> 5 - Education prioritaire > TYPE DE DOCUMENT > DOSSIERS > Des nouvelles de l’éducation prioritaire (et des rencontres académiques) en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Des nouvelles de l’éducation prioritaire (et des rencontres académiques) en Polynésie française (4 articles)

2 juin 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Ouverture des Assises de l’éducation prioritaire

PUNAAUIA, le 1er juin 2015. (COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE) La ministre de l’éducation et de l’enseignement supérieur, Nicole Sanquer-Fareata a ouvert ce matin les « Assises de l’éducation prioritaire », en présence du Vice-recteur de la Polynésie française, monsieur Jean-Louis BAGLAN.

Dans le cadre de la politique éducative que mène son ministère, notamment en matière de réussite scolaire pour tous, il était primordial que le système éducatif polynésien se dote de réseaux d’éducation prioritaire (REP+) adaptés à sa géographie. A ce titre, un arrêté fixant la liste des REP+ pour la rentrée scolaire d’août 2015 a été pris en conseil des ministres du 25 mars 2015. Trois REP+ ouvriront à la prochaine rentrée scolaire : Faaa, Papara et l’archipel des Tuamotu.

Le ministère de l’éducation nationale a souhaité accompagner le gouvernement de la Polynésie française dans sa politique d’éducation prioritaire. C’est pourquoi, le Vice-recteur de la Polynésie française a apposé son visa préalable sur l’arrêté pris en conseil des ministres, visa qui a officialisé au plan national la mise en œuvre des trois réseaux. [...]

Extrait de Tahiti-infos.com du 01.06.15 : Ouverture des Assises de l’éducation prioritaire

 

[...] (suite du communiqué de la Présidence)
L’instauration de ces réseaux permet d’établir un cadre propice aux apprentissages en s’appuyant sur le travail en équipe des enseignants du premier et du second degré et sur les innovations pédagogiques. Il s’agit de mieux accompagner les élèves dans leurs parcours, particulièrement ceux qui éprouvent des difficultés. La création de ces réseaux contribuera à l’amélioration des réussites scolaires.
Les « Assises de l’éducation prioritaire » ont pour objectifs de préparer la rentrée d’août 2015 dans cette dynamique en réunissant les professionnels de l’éducation des 1er et 2nd degrés, mais aussi les élus municipaux concernés et les représentants du personnels.

Extrait de ladepeche.pf du 01.06.15 : Ouverture des Assises de l’éducation prioritaire

 

Une journée d’assises pour l’éducation prioritaire avec les autorités du pays et de l’Etat au nom de "la réussite de tous les élèves" s’est tenue lundi. L’Etat investit 500 millions de francs pacifique pour la mise en place de nouveaux programmes d’aide aux plus démunis.

[...] Qu’est ce qu’on gagne avec REP+ ?
Le statut de REP+ offre des avantages financiers aux écoles, des moyens humains et une prime aux enseignants, à qui l’on demande en retour d’être plus disponibles, en dehors des cours notamment. Le ministère de l’éducation national espère ainsi renforcer la cohésion au sein de l’école et réduire les inégalités, " de plus en plus fortes" selon le vice-recteur de Polynésie Française. Faa’a aura 10 REP+, Papara, 3 et les Tuamotu 18.

[Plusieurs vidéos en ligne]

Extrait de [polynesie.la1ere.fr du 01.06.15 : De nouveaux programmes pour 6627 enfants en détresse scolaire (avec des vidéos)

 

[... La rentrée 2015 : Le dernier comité technique paritaire ne nous a pas laissé voir une meilleure prise en charge des remplacements, faute de moyens postes en nombre suffisant. Il y en a déjà pas assez pour assurer les heures d’enseignement en REP+ dans les îles éloignées. Si on prend en compte que la pondération de 1,1 doit être du temps dégagé pour de la concertation, le compte n’y est pas. Les réussites aux concours nationaux arrivent avec sans doute plus de stagiaires que prévu et c’est très bien. Les contractuels en CDI auront leurs attributions de postes fin juin. Les projets REP+ sont élaborés dans les établissements, mais encore pas de réponse sure pour les indemnités indexées ou non. . C’est en bonne voie selon le Ministère local et le Vice-Rectorat.

Des assises vont avoir lieu le 1ier juin, les syndicats ont été cordialement invités, si leurs horaires le leur permettent. L’attribution de 15 tablettes numériques à chaque collège ne fait pas l’unanimité mais au moins l’équité, Taravao en aura 30 à défaut de salles ! Maintenant leur utilisation, leur contenu, leur stockage, leur entretien se discutent dans les établissements. La formation se fera puisqu’une commission a été créée à l’ESPE. En attendant les pionniers en la matière sont vivement sollicités par les collègues.

Nous attendons la dotation des IMP (indemnités de missions particulières), elles vont permettre de rémunérer ou d’accorder une décharge de service aux coordinateurs de disciplines, et pour ceux qui veulent maintenir les heures de labo ou d’entretien de réseau.

 

[Dans des collèges en REP]

[...] Le collège de Hao a manqué cruellement d’enseignants cette année, le fonctionnement avec beaucoup de contractuels a eu comme conséquence un nombre d’heures de français, de langues et autres, non effectuées cette année car beaucoup ne restent pas (au moins 300 heures de cours n’ont pas été assurées).
Le projet d’établissement réalisé par les collègues (7 heures de réunions bénévoles…) en début d’année n’a pas été suivi dans la répartition DHG, les quelques heures restantes pour fonctionner en REP+ ont été données en EPS et l’heure et demi de décharge due à la REP+ sera en heure supplémentaire, donc aucune possibilité d’aide individualisée en français et mathématiques, de dédoublement de classes pour un meilleur suivi des élèves et des enseignants croulant sous les heures supplémentaires.

Les recrutements à la rentrée ont été faits mais des enseignants ne se sont pas manifestés.

Le collège de Hao classé en REP+ doit fonctionner avec une équipe stable et non pas être la dernière roue du carrosse polynésien. Aucune amélioration ne semble possible dans de telles conditions.

Le collège Henri Hiro : Les incivilités perdurent et comme ailleurs peu de solutions existent. Malheureusement les exclusions proposées en conseil de discipline non pas été validées par la Ministre contrairement à ce qu’elle avait affirmé. Le collège a reçu 10% d’heures en plus pour compenser la pondération REP+, les postes remis à la rentrée 2014 sont maintenus mais 1 poste d’histoire en moins. Nous espérons comme l’a dit la Ministre que la pondération ne sera pas reconduite en réunions imposées et souvent inutiles. Les bâtiments depuis longtemps en souffrance se dégradent encore plus.

Le collège de Papara classé en REP+ avec toujours autant d’effectifs par classe et d’heures supplémentaires aura bien du mal à surmonter les problèmes d’échec scolaires.

Extrait de snes.pf du 30.05.15 : La lettre d’info mai 2015 du SNES-Fsu Polynésie française

Répondre à cet article