> 4 - Education prioritaire. 250 sous-rubriques (SR) > Les LYCEES PRIORITAIRES et L’ENSEIGNT. PROFESSIONNEL (6 SR) > Les lycées et l’éducation prioritaire > Le mouvement des lycées ex-éducation prioritaire : appel à la grève d’une (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le mouvement des lycées ex-éducation prioritaire : appel à la grève d’une intersydicale et de "Touche pas ma ZEP" pour le 29 novembre 2016

22 novembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 24.11.16
Lettre ouverte

Madame la ministre,
Les personnels des lycées de l’éducation prioritaire sont actuellement mobilisés, ils seront de nouveau en grève le mardi 29 novembre à l’appel de l’intersyndicale SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action et SUD éducation.
La carte de l’éducation prioritaire imposée en 2014 a évincé les lycées. Nous avions alerté alors sur les difficultés que connaissent ces lycées et avons continué à demander leur maintien dans l’éducation prioritaire.
La situation des lycées n’est pas différente de celle des collèges. Les difficultés économiques, sociales et au final scolaires sont aussi présentes dans les lycées. De ce fait, ils ont toute leur place dans l’éducation prioritaire : les moyens investis le sont au service d’une meilleure justice sociale.
Nous vous demandons, de façon urgente, l’extension des clauses de sauvegarde à tous les collègues mais aussi aux moyens accordés aux lycées de l’éducation prioritaire pour les rentrées prochaines. C’est indispensable afin d’améliorer les conditions de travail des personnels et d’étude des élèves. Ces annonces doivent être faites rapidement et donner lieu lors du CTM du 15 décembre à des engagements précis sur des moyens fléchés « éducation prioritaire » assortis d’une limitation indispensable des effectifs par classe.
Il faut dans le même temps ouvrir la discussion sur la construction d’une carte élargie de l’éducation prioritaire pour les lycées généraux, technologiques et professionnels, établie sur des critères nationaux et transparents, et sur la base des besoins des établissements.
Veuillez agréer, Madame, l’expression de notre haute considération.

Edith BOURATCHIK, SNFOLC, Sigrid GIRARDIN, SNUEP-FSU, Patrick DESIRE, CGT Educ’action, Benoît HUBERT, SNEP-FSU,
Frédérique ROLET, SNES-FSU, Christian LAGE, SNETAA- FO,
Philippe MARTINAIS, SUD EDUCATION.

Extrait de snuep.fr du 24.11.16 : Education prioritaire : lettre à la ministre

 

Additif du 22.11.16
Appel intersyndical académique : SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, CGT Educ’action, SNFOLC-FO, SNETAA-FO, Sud Education :
Lycées de l’Education Prioritaire : face à des réponses inacceptables,
amplifier la mobilisation,
tous en grève le 29 novembre !

Dans la suite des journées d’action du 29 septembre et du 11 octobre, la journée du 17 novembre a été un nouveau succès : davantage de lycées en grève dans notre académie, une manifestation dynamique qui a rassemblé près de 1000 personnes, c’est-à-dire davantage que lors des deux précédentes manifestations. Tout montre que la détermination des personnels ne faiblit pas. Ils sont de plus en plus nombreux à dénoncer l’abandon des lycées de l’Éducation Prioritaire pendant ce quinquennat et à revendiquer une carte élargie des lycées en Éducation Prioritaire.

Les réponses de la Ministre de l’Éducation Nationale sont en total décalage avec les revendications des personnels. La délégation de représentants de l’intersyndicale académique (SNES-FSU, SNUEP-FSU, CGT Educ’action, FO et Sud Educ) et de représentants d’établissements mobilisés, reçue au Ministère le 17 novembre, s’est vue ainsi répondre que la question des lycées de l’Education Prioritaire serait traitée lors du prochain quinquennat. Au lendemain de la journée de grève, les propos de la Ministre de l’Education Nationale, se disant « heureuse que les personnels des lycées d’éducation prioritaire manifestent pour dire haut et fort l’importance de l’éducation prioritaire et la nécessité de la rénover", relèvent de la provocation. Toutes ces réponses sont inadmissibles.

Nos organisations (SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, CGT Educ’action, SNFOLC-FO, Snetaa-FO, Sud Education) continuent de revendiquer :

la construction d’une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, définie à partir de critères transparents, comprenant des lycées généraux, technologiques et professionnels, sur la base des besoins du terrain
La diminution du nombre d’élèves par classe
Une dotation spécifique pour les lycées appartenant à cette carte afin de mettre en place des dédoublements en volume conséquent, de développer des projets diversifiés permettant la réussite des élèves
Le maintien des avantages spécifiques (primes, bonifications) et leur élargissement à tous les personnels
Des équipes pluri-professionnelles renforcées : infirmières, assistantes sociales, personnels de vie scolaire, personnels de MLDS etc…

Nos organisations appellent à amplifier la mobilisation. Elles appellent à :

faire grève le mardi 29 novembre, à participer à la manifestation régionale
à discuter dans les AG d’établissements, d’ici le 29 novembre et le jour de la grève, des suites de l’action et de ses modalités susceptibles de rassembler les personnels (nouvelle journée de grève, reconduction de la grève – un préavis sera déposé -, interpellation des élus, actions avec les parents d’élèves etc).

Tous en grève le 29 novembre pour les lycées de l’Education Prioritaire !

Extrait de versailles.snes.edu du 22.11.16 : Lycées de l’Education Prioritaire : amplifier la mobilisation, grève le 29 novembre !

 

Tract de la CGT-Éduc’action : Exigeons une Éducation prioritaire élargie et renforcée

La mobilisation des lycées relevant ou devant relever de l’Éducation prioritaire continue.

L’Éducation prioritaire ne saurait s’arrêter à la fin du collège, comme si le passage en seconde mettait fin aux inégalités sociales et territoriales...

Alors que la mobilisation s’étend sur le territoire et que les établissements sont de plus en plus nombreux à se mobiliser, c’est par une déclaration grossièrement politicienne et teintée de mépris pour les personnels en lutte que la ministre a choisi de répondre. Non, Madame la ministre, les personnels ne disent pas, comme vous l’affirmez, que "vous avez bien fait de réformer l’Éducation prioritaire à l’école et au collège" et ils ne se satisferont pas de l’annonce du retour des lycées en Éducation prioritaire… au prochain quinquennat.

C’est une provocation ! ...

Lire la suite dans le tract de la CGT-Éduc’action "Exigeons une Éducation prioritaire élargie et renforcée"

Dans l’Éducation Prioritaire et les établissements devant en relever : toutes et tous en grève le 29 Novembre

Extrait de unsen.cgt.fr du 22.11.16 : Tract de la CGT-Éduc’action : Exigeons une Éducation prioritaire élargie et renforcée

 

Après la journée du 17 novembre qui, selon le collectif, a réuni près de 150 enseignants et un millier de manifestants à Paris, le collectif des lycées zep appelle à une nouvelle journée d’action le 29 novembre. " Confronté à l’absence de réponse concrète du Ministère, le collectif "touche pas ma ZEP" va poursuivre la mobilisation pour obtenir une carte élargie des lycées en éducation prioritaire avec garantie de moyens pérennes - permettant la baisse des effectifs et un nombre conséquent de cours en demi-groupes et de projets -, le maintien des indemnités et bonifications spécifiques pour tous les enseignants de ces lycées (y compris pour les enseignants nouvellement affectés)."

Le site du collectif

Extrait de cafepedagogique.net du 21.11.16 : Les lycées Zep en grève le 29 novembre

Répondre à cet article