> 5 - TYPES DE DOCUMENTS : Annuaires, Textes et Rapports officiels, (...) > DOSSIERS et GUIDES > "L’illettrisme perdure mais recule", un dossier de La Voix des Parents (via (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"L’illettrisme perdure mais recule", un dossier de La Voix des Parents (via "Le canard de l’éducation")

18 janvier 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Article paru dans La Voix des Parents n°389, janvier-février 2016.
Sur le même sujet, lire l’interview de Marie-Thérèse Geffroy, présidente de l’ANLCI

Selon l’ANLCI, « on parle d’illettrisme pour des personnes qui, après avoir été scolarisées en France, n’ont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de l’écriture, du calcul, des compétences de base, pour être autonomes dans les situations simples de la vie courante ». Ainsi, pour les enfants, l’expression « prévention de l’illettrisme » est plus adéquate puisqu’on ne peut parler d’illettrisme tant que la personne est encore scolarisée.
En outre, l’illettrisme est différent de l’analphabétisme, qui concerne des personnes qui n’ont pas été scolarisées. « La notion d’illettrisme, spécificité française, a été créée au début des années 1980 par ATD Quart-Monde dans un rapport qui le différencie de l’analphabétisme, jugé trop péjoratif », précise Caroline Viriot-Goeldel enseignant-chercheur à l’Université Paris-Est Créteil et auteure d’une thèse intitulée « Aider l’apprenti-lecteur en difficulté ».
L’illettrisme est également à différencier du « Français Langue étrangère » qui concerne l’apprentissage de la langue pour des personnes nouvellement arrivées sur le territoire national. En outre, « l’illettrisme, ce n’est pas seulement la difficulté dans le décodage, mais aussi dans la compréhension » précise Caroline Viriot-Goeldel. [...]

 

L’association La Clé
A Lille, l’association La Clé propose des cours individuels à des adultes en situation d’illettrisme ou d’analphabétisme, à des étrangers et à des enfants en difficulté scolaire. La première année, en 1985, huit personnes bénéficiaient de ces cours. Pour cette année 2015-2016, ils sont environ 600, et presque autant de formateurs. [...]

 

Les chiffres-clés de l’illettrisme
(chiffres de 2011-2012, dernier recensement de l’illettrisme)

2 500 000 personnes sont en situation d’illettrisme, soit 7% de la population (9% en 2004) (étude réalisée seulement sur les personnes âgées de 18 à 65 ans)
53% des personnes en situation d’illettrisme ont plus de 45 ans
51% des personnes en situation d’illettrisme ont un emploi
Environ 50% d’entre elles vivent dans une zone faiblement peuplée (zone rurale ou ville de moins de 20 000 habitants)

Extrait de lecanard de l’éducation.wordpress.com du 17.01.16 : L’illettrisme perdure mais recule

Répondre à cet article