réflexion et à l’expression, écrite et orale.

Supports exploités
- De nombreux supports numériques disponibles sur le web : images fixes et mobiles sur le thème de la ville.

- Un corpus de textes associant écritures narratives et poétiques : un extrait du poème « Les usines » de Emile Verhaeren, publié dans le recueil Les villes tentaculaires en 1895, un extrait de la nouvelle « Ville vivante » de J.M.G. Le Clézio, paru dans le recueil Le livre des fuites en 1969, une nouvelle intégrale de Sylvain Tesson, « L’asphalte », publiée dans le recueil Une vie à coucher dehors en 2009, un slam de Grand Corps Malade, « Enfant de la ville », tiré de l’album éponyme de 2008, quelques poèmes extraits de L’herbier des villes de Hervé Le Tellier, 2010

- Une œuvre architecturale : le building Aqua à Chicago, dessiné par Jeanne Gang et achevé en 2010.

Objectifs littéraires et culturels
- Rendre les élèves sensibles aux enjeux littéraires des textes et plus largement aux enjeux esthétiques des œuvres en suscitant le dialogue entre ces œuvres et les élèves
- Rendre les élèves acteurs du numérique pour en faire des lecteurs curieux, engagés et cultivés
- Recréer l’envie d’écrire en faisant du numérique un langage à part entière

Ressources numériques et outils informatiques mobilisés
- De nombreuses ressources du web :
• Pour voir et aiguiser son sens esthétique et critique sur la ville de Tourcoing :
http://www.tourcoing.fr/patrimoine/bourgogne/diaporama.htm
http://normalezup.20minutesblogs.fr/histoire_du_quartier_avec_un_grand_h_/
• Pour comprendre les métamorphoses des mégapoles et mégalopoles contemporaines : -
http://www.city-data.com/forum/general-u-s/1812479-metro-area-looks-4th-mostspread-5.html
http://earthengine.google.org/#timelapse/v=36.15759,115.18325,10,latLng&t=2.65
https://earthengine.google.org/#intro/CreationOfDubai

• Pour sensibiliser les élèves à l’architecture contemporaine des villes et en particulier l’art des tours :
http://www.universcience.tv/video-megatours-artistiques-derniers-jours--5799.html
(trois interviews d’artistes plasticiens contemporains exposant leur visions de la ville à travers ses tours, dont celle de l’artiste chinois qui avait exposé une partie de des œuvres lors de l’exposition « Babel » au Palais des Beaux Arts de Lille : Du Zhenjun)
http://studiogang.net/work/2004/aqua (des photos du building Aqua accompagnées
de dessins de l’architecte)
http://www.youtube.com/watch?v=jkd2IRP-cmU (une vidéo de présentation du building Aqua)

- Une salle informatique connectée à internet, « salle pupitre » et des logiciels associés : logiciels de traitement de texte, de traitement de l’image et de présentation (Powerpoint et Prezi)
- Un TNI
- Tablettes pour filmer les prestations orales des élèves (tout autre appareil nomade pouvant filmer aurait pu être exploité, à commencer par un appareil photo numérique)

Compétences exercées
- la maîtrise de la langue française
- la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication
- la culture humaniste
- faire preuve d’initiative et être autonome dans son travail

Les étapes du projet
1. Exploiter les ressources du web pour donner corps et sens à « la phrase urbaine »
2. Faire de l’espace numérique un lieu d’actualisation et d’appropriation des œuvres
3. Réécrire la ville en langage numérique

Pourquoi recourir au numérique ?
Ce projet est né d’une réflexion conduite en juin dernier à l’issue de l’épreuve d’Histoire des Arts au collège. Ces oraux avaient en effet révélé combien les élèves avaient largement privilégié les œuvres picturales au détriment d’autres langages artistiques. Ils avaient également mis en lumière les difficultés des élèves à s’exprimer à l’oral et à rendre compte d’une appropriation personnelle, à la fois sensible et critique, des œuvres sélectionnées.

C’est dans cette perspective que le recours aux outils et ressources numériques s’est imposé. Le premier objectif de ce projet a en effet été de faire prendre conscience aux élèves qu’il est possible de développer d’autres usages du numérique, bien loin du simple pillage plus ou moins soumis à une réécriture personnelle qu’ils font trop souvent. Exploiter les outils et supports numériques en classe engage les élèves à développer de nouveaux modes de pensée pour devenir, guidés par leur professeur, des acteurs éclairés de notre monde contemporain.

Plus largement, ce projet s’appuie sur la richesse de l’espace numérique capable d’initier de nouvelles postures chez les élèves. Il favorise la concentration, éveille la curiosité, stimule l’analyse et insuffle une réelle envie de produire pour permettre à chacun de défendre son point de vue.
Le numérique devient donc un levier pour développer les compétences fondamentales des élèves et en particulier leur expression. Le numérique constitue en effet à la fois un vecteur de pensée très efficace et le lieu d’une expression protéiforme -associant son, image, écrit et oral- révélant esprit critique et sensibilité artistique chez les élèves.

[...]

Extrait du site de l’académie de Lille  : La ville et ses réécritures numériques : voir et écrire la ville en 2.0 (19 pages)

Répondre à cet article