> 5 - Education prioritaire > MATERNELLE et Petite enfance > Actions locales pour les moins de 3 ans > B* 2 actions de l’école maternelle REP+ La Bastide de Limoges : - création (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* 2 actions de l’école maternelle REP+ La Bastide de Limoges : - création d’un album numérique sur tablette - Un espace, des espaces, mais quels espaces ? (Journée Innovation 2017)

9 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Une galette appétissante et sportive pour un album interactif sur tablette tactile.

Ecole maternelle [REP+] La Bastide
34 RUE DEGAS , 87100 LIMOGES
Site
Auteur : Pierre Mialet
Mél : "EMPU LA-BASTIDE LIMOGES 0870224W" <ce.0870224w@ac-limoges.fr>

Comment allier patrimoine et modernité ? Comment allier un conte traditionnel et l’usage du numérique ? Comment transposer de manière dynamique un type de texte particulier - le conte en randonnée en album numérique ? Comment rendre attractive les structures répétitives et l’accumulation de personnages propres à ce type de texte ? Comment sensibiliser, familiariser les élèves au monde du multimédia interactif ? Bref, comment mettre en appétit une classe de Moyens Grands à partir de la lecture de Roule Galette ?

Plus-value de l’action
La création d’un livre numérique sur tablette permet une plus grande mise en valeur d’une production d’écrit par sa portabilité et son attrait numérique : les parents apprécient de voir leurs enfants bénéficier des dernières innovations technologiques : l’école est ainsi valorisée. La tablette s’est imposée comme outil de communication au service des apprentissages.
La création de l’album numérique permet aussi de prendre du recul par rapport à l’image en changeant de point de vue (passer de la situation de récepteur à celle de producteur d’images). Cela contribue en outre à "démystifier" l’image, l’observer avec un œil critique et se poser des questions.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
25 MS-GS

A l’origine
La multiplication des écrans dans le quotidien des enfants, dès le plus jeune âge, invite à réfléchir sur leur usage : les enfants se contentent des « divertissements » informatiques (musique, vidéos, jeux vidéo, consultation de blogs). Par ailleurs, les enfants issus de milieux défavorisés se montrent plus passifs dans leurs usages.
Transformer le regard sur ces nouvelles technologies, les utiliser de manière moins passive en les intégrant dans un projet multidisciplinaire, en tirant parti de toutes leurs potentialités en termes d’apprentissage est un enjeu de l’école dès la maternelle : les outils numériques y ont toute leur place en les utilisant autrement que par la simple consommation de vidéos et de jeux afin de prévenir justement les futurs risques (sur la santé, l’isolement).
Diversifier les activités numériques proposées pour des élèves de milieu défavorisé, leur apportera une plus grande autonomie. De plus, l’emploi de tablettes numériques peut être un vecteur de communication, améliorant la compréhension des enjeux de l’école maternelle et sa spécificité envers les familles. Les élèves sont plus motivés par un projet interdisciplinaire : interactions entre langage, numérique et domaine à visée artistique. L’attrait d’un support numérique actuel et attractif (ici la tablette tactile) constitue une source de motivation supplémentaire.

Objectifs poursuivis
- 1) Domaine numérique transversal : Les enfants vont utiliser la tablette et les outils numériques comme un outil de création ; ils vont être actifs face à l’écran : prendre des photos, puis les insérer, les déplacer, les superposer sur différents plans (Pic Collage), enregistrer les dialogues, saisir le texte du narrateur, compiler l’ensemble des éléments avec Book Creator. De plus on peut recommencer : l’erreur est possible et ne laisse pas de trace ! L’outil numérique facilite l’interdisciplinarité à travers les activités artistiques par l’intégration de photos, vidéos, musique, réalisation du personnage principal (différents médiums)
- 2) Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions :
• Construire une première culture littéraire avec ses référents : -travailler sur la connaissance ou reconnaissance des personnages, leurs caractères, les liens de causalité, la chronologie.
• Apprendre à « raconter ». Ces activités s’organisent à partir d’albums de littérature de jeunesse ; elles prennent nécessairement appui sur le travail de compréhension de ces récits. Les histoires et les contes en randonnée sont de bons supports de récits pour commencer cet apprentissage du raconter. Leurs structures où des chaînes de personnages ou d’évènements se répètent jusqu’au dénouement sont identifiables par les enfants. (Programme 2015)
• Inventer une variante d’un conte en randonnée, composée de scènes répétées, avec refrain où le personnage principal est renvoyé d’interlocuteur en interlocuteur.

Description
Appropriation de la trame du conte en randonnée :
• découvrir et s’imprégner du conte en randonnée avec accumulation : roule galette de Natha Caputo - Pierre Belvès Flammarion - les albums du Père Castor.
• s’en approprier la trame par une lecture en réseau de plusieurs variantes de contes en randonnée avec accumulation : Kolobok : Le petit pain rond (Christophe Glogowski), Le petit bonhomme de pain d’épice (Bernard Chèze), La galette à l’escampette (Geoffroy de Pennard) faire repérer ce qui change, ce qui reste stable. - décomposition et appropriation de la trame du conte, répétition des répliques répétitives et de la chanson avec accompagnement musical.

Modalité de mise en œuvre
Restitution de la trame à partir d’une création / récit en randonnée :
• produire oralement et collectivement une nouvelle version de La galette à l’escampette en adéquation avec la trame initiale en travaillant sur différentes variables :
◦ rencontre des personnages, lieux, situation initiale et ruse finale... : situation initiale : La galette refroidit sur le rebord de la fenêtre, mais un événement perturbateur… : elle va prendre la poudre d’escampette… La voici donc qui roule à travers la cour et rencontre tour à tour des élèves de la classe. situation finale : le partage de la galette.
◦ des personnages : la galette, des élèves de la classe.
◦ des lieux : l’école et plus particulièrement la cour, repérage de l’environnement de la cour avec l’application Google Earth et coloriage avec l’application Skitch.
• Dicter le texte à l’adulte, avec allers-retours incessants sur les contes précédemment lus, choisir le vocabulaire, respecter la trame fixée.
• Trouver le dénouement : la galette tourne si vite qu’elle tombe étourdie dans le labyrinthe, les cinq amis l’emprisonnent.
• Choisir un titre, parmi les différentes propositions : la galette joueuse, la galette de La Bastide, la galette d’anniversaire, la galette sportive
• enregistrer des dialogues par les élèves avec le logiciel Audacity sur PC.
• saisir une phrase par élève et créer un livre numérique au format ePub avec Book Creator
• En arts visuels : création d’illustrations de l’album à l’aide de l’application Pic collage. Peinture d’une galette géante proche de celle de la couverture de roule galette... Découpage, collage sur un carton. Découpage et disposition de différentes expressions du visage puis prise en photo sur fond vert. (pour une future incrustation dans une animation image par image)
Réalisation d’un album numérique animé de la production, alliant vidéo, photo, enregistrement audio, texte…
Et bien sûr, après ce long projet, la confection et la dégustation d’une véritable galette.
Travail :
• En en groupe classe
• En en groupes hétérogènes sur une période de 7 semaines
• En en APC (axe 3)

Trois ressources ou points d’appui
Les échanges avec Mme Lapaquette, Conseillère pédagogique Les conseils, au début du prêt de tablettes, par Mme Souveton de Canopé

Difficultés rencontrées
• En beaucoup de publicité et limitation dans les applications gratuites.
• En dispersion facile de l’élève face à aux applications (besoin rapide d’un adulte)
• En organisation pratique et du temps : rangement, recharge, installation des applications ou les fichiers sur toutes les tablettes.
• les claviers des écrans tactiles sont inconfortables pour les jeunes élèves.

Moyens mobilisés
• prêt d’un lot de tablettes tactiles par Canopé pendant une période.
• prêt de livres en réseau du conte en randonnée : Roule Galette par la BFM. 
• logiciel de montage vidéo : Vegas Movie Studio HD Platinium.

Partenariat et contenu du partenariat
• Canopé
• BFM Limoges

Liens éventuels avec la Recherche
• Animation pédagogique sur "l’image" de Mme Lapaquette, Conseillère pédagogique, Haute-Vienne.
• 2 sites : http://www.ciclic.fr/education-artistique/les-missions/passeurs-d-images, le CLEMI

Evaluation
Appropriation de la structure d’un conte en randonnée par le jeu, la diction… Aisance dans la manipulation tactile d’une tablette : motricité fine développée : pincer, déplacer, tourner. Distanciation par rapport à l’image.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Appropriation de la structure d’un conte en randonnée par le jeu, la diction… Aisance dans la manipulation tactile d’une tablette : motricité fine développée : pincer, déplacer, tourner. Distanciation par rapport à l’image.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Les élèves ont acquis une aisance tactile avec les tablettes. Ils ont aussi pris confiance en eux :
• par ce projet interdisciplinaire où ils étaient à la fois acteurs et spectateurs de leur production.
• par la présentation du fruit de leur travail à leurs parents, puis aux élèves des autres classes.
Les petits parleurs, les discrets, finissaient par se prendre au jeu. Ils ont aussi bien acquis la structure d’un conte en randonnée. Ils ont aussi appris à se distancer et critiquer des images vues. (ajout de la galette, par incrustation dans les vidéos tournées avec les élèves)
- Sur les pratiques des enseignants : Les tablettes permettent :
• un changement de regard sur l’outil lui-même : les élèves ont découvert d’autres utilisations de la tablette que la simple consommation ; ils sont devenus actifs face à l’écran.
• une individualisation, une portabilité et une proximité attrayante pour les élèves
• une motivation à produire, (attrait pour le multimédia)
• une facilitation à l’interdisciplinarité : multimédia, production d’écrit et d’oral
• une meilleure valorisation auprès des élèves, de leurs parents et d’autres écoles.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Attrait des parents pour la réalisation de leurs enfants de par la portabilité et l’attrait du support : tablette
- Sur l’école / l’établissement : La socialisation de la production s’est faite également auprès des familles de la classe, des autres classes de l’école et le partage avec une classe d’une autre école du quartier : visualisation sur les tablettes en classe, puis diffusion sur un blog.
- Plus généralement, sur l’environnement : Témoignage sur cette expérience auprès d’enseignants dans le cadre d’une animation pédagogique sur l’image.

Extrait du site Expéritheque : Une galette appétissante et sportive pour un album interactif sur tablette tactile 2017 E

 

Un espace, des espaces, mais quels espaces ? 2017E

Ecole maternelle [REP+] La Bastide
34 RUE DEGAS , 87100 LIMOGES
Blog de l’école
Auteur : Pierre Mialet
Mél : ce.0870224w@ac-limoges.fr

- Un espace, des espaces, mais quels espaces ! Ozobot nous raconte : L’espace à la maternelle, c’est : - l’espace vécu - l’espace perçu - l’espace représenté - mais ce sont aussi le micro-espace, le méso-espace et le macro-espace - l’espace du monde du numérique, il est infini, peu familier pour de jeunes élèves. Mais moi, Ozobot le petit robot, je vais aider la classe à mieux appréhender et structurer tous ces espaces. En route !

Plus-value de l’action
Ne pas hésiter à aménager un micro-espace éphémère (ou non) dans un coin de la classe pour mener à bien un projet de spatialisaton. Le robot Ozobot apporte un véritable plus à différents projets de par son aspect ludique, et sa simplicité (pour ses fonctions de base). Son intérêt permet d’acquérir les premières notions de base de la programmation par l’intermédiaire de codes de couleurs.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
20 élèves : classe de Moyens Grands

A l’origine
• difficulté à appréhender et construire l’espace, à faire des liens entre l’espace vécu et l’espace représenté.
• s’approprier au plus près différents types de représentation : plan, maquette, plan interactif, déplacement du robot dans les maquettes.
• apprendre à coder des déplacements d’un robot pour une plus grande aisance dans le monde numérique.

Objectifs poursuivis
• passer de l’espace vécu à l’espace perçu
• représenter l’espace (environnement proche)
• construire une image orientée de son corps dans l’espace
• apprendre à coder des déplacements dans des représentations spatiales
• développer le langage, le lexique : vocabulaire topologique (verbes d’action : avancer, tourner à droite…adverbes de lieu comme à côté, près de, entre…)

Description
20 séances sur une période et demie (soit 7/8 semaines) pour ce projet.
• Appropriation de l’espace par identification au robot à l’aspect ludique : facteur de motivation
• approche spiralaire : va-et-vient constant entre l’espace vécu (photos) et l’espace perçu avec ses différentes représentations : plans, maquettes, déplacements du robot
• programmation en maternelle : anticiper, formaliser les étapes permettant de réaliser le parcours du robot Ozobot : choisir les codes couleurs correspondant aux instructions qu’exécutera le robot lorsqu’il les rencontrera. On peut ensuite visualiser en temps réel, le déroulé d’un algorithme matérialisé sur papier en regardant le robot le parcourir.

Modalité de mise en œuvre
Au préalable :
• décrire l’environnement le plus proche : la classe
• situer la position d’objets les uns par rapport aux autres dans la classe
• construire une maquette de la classe avec des légos
• représenter et utiliser le plan de la classe pour situer des repères, effectuer des trajets
Puis travaux, en groupes pour chaque activité :
• prise de repère sur un plan de l’école puis identifier de proche en proche tous les lieux.
• réalisation d’un plan interactif de l’école : prise de photos correspondantes aux flèches interactives
• utilisation du plan interactif (paperboard) pour repérer des emplacements, pour tracer des trajets avec validation par ouverture des photos (flèches interactives)
• réalisation d’une maquette géante de l’école en kaplas à partir du plan de l’école
• codage des trajets du robot Ozobot dans la maquette de l’école réalisée :
◦ tracer les lignes de déplacement possible dans l’école
◦ décomposer, déterminer à l’avance les prises de direction et coder les actions que doit accomplir le mini-robot, sélectionner le bon code parmi un répertoire avec pictogrammes

Trois ressources ou points d’appui
• L’animation de la circonscription sur la construction de l’espace.
• Les programmes et l’introduction de l’initiation au codage.
• Le site : La main à la pâte : sur les Maquettes et les plans, l’appropriation de l’espace en maternelle.

Difficultés rencontrées
Difficultés pratiques :
• à créer des hyperliens vers des images dans ActivInspire pour la réalisation de paperboard interactif : plan de l’école
• à créer des maquettes géantes permettant le déplacement aisé du robot (calcul d’échelle, de kaplas à disposition, de dimension de table…)
• pour obtenir des codes repositionnables à volonté : impression de planches de codes pour ozobot sur papier autocollant opaque puis collage sur de l’adhésif couvre-livre repositionnable.

Moyens mobilisés
Robot Interactif Ozobot Bit 2.0, kaplas Papier d’impression autocollants pour l’impression des codes

Partenariat et contenu du partenariat
• l’équipe de circonscription et TICE départementale : présentation du robot Ozobot.

Evaluation
• une plus grande aisance dans la représentation de l’espace, dans les jeux de construction
• meilleures prises de repères sur un plan, orientation de plans, trajet tracé sur un plan
• meilleure image orientée de son corps qui se retrouve dans d’autres domaines : motricité, graphisme - des progrès dans l’usage du lexique spatial

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
• une plus grande aisance dans la représentation de l’espace, dans les jeux de construction
• meilleures prises de repères sur un plan, orientation de plans, trajet tracé sur un plan
• meilleure image orientée de son corps qui se retrouve dans d’autres domaines : motricité, graphisme - des progrès dans l’usage du lexique spatial

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• bonne appropriation de l’espace de la classe, de l’école.
• meilleure image orientée de son corps qui se retrouve dans d’autres domaines : motricité, graphisme.
• Appropriation et usage du lexique spatial pour décrire des positions ou des déplacements à l’aide d’indicateurs spatiaux et en se référant à des repères stables.
• des progrès dans la représentation de l’espace et dans les jeux de construction, sensibilisation au changement de perception suivant le point de vue.
• meilleures prises de repères sur un plan, orientation de plans pour certains élèves, tracés de trajets sur le plan de la classe, sur la maquette de l’école.
• une aisance à manipuler le robot Ozobot au fil des différents projets tout au long de l’année.
- Sur les pratiques des enseignants :
• une diffusion auprès des enseignants du réseau et/ou de la circonscription qui ont pu opérer des transferts à partir du projet pour une mise en œuvre dans leur classe.
• partage de connaissances pratiques pour la fabrication de codes repositionnables à volonté avec des collègues de la circonscription ou de d’autres académies.
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
• Sollicitation lors des premières journées de la robotique à Institut français de l’Éducation le 12 et 13 mai 2016 : http://pedagogie.ac-limoges.fr/ia87/spip.php?article1165
• Sollicitation lors de formations REP+ sur la Programmation : échanges d’idées et de pratiques (robots et programmation) avec 2 professeurs du collège de secteur retrouvés sur des ateliers de la Code-Week.
• Echange de pratiques avec un professeur d’université sur la programmation Scratch et OzoBlockly et des ingénieurs de la Société TimGroup intervenant lors de cette même Code-Week.
• Sollicitation lors d’animation pédagogique sur la structuration de l’espace en maternelle.
- Sur l’école / l’établissement : L’école a été valorisée par la mise en ligne du projet sur le blog de l’école. Par la suite référencé sur d’autres blogs : Ozobot : idées d’activités à réaliser avec le robot éducatif : http://blog.txrobotic.fr/robot-educatif-ozobot-idees-dactivites/. Les parents ont apprécié de voir leurs enfants bénéficier des dernières innovations technologiques : robot, tablettes.
- Plus généralement, sur l’environnement : Enrichissement personnel et professionnel.

Extrait du site Expérithèque : Un espace, des espaces, mais quels espaces ? 2017E

Répondre à cet article