> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Décrochage) > B* Modules relais de 2 semaines de remotivation pour des élèves de 5ème et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Modules relais de 2 semaines de remotivation pour des élèves de 5ème et 4ème (avec tuteur et association de quartier) au collège REP+ Robespierre de Saint-Etienne du Rouvray (Journées innovation 2016)

26 février 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Module relais

Collège [REP+] Robespierre
1 RUE JULES RAIMU , 76800 SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY
Site du collège
Auteur : Jason MAUCOLIN
Mél : ce.0762132e@ac-rouen.fr

Le module relais est un dispositif destiné à un petit nombre de collégiens repérés comme étant dans une situation de forte démobilisation pouvant conduire au décrochage scolaire. L’action vise à redynamiser les élèves par une prise en charge individuelle sur une courte période de deux semaines prolongée par un travail avec un tuteur et un éducateur d’une association de quartier. Le principe est de remotiver les élèves en travaillant plusieurs aspects : la motivation, la concentration, l’estime de soi, la difficulté et la réussite, les méthodes pour l’apprentissage, le sens de l’école (pratique en atelier de menuiserie dans un lycée voisin), le projet personnel.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
• Le dispositif s’adresse principalement à des élèves de 5ème et 4ème.
• 14 élèves vont bénéficier de ce dispositif pour un total d’environ 120 élèves soit environ 12% des élèves sur ces niveaux.
• Chaque session dure deux semaines, deux élèves participent à chaque session. L’établissement organise selon les années entre 6 et 7 sessions.

A l’origine
Le collège Robespierre est un établissement REP + de 235 élèves à 80% boursiers, il est situé en zone sensible et fait partie des priorités de la politique de la ville.
L’idée de départ provient du constat de l’existence de collégiens particulièrement peu mobilisés et en situation de décrochage passif. Ces jeunes qui ne donnent pas beaucoup de sens à l’école ont rarement un projet personnel et professionnel élaboré et se trouvent souvent dans une situation familiale peu favorisée de ce point de vue.
Le dispositif est construit au sein de l’école mais aussi sur l’idée d’un prolongement en dehors de l’école avec une association de quartier tiers éducatif. L’équipe propose une approche plurielle qui ne se base pas uniquement sur la chose scolaire et elle s’adresse davantage à un jeune adolescent qu’à un élève.

Objectifs poursuivis
L’objectif global est de remobiliser le jeune dans son environnement scolaire (travail scolaire, bien-être, relation avec les adultes et les pairs) et extra scolaire (activités culturelles et sportives, projet personnel, environnement familial). Il s’agit de lui permettre de retrouver le sens de l’école en s’appuyant sur les réussites, en travaillant la motivation et l’intérêt pour les apprentissages, en mettant en œuvre des activités spécifiques et en instaurant une relation privilégiée avec les adultes.

Description
Le module relais vise à redynamiser les élèves par une prise en charge individuelle sur une courte période de deux semaines prolongée par un travail avec un tuteur et un éducateur d’une association de quartier.

Modalité de mise en œuvre
• Les jeunes sont repérés par la direction du collège et les équipes enseignantes et éducatives. Chaque profil est proposé en commission de suivi à l’équipe du module relais.
• Le module est proposé au jeune et à sa famille lors d’une rencontre formelle avec un responsable de l’établissement, un contrat d’engagement est alors signé avec des objectifs fixés d’un commun accord. Les objectifs sont déterminés sur la base d’un questionnement individuel.
• Les deux jeunes de la session reçoivent un emploi du temps individualisé sur les deux semaines du module. Les élèves ne suivent pas de cours la première semaine, la journée est consacrée à un travail individualisé avec les intervenants du dispositif (par exemple, chaque élève devra présenter un conte ou une histoire en anglais à l’école primaire voisine). La seconde semaine ils reprennent progressivement les cours avec un accompagnement en classe par un personnel. Ils participent à un atelier de menuiserie au Lycée Le Corbusier deux matinées pendant le module.
• Dans le même temps l’association de prévention spécialisée (ASPIC) reçoit les éléments qui concernent les jeunes (profil, résultats, situation familiale). L’association prend contact avec la famille et organise un entretien afin de recueillir les demandes d’aide ou de soutien (cette aide reste facultative) et de proposer des activités extra-scolaires au jeune.
• En fin de module, l’élève est réintégré en classe, l’équipe du module réalise une évaluation à 15 jours et communique à l’ensemble de l’équipe enseignante de la classe les préconisations et conseils pour la prise en charge de l’élève.
• Un tuteur est proposé à l’élève pour assurer un accompagnement sur le restant de l’année.
• L’activité de yoga-thérapie (mindfulness) est mise en place au second semestre de l’année. Cette activité s’adresse au groupe constitué par les six élèves ayant bénéficié du module au premier semestre.
• Il s’agit dans cette phase de consolider ce qui a été entrepris au cours du module par un travail sur soi.

Trois ressources ou points d’appui
• Le lien et la coordination avec les différents acteurs du programme.
• La qualité de la détection et de la sélection des candidats.
• La qualité des outils.

Difficultés rencontrées
• L’idée reçue sur le module relais « fait pour les mauvais ».
• Le réinvestissement par l’ensemble de l’équipe pédagogique et éducative.
• Le rattrapage des cours manqués pendant le module.

Moyens mobilisés
Le dispositif mobilise essentiellement des moyens humains et utilise des outils et méthodes spécifiques (contrats, questionnaires de réussite et d’intérêt, fiches de suivi, fiche d’analyse personnelle, livret du module).
• Une assistante de prévention et de sécurité titulaire d’une licence de psychologie et d’un master du domaine éducation et formation (mise en œuvre de la fiche d’analyse personnelle et du questionnaire de réussite).
• Un professeur de lycée professionnel de menuiserie du lycée Le Corbusier (accompagnement découverte des métiers de la menuiserie et production en atelier). • Un éducateur spécialisé de l’association de quartier (tiers éducatif, accompagnement externe des activités extra-scolaires).
• Un enseignant formateur labellisé en pédagogie des gestes mentaux (apprentissages et méthodologie pour le travail scolaire).
• Un enseignant d’éducation physique et sportive (fiche d’évaluation sur la concentration, le contrôle, la maîtrise de soi, l’autonomie et la responsabilité).
• Une enseignante de langues formée aux méthodes canadiennes de « persévérance scolaire » (projet Motiv’Action - Check and Connect– travail sur l’estime de soi) ainsi que des enseignants de l’établissement.
• Une infirmière diplômée en Yoga Thérapie, spécialisée dans les pratiques de pleine conscience (Mindfulness), instructrice MBST.

Partenariat et contenu du partenariat
• Le lycée Le Corbusier (un des Lycées de secteur) qui propose un atelier de menuiserie sur deux matinées pendant le module. Ce partenariat reprend l’esprit du chantier-école permettant de faire découvrir les métiers de la menuiserie et de produire des objets concrets.
• L’association de prévention spécialisée ASPIC (Association Stéphanaise de Prévention Individuelle et Collective) actrice du quartier, non mandatée par une institution qui propose un travail d’accompagnement à l’extérieur de l’établissement destiné au jeune et à sa famille. C’est une éducatrice spécialisée qui prend en charge les élèves et propose des activités culturelles, sportives et/ou d’accompagnement pour la famille si elle le souhaite (soutien à la recherche d’emploi, accompagnement dans les démarches administratives…).
• La Ville de Saint Etienne du Rouvray qui dans le cadre du PRE (Programme de Réussite Educative) finance un programme d’acquisition et de développement des compétences personnelles en favorisant la gestion des émotions, le renforcement de l’estime de soi et l’adaptation sociale (programme de yoga thérapie – mindfulness).

Liens éventuels avec la Recherche
Le travail mené dans ce projet est mis en place par des personnels qui ont reçu une formation spécifique. Les outils et méthodes utilisés sont empruntés au secteur de la psychologie cognitive et comportementale.
Exemple de quelques outils utilisés :
• Le questionnaire d’auto-questionnement individuel qui a été construit par l’équipe (type échelle d’estime de soi de Rosenberg, pyramide de Maslow).
• Le cartable des compétences psychosociales de l’IREPS.
• Les processus d’apprentissage et les gestes mentaux.
• Programme de yoga thérapie – mindfulness.

Evaluation
LES EFFETS ATTENDUS :
• Retour en classe avec une meilleure intégration des règles civiques et scolaires.
• Amélioration du climat de classe.
• Remobilisation de l’élève pour un projet personnel. LES INDICATEURS DE RÉSULTATS RETENUS :
• Taux d’exclusion en classe des collégiens. • Taux d’absentéisme.
• Respect des règles de vie.
• Résultats scolaires.

Documents
Un Atelier pour réussir : Lien vers la fiche Expérithèque de la partie atelier
(diaporama)

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Auto-évaluation.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Un réinvestissement en classe des conseils donnés.
- Sur les pratiques des enseignants : Un transfert progressif par des échanges plus régulier avec l’équipe du module sur les situations des élèves ayant bénéficié de l’action.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Une crédibilité accrue.
- Sur l’école / l’établissement : Un climat scolaire qui s’améliore, une image améliorée.

- Plus généralement, sur l’environnement : Des relations externes meilleures.

Extrait du site Expérithèque : MODULE RELAIS - 2016C 2016D

Répondre à cet article