> 2 - Les positions de l’OZP > Disparition de Christian Join-Lambert : l’OZP rend hommage à l’un de ses (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Disparition de Christian Join-Lambert : l’OZP rend hommage à l’un de ses fondateurs

12 avril 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’Observatoire des zones prioritaires rend hommage à l’un de ses fondateurs

Conseiller-Maître à la Cour des Comptes, Christian Join-Lambert a toujours été sensibilisé au rôle que pouvait avoir l’école pour rompre la reproduction de l’exclusion sociale de génération en génération.
En 1976, il repère la revendication syndicale de création de zones d’éducation prioritaires et s’informe sur les expériences menées en ce sens. En 1981, il participe activement à la définition et la mise en place des ZEP, bien que sa fonction auprès du ministre de l’Education nationale, Alain Savary, concerne les finances.
En 1988, alors que Lionel Jospin prépare la loi d’orientation sur l’éducation, Christian Join-Lambert travaille sur les articles concernant les zones d’éducation prioritaires, mais ils sont renvoyés à une circulaire à paraître par la suite. Parmi les nouveautés envisagées, la création d’un lieu de ressources et de rencontres pour les acteurs de ZEP.
A la parution de la circulaire du 1er février 1990, ce lieu n’étant pas prévu, il décide avec d’autres de créer une association permettant ces échanges. L’Observatoire des zones prioritaires (OZP) est fondé en mai 1990. Dès la première rencontre publique organisée, des échanges entre un acteur d’une ZEP du Nord et un chercheur de l’INRP ont lieu, avec la participation d’une déléguée de parents d’élèves de ZEP.

Depuis sa création, l’OZP a organisé 150 rencontres, des journées nationales de débats, des journées professionnelles… et a créé un site internet largement consulté.
Dans ses nombreuses interventions à l’OZP durant les dix premières années, Christian Join-Lambert replaçait l’éducation prioritaire dans un ensemble beaucoup plus vaste : dispositif éducatif particulier, c’est au niveau du Service public en général qu’il s’est le plus investi, ainsi qu’à son évaluation. Car si agir est nécessaire, les résultats doivent selon lui être l’objet d’une analyse critique fine. C’est ainsi qu’il développera à la Cour des comptes une culture de l’évaluation des services publics.
L’OZP rend aujourd’hui hommage à Christian Join-Lambert : l’éducation prioritaire lui doit beaucoup, les élèves et parents d’élèves des REP également.
L’OZP

 

Note du Quotidien des ZEP (QZ)
Signalons d’autres hommages et documents

Sur twitter le 11.04.16
"@najatvb : Triste disparition de Christian Join-Lambert. Au sein du cabinet d’A Savary en juin 81, il fut l’un des pères des ZEP. Hommage."

 

Hommage de l’"association d’intellectuels chrétiens Confrontations" (7 avril 2016) Décès de Christian Join-Lambert

 

Dans le Café pédagogique du 12.04.16
C’est un morceau de la mémoire de l’école qui s’en va. Christian Join Lambert avait été chargé de mission au cabinet d’Alain Savary en 1981. A ce titre il avait été associé à la création de l’éducation prioritaire et aux négociations avec l’enseignement privé.
[Décès de Christian Join Lambert-http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/04/12042016Article635960415744945005.aspx]

 

Aux archives nationales
Papiers de Monsieur Christian Join-Lambert, chargé de mission auprès d’Alain Savary, ministre de l’Education nationale

 

Entretiens de l’ISH (Institut des Sciences Humaines de Lyon (CNRS) et biographie : Témoin N°78 : Christian JOIN-LAMBERT

 

Interview dans Libération (2001)
Par Emmanuel Davidenkoff — 7 mai 2001 à 00:47
1981 : chargé de mission au cabinet d’Alain Savary, ministre de l’Education nationale 2001 : magistrat à la Cour de Comptes

[...] Les idées bouillonnaient, une certaine amitié régnait dans le cabinet de Savary et avec les directeurs du ministère. Certaines idées, par exemple sur les zones d’éducation prioritaire, étaient prises en compte alors qu’elles n’émanaient pas de militants estampillés PS.

Extrait de liberation.fr du : Christian Join-Lambert : les ultras des deux camps ont fait échouer le projet de réforme (sur l’enseignement privé)

Répondre à cet article