> 6 - DISPOSITIF > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, pauvreté, rythmes, santé) > CLIMAT SCOLAIRE > Climat (Position de chercheur) > Bien-être à l’école : Eric Debarbieux livre les premiers résultats, très (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Bien-être à l’école : Eric Debarbieux livre les premiers résultats, très encourageants, d’une enquête auprès d’élèves et enseignants de trente collèges REP+

29 octobre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Alors que Najat Vallaud Belkacem présente le 29 octobre la 1ère Journée "Non au harcèlement", retour en arrière sur l’évolution de cette question dans l’univers éducatif. Rappelons nous 2010 : Nicolas Sarkozy juste avant les "Etats généraux de la sécurité à l’école" parle de placer les élèves perturbateurs dans des "établissements adaptés" et d’installer des portiques et des caméras dans les lycées. Un an plus tard ce sont les " Assises nationales sur le harcèlement à l’Ecole" : il est question de pédagogie, d’équipe pédagogique et de consensus. Derrière ce renversement de perspective, un homme : Eric Debarbieux, spécialiste de la question reconnu comme tel par Luc Chatel, nommé délégué ministériel par Vincent Peillon.
Redevenu universitaire en septembre 2015, il revient sur le grand tournant qu’a pris l’Ecole française sous son inspiration. Et il montre les progrès réalisés dans les établissements en dévoilant les premiers résultats d’une enquête dans les établissements.

[...] Vous venez de terminer une enquête auprès d’environ 30 collèges Rep+. Quels enseignements en tirez-vous ?

Les résultats seront publiés plus tard. Mais pour le Café pédagogique je peux déjà dire qu’il faut en finir avec le school bashing. Dans ces collèges Rep+, 90% des élèves disent qu’ils se sentent bien dans le collège. Evidemment il y a 10% dont il faut s’occuper. Mais on peut aussi dire qu’on est loin des clichés médiatiques. Dans la même enquête quand on demande aux collégiens de Rep+ si ce qu’ils apprennent est intéressant, 75% répondent positivement. Evidemment il faut s’intéresser aux 25% . Mais sans perdre de vue les trois quarts. Dans un établissement très sensible 96% des élèves m’ont dit avoir confiance dans leurs enseignants. On voit bien que l’Ecole fait des choses.

Enfin quand on demande aux enseignants ce qu’il faut faire contre le harcèlement, seulement 3% demandent de la vidéo surveillance. Ce qu’ils préconisent en premier c’est le travail en équipe (51%). C’est une sacrée évolution !

Extrait de cafedagogique.net du 29.10.15 : Harcèlement : Debarbieux : Le climat scolaire est la clé

Répondre à cet article