> 4 - Actes et Productions de l’OZP > LES APPORTS DE LA POLITIQUE D’EDUCATION PRIORITAIRE à travers les textes (...) > UN APPORT DE L’EDUCATION PRIORITAIRE ? (12) : Le travail en équipe

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

UN APPORT DE L’EDUCATION PRIORITAIRE ? (12) : Le travail en équipe

29 avril 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Série OZP :
QUELS APPORTS DE L’ÉDUCATION PRIORITAIRE À LA TRANSFORMATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF ?

LE TRAVAIL EN ÉQUIPE

 

Historique des textes officiels charnières  :

- Conception et mise en œuvre de projets... Circulaire du 19.03.82. BO du 1er avril 1982

Extrait : De plus, l’attribution, dès cette année, d’heures de concertation pour l’analyse de besoins pourra d’aboutir pour l’année prochaine à la mise en place de projets d’actions éducatives au sein des établissements où travaillent les équipes porteuses de projets.

 

- Education prioritaire ; des objectifs et des méthodes pour lutter contre la fracture scolaire et élaborer les contrats de réussite scolaire. Circulaire du 01.09.03. BO du 11 septembre 2003

Extrait : Ce document, fruit d’une réflexion et d’une concertation larges et ouvertes, doit constituer un outil de communication tant avec les acteurs internes qu’avec les partenaires. La démarche qui préside à son élaboration doit impliquer réellement les équipes pédagogiques pour qu’au terme de ce processus, le contrat de réussite scolaire trouve sa pleine traduction dans les projets d’école et d’établissement du réseau.
[...] • Stabiliser les équipes et accompagner les enseignants
Les bilans ont montré que le travail en équipes, la stabilité de celles-ci et la mutualisation des pratiques professionnelles porteuses de succès sont des conditions de la réussite dans les réseaux. La formation tant initiale que continue et l’accompagnement doivent contribuer à ce que ces conditions soient réunies.

 

- Refondation de l’éducation prioritaire. Circulaire du 04.06.14. BO du 5 juin 2014

Extraits : [...] Trois mesures sont réservées aux Rep+ pour renforcer particulièrement l’action menée dans ces écoles et collèges les plus difficiles : le temps pour le travail en équipe et pour la formation dès la rentrée 2014 dans les Rep+ préfigurateurs, le doublement de l’indemnité d’exercice en éducation prioritaire et le renforcement des postes d’infirmiers ou d’assistants sociaux à partir de la rentrée 2015 pour tous les Rep+.
[...] Dans tous les niveaux d’enseignement se développeront des collectifs de travail qui, avec l’appui de la formation, permettront aux personnels de chercher les meilleures manières de favoriser la réussite de tous les élèves.
[...] Le dispositif "plus de maîtres que de classes" permettra tout particulièrement de favoriser le travail collectif des enseignants. Les équipes d’éducation prioritaire pourront en particulier mettre en place des co-observations, des co-interventions ou un véritable co-enseignement qui s’appuiera sur des préparations établies en commun en fonction des besoins des élèves et des orientations des programmes.
[...] Dans le second degré, les postes de professeurs supplémentaires qui facilitent les liens avec le premier degré, qui assurent une coordination par niveau, qui favorisent un travail partagé avec la vie scolaire et qui contribuent à développer la réflexion collective sont maintenus. Il appartient au réseau de préciser les missions qui leur sont attribuées.
[...] L’organisation du travail des personnels enseignants leur permettra de consacrer davantage de temps au travail en équipe, à l’amélioration de la prise en charge collective des besoins des élèves, aux relations avec les parents et aux actions de formation. [...] La prise en charge des besoins spécifiques des élèves et la mise en œuvre de pratiques pédagogiques adaptées favorisant notamment le travail en équipe se traduisent par la mise en place de dispositifs d’adaptation du temps de travail. Néanmoins, compte tenu des spécificités inhérentes à chacun des niveaux, cette adaptation se fait selon des modalités différentes dans le premier et dans le second degré.
[...] Les enseignants exerçant dans une des écoles Rep+, listées dans un arrêté ministériel, bénéficient de la libération de 18 demi-journées par année scolaire dans leur service d’enseignement pour participer aux travaux en équipe nécessaires à l’organisation de la prise en charge des besoins particuliers des élèves qui y sont scolarisés, aux actions correspondantes ainsi qu’aux relations avec les parents d’élèves et à la formation. Les enseignants exerçant à temps partiel en bénéficient au prorata de leur quotité de travail. Sont particulièrement visés le travail en équipe des maîtres de l’école ou du cycle, les rencontres avec d’autres professionnels dans le premier degré (maîtres E ou G, psychologues scolaires, assistants d’éducation ou pédagogiques, personnels infirmiers ou médecins notamment) mais aussi des rencontres de travail entre les deux degrés, notamment dans le cadre du conseil école-collège et des rencontres avec des partenaires. Ces activités seront organisées en concertation avec les équipes pédagogiques et sous la responsabilité des IEN. Elles permettront également le suivi de modules de formation continue spécifiques.
[...] Dans le second degré, ces textes prévoient, en Rep+, un dispositif de pondération des heures d’enseignement des enseignants du second degré reconnaissant le temps consacré au travail en équipe nécessaire à l’organisation de la prise en charge des besoins particuliers des élèves qui y sont scolarisés, aux actions correspondantes ainsi qu’aux relations avec les parents d’élèves et à la formation.

 

- Circulaire de rentrée 2016. Circulaire du 13.04.16. BO du 14 avril 2016

Extrait : Cycle d’enseignement commun à l’école et au collège (CM1, CM2 et sixième), le cycle 3 constitue, au sein de la nouvelle organisation de la scolarité obligatoire, un levier déterminant pour renforcer la cohérence éducative entre l’école et le collège et favoriser la continuité des apprentissages. [...] La mise en œuvre des enseignements de ce cycle 3 exige une coopération plus large et plus approfondie entre les enseignants des premier et second degrés. Pour cela, l’identification d’objets communs de travail permettra de bâtir une expertise pédagogique et didactique partagée. [...] Pour aller plus loin, dans les écoles élémentaires, à partir de la rentrée scolaire 2016, le conseil du cycle 3 accueillera des professeurs exerçant en classe de sixième dans le collège du secteur de recrutement ; réciproquement, des professeurs de ces écoles pourront participer aux conseils des classes de sixième du collège de leur secteur.
[...] [Dans le premier degré] a réussite de tous les élèves repose, dès le début de leur scolarité, sur une prise en charge adaptée, pédagogiquement et didactiquement outillée. L’accompagnement et la formation de chaque professeur, mais aussi des équipes, constituent donc des enjeux majeurs. Les 18 heures inscrites au titre des obligations réglementaires de service ne sauraient suffire à répondre à l’ensemble des besoins, accrus par la rénovation des cycles, des enseignements et de l’évaluation.
[...] La réforme du collège. [...] Pour mettre en œuvre le nouveau modèle d’organisation du collège, les équipes pédagogiques disposent d’une autonomie accrue. Une dotation horaire supplémentaire est attribuée à chaque collège, en fonction du nombre de divisions et à raison de 2 heures 45 par division, pour la rentrée 2016, puis de 3 heures à partir de la rentrée 2017. Elle vise à renforcer l’autonomie des équipes pédagogiques, au plus près des besoins des élèves qui sont identifiés par les établissements. Elle permet de mettre en place des groupes à effectifs réduits, de mener des interventions conjointes de professeurs, et de financer les enseignements de complément de langues et cultures de l’Antiquité et de langues et cultures régionales. Elle doit être utilisée à cet effet et ne doit pas aboutir à ajouter des heures obligatoires aux élèves.

 

COMMENTAIRE

La thématique du travail en équipe apparait tardivement dans les textes officiels de l’éducation prioritaire.
On parle d’abord des "équipes d’animation", puis de concertation avec les représentants des personnels, et, pendant longtemps, les fréquentes allusions aux "équipes pédagogiques" font référence en fait aux personnels en situation d’animation ou de responsabilité à l’intérieur des réseaux ou des instances de pilotage (conseil de zone).

La difficulté vient de ce qu’un véritable "travail en équipe" suppose une modification statutaire des obligations de service des enseignants. La circulaire du 19.03.82 sur les projets cite bien les projets et réflexions élaborés par des "équipes diverses" et envisage des heures de concertation pour l’analyse des besoins, mais dans le cadre des "projets d’actions éducatives".

En 2003 encore, le "travail en équipes " (au pluriel) n’est évoqué que dans le souci de les stabiliser.

Il faut vraiment attendre la refondation de l’éducation prioritaire de 2013 pour que des textes définissent la possibilité ou l’obligation (l’interprétation varie) de réunions de concertation des équipes dans les REP+. Les références au travail en équipe sous différentes formulations, travail en équipe (au singulier cette fois-ci), collectif de travail, travail collectif, co-enseignement, constituent même un leimotiv de la circulaire du 04.06.14 et concernent de nombreux aspects du dispositif, particulièrement dans le premier degré (en lien aussi avec le plus de maîtres que de classes".

Dans les textes officiels non spécifiques à l’éducation prioritaire, la thématique du travail en équipe reste encore peu présente. Les choses bougent cependant et la circulaire de rentrée 2016 aborde ce thème par le biais d’une collaboration d’enseignants des premier et second degré à l’intérieur du cycle 3 (CM1, CM2, 6è) : dans le premier degré, l’accompagnement et la formation des équipes [les 18 heures] constituent des "enjeux majeurs." Dans le secondaire, c’est l’accroissement de l’autonomie des équipes (dotation horaire supplémentaire) et les EPI qui permettra de développer le travail collectif.

On peut donc affirmer que le dispositif d’éducation prioritaire est vraiment, depuis peu, à la source de cette révolution que constituerait l’institution et l’officialisation du travail en équipe dans l’ensemble du système éducatif.

 

Des références documentaires :
- sur le site OZP : le mot-clé *Travail collectif (gr 4)/
- Sur le site éducation prioritaire : Priorité 4 - Favoriser le travail collectif
- sur le site du Centre Alain Savary : Axe 4 : Favoriser le travail collectif

 

Voir les fiches de la série "LES APPORTS DE L’EDUCATION PRIORITAIRE" déjà en ligne (Classement chronologique : les plus récentes en tête)

Répondre à cet article