> 6 - Dispositifs éduc. ville > PRE et réussite éducative (9 SR) > Textes officiels (PRE) > Le PRE concerne 58 % des collégiens en REP et 69 % des collégiens en REP+ (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le PRE concerne 58 % des collégiens en REP et 69 % des collégiens en REP+ (Enquête nationale de suivi 2015-2016 du CGET). Publication d’une instruction du ministère de la ville cosignée par le MEN

18 novembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Note : La Lettre du CGET du 17 novembre 2016 apporte des précisions à son information précédente du 04.11.16 sur les publics touchés par le PRE, notamment sur ceux qui relèvent des quartiers prioritaires de la ville ou de l’éducation prioritaire

Le Programme de réussite éducative est un dispositif phare de la politique de la ville, depuis 2005. Le CGET, qui en assure le développement et la gestion, publie son étude annuelle de suivi. Et, par ailleurs, une instruction ministérielle vient de paraître.

L’instruction ministérielle du 10 octobre 2016

Ce programme d’accompagnement pluridisciplinaire s’adresse aux enfants de 2 à 16 ans en difficultés – scolaires, sociales, de santé ou autre – et à leurs familles, dans les quartiers prioritaires. Chaque année, le PRE fait l’objet d’une enquête de suivi : évolution des activités, des partenariats, des parcours des enfants, de la gouvernance et du pilotage du programme, de son financement, etc.

Quelques faits marquants sur l’année scolaire 2015-2016 :

504 PRE actifs identifiés. Le périmètre ne prend toutefois pas en compte les créations en cours d’année scolaire (plus d’une cinquantaine de PRE supplémentaires labellisés dans la dynamique des comités interministériels à l’égalité et à la citoyenneté et de la nouvelle géographie prioritaire).
92 000 enfants environ accompagnés en 2015-2016, contre quelque 104 000 l’année précédente. Une baisse continue depuis 2010 qui s’explique, notamment, par un recentrage vers des parcours personnalisés : le taux d’individualisation de l’accompagnement est passé de 51 % à 80 %, en six ans.
Le parcours dure, en moyenne, entre sept et dix-huit mois.
Les 3/4 des PRE constituent le dispositif pilote ou un axe fort du volet éducatif des contrats de ville.
Chaque PRE concerne 2,3 quartiers prioritaires de la politique de la ville et 7,5 écoles élémentaires et 6,6 écoles maternelles, en moyenne.

Plus de 8 800 établissements scolaires, au total, couverts par un PRE :
43 % sont des écoles élémentaires,
37 % sont des écoles maternelles,
16 % sont des collèges,
4 % sont des lycées.
58 % des collégiens en Réseau d’éducation prioritaire (Rep) et 69 % des collégiens en Réseau d’éducation prioritaire renforcé (Rep+) sont couverts par un PRE.
Le budget moyen s’élevait à près de 200 000 € par PRE, en 2015.

Enquête téléchargeable sur :

Enquête de suivi. Rapport national

Enquête de suivi. Synthèse nationale

Une instruction et des pistes d’évolution

L’Éducation nationale est un acteur incontournable des PRE. Outre sa participation active à leur pilotage, elle oriente une part de plus en plus importante d’élèves vers le dispositif : 70 % des enfants bénéficiaires pour l’année scolaire 2015-2016. Par ailleurs, les personnels de l’Éducation nationale sont fortement représentés dans les comités de pilotage tout comme dans les équipes pluridisciplinaires de soutien du PRE : directeurs d’école, professeurs des écoles, personnels sociosanitaires, principaux, conseillers principaux d’éducation, enseignants et conseillers d’information et d’orientation, en particulier.

Le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et celui de l’Éducation nationale ont adressé une instruction aux préfets de région et de département, le 10 octobre dernier. Elle vise à :

réaffirmer les principes et consolider le fonctionnement du PRE dans le cadre des contrats de ville ;
approfondir le travail avec l’Éducation nationale dans une perspective de continuité éducative (en complémentarité avec les Réseaux d’éducation prioritaire) ;
instaurer un contenu socle d’interventions en direction des enfants ;
mobiliser tous les acteurs sociaux, les caisses d’allocations familiales et les conseils départementaux en particulier ;

[Voir le tableau des partenaires partenaires]
- >pre_17_11_16.jpg]

assurer la représentativité des parents dans les instances de pilotage du programme ;
renforcer le rôle des membres des équipes pluridisciplinaires de soutien (EPS) en légitimant leur représentation (notamment celle du coordonnateur du PRE local et du référent de parcours de l’enfant) ;
définir les conditions du portage au niveau intercommunal d’un projet de réussite éducative.

Lire l’instruction

Enquête téléchargeable sur :
Enquête nationale de suivi. Rapport national

Synthèse nationale

Extrait de cget.gouv.fr du 17.11.16 : Près de 92 000 enfants accompagnés en 2015-2016

 

Note du QZ : Ces chiffres confirment que le programme de réussite éducative, qui est distinct du dispositif de l’éducation prioritaire, le concerne son public.

Voir sur le site OZP
La rubrique (par type d’informations) PRE et réussite éducative (9 SR)

Le mot-clé (457 articles) *PRE et Réussite éducative

Touteduc avait annoncé le 30 septembre 2016 : Publication prochaine d’un texte officiel sur les PRE de "nouvelle génération" (Tout Educ)

Répondre à cet article