> 6 - Pédagogie / Formation > Actions A L’ECOLE ELEMENTAIRE > Citoyenneté Laïcité (Ecole) > B* Projet partenarial depuis 2012 d’accueil de familles de nouveaux (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Projet partenarial depuis 2012 d’accueil de familles de nouveaux arrivants à l’école ECLAIR la Chaumière de Saint-Denis (La Réunion)

19 juin 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

CAP : Club animation Prévention. Vivre ensemble à la Chaumière

Ecole primaire [ECLAIR] la Chaumière, 97400 SAINT-DENIS
Site académique
Auteur : Mme Annick Vitry
Mél : cap.pms@orange.fr

Suite à une sollicitation par le directeur de l’école La Chaumière et par l’élu du secteur en 2012 pour accompagner scolairement et socialement une trentaine d’élèves du CP au CM2 soit de six à dix ans. Mise en place d’un travail sur les valeurs citoyennes et les habiletés sociales dont relationnelles et cela au travers d’ateliers pendant plus de trois années auprès d’enfants, de responsables, de parents.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Une trentaine d’élèves du CP au CM2

A l’origine
Ecole particulière par son public d’élèves dont 70% sont de familles nouvellement arrivées dans le quartier avec incompréhension du maître, des enfants, des autres familles. Il existe un fort turn over de la direction d’école. L’environnement est sensible. Il y a une très grande difficulté à scolariser les enfants peu francophones.

Le projet d’école en juin 2012 :
- Analyse globale à l’ouverture du projet
Le bilan du dernier projet d’école fait apparaître un taux élevé d’enfants en difficultés scolaires. Les familles sont peu ou pas impliquées dans le suivi de leur enfant ; elles sont confrontées à la barrière de la langue car de nombreux enfants sont d’origine mahoraise et les parents sont souvent hors département. La réussite scolaire est aussi liée à la bonne relation école/famille ainsi qu’au suivi par les parents.

Cet axe semble être important et demande le soutien de tous les partenaires pouvant œuvrer à l’amélioration de la situation de ces enfants qui ont un tissu social différent. Cet axe doit se prolonger hors de l’école avec le soutien de la Mairie, d’associations, de la CAF, du conseil général...
La maîtrise de la langue française reste un axe prioritaire du projet d’école. L’incivisme, le non-respect de l’environnement, les dégradations se retrouvent dans et hors de l’école.

- Politique de l’école
L’école devra mener une réflexion avec la Mairie sur les moyens à mettre en œuvre pour améliorer les relations avec les familles pour que sur le long terme des partenariats avec divers organismes se mettent en place afin d’améliorer les conditions de vie des familles et des enfants.
L’école, elle-même, devra mettre en place régulièrement des actions de sensibilisation des enfants sur la citoyenneté, le civisme et l’écologie. Ces actions doivent être menées à la fois dans l’établissement à travers la sensibilisation et les apprentissages mais également dans le secteur à travers l’engagement des actions de divers partenaires.
Les priorités du projet d’école restent la maîtrise de la langue française et des mathématiques dont les actions doivent se poursuivre sur le long terme.

Objectifs poursuivis
Prendre en compte les nouvelles communautés migrantes dans une volonté inclusive.
Rappel : Les actions pour la réussite scolaire sont régies par la Charte Nationale du Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS). Elles peuvent avoir lieu en dehors, ou, sur des temps libérés du temps scolaire, dans ou en dehors de l’établissement scolaire.
Les actions d’accompagnement à la scolarité ont pour objectifs :
• d’aider les jeunes à acquérir des méthodes,
• de faciliter leur accès au savoir et à la culture,
• de valoriser les acquis afin de renforcer leur autonomie,
• de promouvoir leur apprentissage à la citoyenneté,
• de soutenir les parents dans leur rôle éducatif.

Description
Mise en place d’un travail sur les valeurs citoyennes et les habiletés sociales dont relationnelles et cela au travers d’ateliers pendant plus de trois années auprès d’enfants, de responsables, de parents.

Modalité de mise en œuvre
Mis en œuvre depuis octobre 2012 :
- Formation au Shimaoré auprès de l’équipe du CAP dédiée au projet,
- Participation au conseil d’école pour point avec les enseignants
- Idem avec le CASNAV
- Au lieu de seulement des animateurs-prévention, impliquer des médiateurs
- Aller vers les référents parentaux
Année scolaire 2014/2015
Suivi d’élèves de cycle 3 au collège de Montgaillard en raison du CLAS sur le collège, du travail avec Mme Munos et le projet d’accompagnement

Trois ressources ou points d’appui
Des personnels du CAP formés

Difficultés rencontrées
1. : arrêt d’un des financements,
2. : peu de retour et d’accompagnement de la part de la CAF,

Partenariat et contenu du partenariat
- CAF - Mairie de Saint-Denis
- CASNAV Mme Joly et Mme Dubois
- Sous-préfet (M Boileau, Mme Caroupanin) permettant de financer à hauteur de 30 000 euros par complément du financement CLAS / CAF.
- Conseil départemental : mise à disposition des locaux au travers du collège. - CARDIE

Liens éventuels avec la Recherche
http://www.archipel.uqam.ca/2217/1/M10881.pdf

Evaluation
Habiletés sociales, relations parents-école.

Documents
- Projet d’école
- Le CLAS

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Des enfants qui s’améliorent dans leur socialisation

Extrait du site Expérithèque : CAP : Club animation Prévention. Vivre ensemble à la Chaumière

Répondre à cet article