> 4 - Education prioritaire > MATERNELLE et Petite enfance (10 SR) > Etudes et Rapports (Maternelle) > Accueil des enfants de moins de 3 ans en 2013 : de fortes disparités (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Accueil des enfants de moins de 3 ans en 2013 : de fortes disparités géographiques (Drees, document de travail, juillet 2016, 84 p.)

3 août 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

En termes d’accueil des jeunes enfants, persistent des "disparités géographiquement marquées", constate une étude de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques du ministère des Affaires sociales et de la Santé), diffusée le 28 juillet. En englobant les différents modes de garde (crèches collectives, haltes garderies, structures mono-accueil et multiaccueil, services d’accueil familial, assistantes maternelles, scolarisation des 2 ans), le nombre total de places d’accueil atteint 64 pour 100 enfants de moins de 3 ans en France métropolitaine en 2013.

Cependant, il varie de 31 à 106 places selon les zones géographiques. C’est globalement autour de l’axe allant de la Loire-Atlantique au Territoire de Belfort que se situent les départements les mieux dotés. À l’inverse, l’arc méditerranéen, Paris, et dans une moindre mesure la région parisienne, présentent les plus faibles taux globaux d’accueil.

Accueil collectif : 67% des places dans des établissements multi-accueil
En regroupant l’accueil collectif (crèches collectives, haltes-garderies, jardins d’enfants et établissements multi-accueil) et l’accueil familial (crèches familiales), le taux d’accueil hors jardins d’enfants est de 17 places pour 100 enfants de moins de 3 ans. Au total, 12 700 établissements accueillent des jeunes enfants en 2013. Ils offrent 397 300 places, soit près de 10 200 places de plus qu’en 2012. Les établissements d’accueil collectif concentrent 87% de l’ensemble des places, contre 13% pour les services d’accueil familial.

À eux seuls, les établissements multi-accueil regroupent 67% des places d’accueil collectif, une part qui a fortement progressé en vingt ans (13% en 1993). De leur côté, les micro-crèches poursuivent leur développement (+37% entre 2012 et 2013), à l’inverse des crèches traditionnelles de quartier, des crèches parentales et des haltes-garderies, toujours moins nombreuses (respectivement -2 %, -11% et -7%). Quant aux assistantes maternelles, leur offre, en hausse, est évaluée à 982 000 places potentielles, soit 71% de la totalité des places disponibles (+5% entre 2009 et 2013).

Région parisienne et sud de la France : un déficit d’assistantes maternelles

Sur le plan géographique, les départements les mieux dotés en accueil collectif et familial présentent souvent les possibilités d’accueil chez les assistantes maternelles les plus faibles. Ainsi, la région parisienne et le sud de la France sont bien pourvus en accueil collectif et familial, mais affichent plutôt un déficit d’assistantes maternelles. À Paris, le taux d’accueil chez les assistantes maternelles reste le plus faible, légèrement supérieur à 7,4, alors que le taux d’accueil collectif et familial atteint 48,3 places pour 100 enfants de moins de 3 ans.

À l’inverse, plusieurs départements présentent un nombre de places chez les assistantes maternelles supérieur à 66 pour 100 enfants de moins de 3 ans, mais un taux d’accueil collectif et familial inférieur à 10 (Cantal, Cher, Jura, Manche, Haute-Marne, Mayenne, Deux-Sèvres, Sarthe, Vendée, Vosges).

Scolarisation des 2 ans : près d’un enfant sur huit
Quant à la scolarisation des enfants de 2 ans, selon le ministère de l’Éducation nationale, les écoles maternelles ont accueilli (en France métropolitaine) environ 92 000 enfants de 2 ans à la rentrée 2013, soit près d’un enfant de 2 ans sur huit. Le nombre de places pour 100 enfants de 2 ans varie de 2 à 51 selon les départements.

"Les départements les plus au Nord, les départements bretons et leurs voisins ainsi que les départements des contreforts du Massif central ont un fort taux de scolarisation des enfants de 2 ans, à l’inverse de ceux de l’Île-de-France, d’Alsace et de l’Est de la région Rhône-Alpes par exemple", indique la Drees. Autre constat, le taux de scolarisation est plus élevé dans les zones d’éducation prioritaire (Eclair ou RRS) : dans ces zones, un enfant de 2 ans sur cinq est scolarisé.

L’étude de la Drees (juillet 2016)

Extrait de touteduc.fr} du 01.08.16 : Accueil des enfants de moins de 3 ans : de fortes disparités géographiques (Drees)

 

Voir aussi :
Deux études, Drees et HCF (celle-ci relativisée sur les crèches par la CNAF), sur l’accueil des jeunes enfants : crèches, assistantes maternelles, maternelles pour les moins de 3 ans...

Répondre à cet article