> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > DECROCHAGE > Décrochage (Etudes) > Les trois types d’étudiants raccrocheurs (étude canadienne)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les trois types d’étudiants raccrocheurs (étude canadienne)

17 août 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans ses travaux, Bertrand Bergier, professeur et sociologue, s’intéresse à des étudiants ayant un « parcours scolaire atypique » : les raccrocheurs.

[...] Après un appel public, le chercheur a pu rencontrer 111 personnes correspondant à ce profil. Il a ainsi pu tracer les trois parcours typiques de ce type d’apprenant.

1. Un prolongement des études
Une première catégorie de raccrocheurs inclut ceux qui ont reçu une motivation à prolonger leur carrière étudiante, probablement sous la forme d’une évaluation particulièrement réussie. Ce modèle s’accompagne souvent d’une rupture avec le passé, d’un changement de milieu ou de la rencontre d’une personne signifiante.

Motivation et persévérance scolaires (Section thématique)

2. Un changement de vie
Le chercheur a aussi rencontré des étudiants qui ont vécu une autre expérience : celle de la confrontation culturelle. Il s’agit de personnes ayant vécu un choc entre leur milieu d’origine et celui auquel ils aspirent. Ils se donnent alors comme objectif de quitter le milieu d’origine pour atteindre le milieu souhaité.

Ces deux modèles ont permis au chercheur de classifier la majorité des entrevues effectuées. Bien sûr, il existe des exceptions, et les phénomènes décrits peuvent aussi mener à des expériences négatives chez d’autres personnes.

3. Une revanche
Un troisième modèle a été rencontré chez une minorité de raccrocheurs : l’étudiant qui veut prendre sa revanche d’une situation négative (comparaison humiliante, déclassement scolaire, etc.).

Extrait de rire.ctrecq.qc.ca du 01.09.16 : La revanche scolaire

Répondre à cet article