> 7 - Politique de la Ville > Autres actions Ville : emploi, culture, sport... > Action culturelle et sportive dans les quartiers > Patrick Kanner rétablit 100 millions d’euros de crédits annuels pour les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Patrick Kanner rétablit 100 millions d’euros de crédits annuels pour les associations, veut faire revenir Léo-Lagrange, Francas et UFCV dans les quartiers et prône une forme de "discrimination positive"

29 avril 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les 100 millions d’euros de crédits annuels en faveur des associations qui œuvrent dans les quartiers prioritaires seront rétablis, a annoncé Patrick Kanner en visite à Toulouse et dans son agglomération mardi 28 avril 2015. Une décision "acté[e] dans le triennal", a précisé le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports en ouverture des Assises métropolitaines de la politique de la ville organisées par "Toulouse métropole", l’agglomération du grand Toulouse. Cette mesure se traduit dès cette année par le déblocage de 50 millions d’euros - "car nous sommes déjà en milieu d’année", a-t-il expliqué - et se poursuivra, pour les "années pleines", par 100 millions d’euros en 2016 et la même somme en 2017.

Une annonce qui s’inscrit dans la nouvelle politique de la Ville. "Nous voulons aussi intervenir immédiatement pour les habitants du quartier" a affirmé le ministre, qui rétablit ainsi l’enveloppe qui avait "été progressivement ôté[e] [aux associations] de la politique de la Ville entre 2008 et 2011 pour d’autres priorités". "Tout le travail des associations auprès des jeunes dans la culture, dans le sport est indispensable pour la qualité de vie dans les quartiers", a-t-il justifié.

Rétablir l’égalité pour mieux transmettre les valeurs de la République
Celui-ci a également indiqué que des "quotas spécifiques" avaient été fixés pour tous les contrats aidés "qui permettent notamment aux jeunes de mettre le pied à l’étrier et de s’insérer dans la vie professionnelle", en faveur de "ceux qui habitent dans les quartiers prioritaires". "Donner plus à ceux qui ont moins (…). Il paraît que le mot discrimination positive ne fait pas plaisir à tout le monde (…). Or, ce que je sais, c’est qu’il y a de la discrimination négative dans les quartiers. Donc, rétablir l’égalité des chances me paraît un beau sujet pour notre République." Une promesse d’égalité à tenir absolument, selon lui, surtout après les attentats de janvier dernier [...]

Extrait de touteduc.fr du 28.04.15 : Patrick Kanner annonce le rétablissement des 100 millions d’euros de crédits annuels en faveur des associations œuvrant dans les quartiers prioritaires

 

Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner est à Toulouse demain pour les assises de la politique de la ville organisées par Toulouse Métropole. Interview.

[...] Il y a 1 300 quartiers prioritaires. Les 200 à 250 qui concentrent le plus de difficultés attirent l’attention mais d’autres vivent bien. D’où l’importance de mettre le paquet sur ces secteurs. Il faut une forme de discrimination positive. Donner plus à ceux qui ont moins. La politique de la ville, c’est rétablir l’égalité des chances. C’est une politique de justice sociale

[...] Sur le plan de l’action sociale, je vais demander à de grandes associations populaires de revenir dans les quartiers. Je pense à Léo-Lagrange, aux Francas, à l’UFCV...

Extrait de ladepeche.fr du 24.04.15 : Quartiers défavorisés : la politique de la ville, « digue anti-obscurantisme »

Répondre à cet article