> 6 - Pédagogie / Formation > Actions locales AU LYCEE > Lettres et langues (Lycée) > B* S’entraîner à l’épreuve orale des EAF (Epreuve anticipée de Français) grâce (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* S’entraîner à l’épreuve orale des EAF (Epreuve anticipée de Français) grâce aux outils numériques au lycée site d’excellence Victor Hugo de Marseille

17 juin 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 22.06.15 :

Comment aider les élèves à préparer l’entretien pour l’oral des Epreuves Anticipées de Français au baccalauréat ? C’est-à-dire les habituer à développer leur pensée, mais aussi les inciter à s’intéresser aux lectures cursives, documents annexes et parcours d’ensemble qu’ils négligent parfois de réviser ? Au lycée Victor Hugo de Marseille, Marie-Cécile Flory, professeure de lettres, a tenté de relever le défi en utilisant le numérique : les élèves conçoivent collectivement les questions que pourrait poser l’examinateur, puis chacun réalise l’enregistrement d’une réponse. Bilan : « les élèves eux-mêmes ont apprécié le projet, qui leur donnait l’impression de pouvoir progresser tout au long de l’année vers la maîtrise de l’épreuve orale. »

Extrait de cafepedagogique.net du 22.06.15 : Oral et numérique : préparer l’entretien de l’EAF

 

S’entraîner à l’épreuve orale des EAF grâce aux outils numériques

Activité proposée par Marie-Cécile Flory du lycée [site d’excellence] Victor Hugo de Marseille, pour ses élèves de 1 ES 2

Objectif du projet

L’épreuve orale des EAF est une épreuve qui peut être très favorable aux élèves des lycées ZEP. En effet, s’ils parviennent à bien maîtriser les textes sur lesquels ils ont travaillé toute l’année, ils ont en général des notes satisfaisantes. C’est en revanche l’entretien qui peut poser problèmes car les élèves concentrent leurs révisions sur les textes étudiés et négligent parfois les documents complémentaires et les questions transversales des séquences.
Partant de ce constat, mon objectif était de trouver un moyen pour les inciter à travailler l’entretien, c’est-à-dire à s’intéresser aux documents annexes aux lectures analytiques. Mon second objectif était de les familiariser avec le type de parole spécifique à l’oral : les élèves doivent parler de sujets littéraires et être capables de développer leur pensée, bien au-delà des prises de paroles en cours souvent limitées à quelques secondes.

Mise en œuvre du projet

J’ai demandé aux élèves de s’enregistrer tandis qu’ils répondaient à des questions trouvées en cours et de m’envoyer par mail leurs productions. Pour chacun, j’ai rempli une petite fiche et donné une note sur 10.
Deux types de travaux ont été demandés :
• Des bilans de fin de séquence : lors du dernier cours, j’ai distribué le descriptif de séquence et demandé aux élèves de trouver les questions que l’examinateur pourraitleur poser en entretien. Après une mise en commun, nous avons établi uneliste de huit questions possibles, environ. Les élèves en choisissent une. Ceci a été fait pour deux séquences de l’année.

• Une lecture cursive : j’ai demandé aux élèves, regroupés en binômes, d’imaginer l’interview et les réponses d’un personnage principal d’Œdipe-roi de Sophocle.
Des exemples de réalisation sont visibles à cette adresse

Bilan

- Le bilan de ce projet a été largement positif.
• Dans l’ensemble, les élèves ont largement participé : seuls deux ou trois élèves décrocheurs n’ont pas réalisé les travaux.
• Les résultats au bac blanc ont été vraiment meilleurs que d’habitude, car les élèves s’étaient projetés bien plus tôt dans les révisions et maîtrisaient les séquences et les documents complémentaires.
• Les élèves eux-mêmes ont apprécié le projet, qui leur donnait l’impression de pouvoir progresser tout au long de l’année vers la maîtrise de l’épreuve orale.

- Les difficultés rencontrées sur ce projet :
• Il faut que les élèves s’organisent entre eux pour que ceux qui n’ont pas de fonction d’enregistrement vocal puissent se regrouper avec ceux qui en ont.
• Le format audio : certains élèves ont dû refaire leur travail lors du premier travail car mon ordinateur ne pouvait pas les lire.
• Quelques cas de triche sur internet où des élèves lisaient des réponses toutes faites.
• Une tendance à traiter les mêmes trois questions les plus faciles.

- Les améliorations à apporter :
• Le problèmes des différents formats audio : ce serait bien de trouver une manière d’harmoniser les formats, pour pouvoir les lire sur les ordinateurs du lycée, ce qui n’était pas toujours le cas…
• Comme toujours, veiller à bien préciser les consignes, surtout lors du premier travail.
Peut-être faut-il faire écouter aux élèves une production d’un ancien élève sur un sujet différent ?
• Répartir les questions entre les élèves pour qu’elles soient toutes traitées

Description et bilan du projet

Des exemples de réalisation

- Séquence 1 : Vivre en société
Comment les artistes présentent-ils leur vision imaginaire de la société ? (par Eolia)

- Séquence 3 : Destins tragiques

Interview du personnage d’Oedipe (par Aïcha, Zakary et Hadj)

• Une interview en deux parties du choryphée (par Kalyla et Abdallah)-
Partie 1
Partie 2

Un oral sur la question de l’évolution de la notion de tragique au fil des siècles (par Ledna)

Un oral sur l’histoire d’Oedipe qui montre qu’il ne peut échapper à son destin (par Samira)

La page web du projet

Extrait du site de l’académie d’Aix-Marseille du 29.05.2015 : S’entraîner à l’épreuve orale des EAF grâce aux outils numériques

Répondre à cet article