> 4 - Education prioritaire. 250 sous-rubriques (SR) > MIXITE SOCIALE ET "CARTE SCOLAIRE" (14 SR) > Positions politiques et syndicales (Carte scolaire et mixité (...) > L’enseignement catholique se veut plus ouvert à la mixité sociale

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’enseignement catholique se veut plus ouvert à la mixité sociale

21 avril 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Alors que l’Education nationale s’engage vers une gestion des moyens prenant en compte des impératifs de mixité sociale, l’enseignement catholique fait évoluer aussi ses critères d’affectation des nouveaux moyens. Il le fait à sa manière, en rondeur et dans la continuité mais avec des effets qui pourraient être perçus sur le terrain à partir de la rentrée 2016.

Refus de la carte scolaire...
Pascal Balmand, secrétaire général de l’enseignement catholique, a présenté le 17 avril le rapport final du groupe de travail sur les indicateurs installé au secrétariat général de l’enseignement catholique (SGEC) depuis mars 2014. L’enseignement catholique doit relever le défi de s’adapter aux nouvelles règles de gestion lancées par V Peillon et ses successeurs qui prennent en compte la mixité sociale dans l’attribution des moyens.

La pression exercée sur l’enseignement catholique est d’autant plus forte que de nombreux travaux sociologiques (P. Merle, M Oberti ou dernièrement Son Thierry Ly par exemple) montrent le rôle que jouent les établissements catholiques dans la ségrégation sociale à l’Ecole.

Ce que souhaite le SGEC c’est justement écarter les approches sociologiques au profit de la prise en compte des projets de ses établissements. Alors le Sgec met en doute l’intérêt des calculs basés sur les CSP. "L’important ce n’est pas la population accueillie, explique P Balmand, mais la politique menée par l’établissement". Au nom de la liberté de l’éducation P Balmand écarte toute entrée de l’enseignement catholique dans une carte scolaire. [...]

Extrait de cafepedagogique.fr du 20.04.15 : L’enseignement catholique se prépare aux exigences de mixité sociale

 

L’enseignement catholique veut faire plus et mieux en termes de mixité. Vendredi 17 avril, son secrétaire général, Pascal Balmand, a présenté les avancées de son plan « pour les réussites », lancé il y a un an et qui devrait se concrétiser à la rentrée 2016. Le principe : donner la priorité, dans le cadre de sa répartition des moyens, aux établissements qui font l’effort d’ouvrir leurs portes à d’autres publics que les bons élèves issus de catégories sociales favorisées.

Extrait de lemonde.fr du 18.04.15 : L’école catholique se veut plus ouverte

Répondre à cet article