> EDUCATION PRIORITAIRE (250 SR) > PEDAGOGIE EN ZEP (49 SR) > Innovation et Education prioritaire (généralités) > Expérimentation du programme européen NEuroscol dans deux collèges REP de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Expérimentation du programme européen NEuroscol dans deux collèges REP de Fréjus (Journée académique de Nice : "le cerveau au coeur de l’éducation"°

15 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Grande journée académique sur les neurosciences et l’École

Le 9 mars 2017 au lycée Saint-Exupéry de Saint-Raphaël a eu lieu la journée académique « Le cerveau au cœur de l’éducation » organisée par le consortium du programme NEuroscol. Près de 150 personnels de l’académie de Nice et des partenaires de l’École ont participé à cette journée de conférences.

Le lycée Saint-Exupéry de Saint-Raphaël a accueilli le 9 mars 2017 près de 150 personnels de l’académie de Nice (enseignant(e)s, conseillères techniques sociales et des assistantes sociales, chefs d’établissement, conseillers d’orientation-psychologue, inspecteurs, le réseau Canopé...) mais aussi des partenaires de l’École pour une journée académique sur le programme européen NEuroscol.

Rythmée par de nombreuses conférences, la journée avait pour thème : « Le cerveau au cœur de l’Éducation » avec des témoignages de spécialistes belges et français des Neurosciences à l’École, de représentants de l’académie de Nice et de ceux qui vivent au quotidien ce programme innovant notamment des enseignants et des élèves sur l’apport des neurosciences dans l’éducation et des avancées du programme pilote NEuroscol.
Une conférence sur « L’apport des neurosciences à l’Education » par Pierre Moorkens

Olivier Millangue, inspecteur d’académie IA-DASEN du Var a ouvert ce colloque avant les interventions de Véronique Rénier, conseillère technique sociale, chargée de projets et de formations, référente de NEuroscol (SSFE du Var), Frédérique Cauchi-Bianchi, IA-IPR de lettres, conseillère académique Recherche-développement, innovation et expérimentation (CARDIE), Anne Barron-Chays, déléguée académique aux relations européennes, internationales et à la coopération (DAREIC) et Cristina Avrand, chargée de mission (DAREIC) sur « NEuroscol : genèse, objectifs, dimensions académique et européenne ».

Ensuite Pierre Moorkens, président de Learn to Be, fondateur de Savoir-être à l’école, Catherine Ferrant, présidente de Savoir-être à l’école (Paris) et Caroline Waucquez, directrice de Learn to Be (Bruxelles) ont tenu une conférence sur « L’apport des neurosciences à l’Education ».

3 établissements témoignent de leur expérimentation NEuroscol

L’après-midi a débuté par des témoignages d’élèves et de personnels du lycée Saint-Exupéry et des collèges [REP] André Léotard et Villeneuve (bassin de Fréjus), des établissements expérimentateurs du programme européen NEuroscol. La journée s’est terminés par trois conférences animées par Jacques Fradin, docteur en médecine, comportementaliste et cognitiviste concepteur de l’ANC (approche neurocognitive et comportementale) sur « ANC et Santé, Qualité de Vie au Travail (SQVT) », par Cécile Brieau, secrétaire générale adjointe, directrice des ressources humaines de l’académie de Nice et par Agnès Raybaud, IA-IPR d’EPS (comité de pilotage académique « Climat scolaire ») sur « Bien-être au travail et climat scolaire » et enfin, Véronique Rénier sur « NEuroscol et perspectives de dissémination ».

NEuroscol, un projet pilote en France, mené dans l’académie de Nice

Le programme Erasmus+ NEuroscol s’inscrit dans un partenariat franco-belge avec l’association Learn to Be. NEuroscol ou « Savoir gérer son stress et celui des élèves par l’approche neurocognitive et comportementale (ANC) » a été sélectionné par la Commission européenne qui lui a accordé la note rarissime de 100/100. Mené sur deux années scolaires (2015/2017), NEuroscol associe 32 professionnels issus de 3 établissements scolaires du Var, qui se sont mobilisés pour revisiter leurs pratiques, dans le cadre du programme dispensé par Learn to Be. Depuis, ils appliquent cette approche innovante tant vis-à-vis de leurs élèves que d’eux-mêmes. Les jeunes suivis sur les deux années scolaires sont 100 élèves de la voie professionnelle du lycée Saint-Exupéry de Saint-Raphaël, 100 élèves du collège André Léotard de Fréjus et 25 élèves de SEGPA du collège Villeneuve de Fréjus.
L’association Savoir-être à l’École participe à ce projet en assurant les formations sur approche neurocognitive et comportementale (ANC) en milieu scolaire) et en finançant les travaux d’évaluation menés par le CAPEF (Université Nice Sophia Antipolis - ESPE). Des réflexions sont en cours afin de disséminer le plus largement possible les avancées de ce programme au sein de l’académie. Véronique Rénier, conseillère technique sociale en poste dans le Var est à l’initiative de ce projet.

Extrait de ac-nice.fr de mars 2017 : Grande journée académique sur les neurosciences et l’École

Répondre à cet article