> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Dédoublement, Pdmqdc, Taille des classes > EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille (Rapports officiels) > La hausse attendue des effectifs du collège en 2017 s’explique aussi par la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La hausse attendue des effectifs du collège en 2017 s’explique aussi par la diminution du redoublement, notamment dans le nouveau "cycle de consolidation" CM1-CM2 6è (DEPP). Dans le premier degré : augmentation prévue des deux ans en maternelle

12 avril 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

DEPP. Note d’information n° 10, avril 2016

Les effectifs du second degré vont augmenter en 2016 et 2017, avec une prévision de 53 500 élèves de plus à la rentrée 2016 et de 58 000 à la rentrée 2017. Le second cycle général et technologique connaîtra une forte hausse à la rentrée 2016 (près de 50 000 élèves supplémentaires) et plus modérée en 2017. Le premier cycle, après une stabilisation prévue en 2016, gagnera des élèves à la rentrée 2017 (de l’ordre de 28 500)

[...] l’augmentation attendue des effectifs de 6e à la rentrée 2016 n’est pas liée uniquement à la démographie. Plus précisément, un quart de la hausse prévue s’explique par la diminution attendue du redoublement et tout particulièrement en fin d’école primaire (classe de CM2) où la baisse devrait être plus forte qu’en 6e suite à la réforme des cycles.
En effet, à compter du 1er septembre 2016, CM1-CM2 et 6e constitueront un seul cycle, appelé cycle de consolidation, où le redoublement devrait être exceptionnel pour les années intermédiaires.
Plus généralement, la prévision repose sur une baisse du redoublement pour l’ensemble du collège, en particulier en 5e et 4e, classes où il deviendrait plus rare (0,5 % prévu en 2017)

Extrait de cache.media.education.gouv.fr : Prévisions des effectifs d’élèves dans le sconcd degré 2016-2017)

 

Voir aussi le document DEPP sur le premier degré

Le nombre d’élèves dans le premier degré devrait s’établir à 6 808 900 à la rentrée 2016, et à 6 796 800 à celle de 2017 ; il était de 6 805 200 à la rentrée 2015. À la rentrée 2017, les effectifs du premier degré devraient diminuer pour la première fois depuis la rentrée 2011, une baisse ressentie à la fois en préélémentaire et en élémentaire
[...] La politique d’accueil des enfants de deux ans dans les réseaux de l’éducation prioritaire pourrait conduire à scolariser 4 000 enfants de cet âge supplémentaires à la rentrée 2016 et 3 000 à celle de 2017.

Extrait de education.gouv.fr : Prévisions d’effectifs d’élèves pour le premier degré

Répondre à cet article