> 3 - Les positions de l’OZP > Trois nouvelles grèves des lycées ex-Zep annoncées pour janvier. Marc Douaire (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Trois nouvelles grèves des lycées ex-Zep annoncées pour janvier. Marc Douaire (OZP) : "le lycée n’a jamais été et ne saurait être au cœur de l’éducation prioritaire »

4 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

A quatre mois de l’élection présidentielle, le collectif Touche pas ma ZEP joue son va-tout.

[...] C’est le cinquième jour de grève organisé par le collectif depuis le printemps 2016, et pas le dernier : celui-ci vient de voter la reconduction du mouvement mercredi 4, jeudi 5 et mardi 10 janvier. Lors d’une assemblée générale mardi, à Paris, les enseignants mobilisés ont décidé de jouer leur va-tout, conscients qu’à quatre mois de l’élection présidentielle, c’était le moment ou jamais de faire valoir leurs revendications : obtenir une « carte élargie » des lycées en éducation prioritaire sous un label unique et avec des moyens pérennes : effectifs de classe réduits, cours en demi-groupes, compensations pour les personnels (prime et mutations facilitées).

Extrait de lemonde.fr du 04.01.17 : Les lycées de ZEP poursuivent la grève pour obtenir des moyens supplméntaires

 

"On nous annonce une politique d’austérité. Si on ne bouge pas maintenant..." Réunis à Paris le 3 janvier, les 135 enseignants du collectif "Touche pas ma Zep" ont décidé la fuite en avant. Pressés par le temps, en colère, ils veulent obtenir une nouvelle carte de l’éducation prioritaire incluant les lycées. Pour cela ils annoncent des actions toute cette semaine, une grève nationale le mardi 10 et promettent de "bordéliser la primaire" de la gauche, que de la gauche..

[...] Le collectif revendique 90 lycées dans une douzaine d’académies. Mais, ce 3 janvier, impossible de savoir exactement combien d’établissements sont touchés. C’est le jour de la rentrée et c’est aussi le 5ème jour de grève. Deux bonnes raisons pour ne pas participer au mouvement. Des enseignants interrogés sur place disent qu’il s’essouffle dans leur établissement.

Extrait de cafepedagogique.net du 04.01.17 : Le collectif des lycées zep décide 3 journées de grève en janvier

 

"Touche pas ma ZEP" demande une "carte élargie" en éducation prioritaire. Plusieurs dizaines de lycées sont en grève. Une manifestation aura lieu le 5 janvier.

Extrait de vousnousils.fr du 04.01.17 : Les lycées éducation prioritaire poursuivent leur mobilisation

 

Malgré des concessions accordées par le ministère en novembre dernier, le mouvement « Touche pas à ma Zep ! » appelle à une nouvelle mobilisation en ce mardi 3 janvier

[...] La prudence du Snes
Cosecrétaire générale du Snes, Dominique Rolet demande « des discussions sur le sujet ». Tout en reconnaissant qu’« ouvrir un tel dossier constitue toujours un risque pour un gouvernement ». Car, poursuit-elle, cela se fait « à moyens constants ». Et il faut donc « faire sortir certains établissements de l’éducation prioritaire pour en faire entrer d’autres »…

[...] De son côté, Marc Douaire, le président de l’Observatoire des zones prioritaires (OZP) estime qu’« il serait bon, dans une logique de cohérence et de continuité, de se pencher sur l’articulation entre le collège et l’après-collège ». Mais, souligne-t-il, « le lycée n’a jamais été et ne saurait être au cœur de l’éducation prioritaire ». Il s’agit surtout, insiste-t-il, de faire porter les efforts depuis la maternelle (y compris avec la scolarisation des moins de trois ans) jusqu’à la 3e.

Extrait de lacroix.fr du 03.01.16 : Education prioritaire : les lycées craignent pour leur avenir

 

Une grève le jour de la rentrée a-t-elle une chance ? Surtout quand c’est le 5ème jour depuis le début de l’année scolaire ? Le collectif "Touche pas à ma zep" veut y croire et appelle à une grève "reconductible" les 90 lycées qui l’ont rejoint.

[...] Pour une autre réforme

Il veut obtenir la publication d’une carte "élargie" de l’éducation prioritaire avant les élections. C’est à dire l’entrée dans l’éducation prioritaire des lycées ex zep et de nouveaux lycées "qui devraient légitimement y entrer". C’est ce que le collectif veut dire par "carte élargie".

En même temps le collectif n’est pas en accord avec la réforme des Rep et Rep+. Il demande "un statut unique" de l’éducation prioritaire. Et donc un seul système d’aide aux établissements c’est à dire "donner plus de moyens à ceux qui ont le moins" avec "un label contraignant" les garantissant et "la stabilisation des équipes par la reconnaissance des conditions particulières d’enseignement et d’exercice". Au passage la dimension pédagogique de la réforme actuelle est mise au second plan. C’est une autre réforme de l’éducation prioritaire qu’attend le collectif.

Extrait de cafepedagogique.net du 03.01.16 : Les lycées ex-Zep maintiennent leur grève le 3 janvier

Répondre à cet article