> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIO. DEDOUBLEMENTS, Pdmqdc, Taille des classes > EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille (Positions politiques et syndicales) > Programme Macron : les 12 élèves par classe en éducation prioritaire (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Programme Macron : les 12 élèves par classe en éducation prioritaire pourraient remplacer le "Plus de Maîtres..." (le Monde)

3 mai 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Enseignants expérimentés

En France, une mesure semblable avait été expérimentée à l’initiative de Luc Ferry, ministre de l’éducation de 2002 à 2004. Elle avait concerné 2 000 classes de CP, réduites à une dizaine d’élèves, dans le cadre d’un plan contre l’illettrisme. " L’inspection générale en avait dressé un bilan mitigé, rapporte Bernard Toulemonde, inspecteur général honoraire de l’éducation nationale. Le dispositif avait bien fonctionné là où il y avait des professeurs expérimentés, capables d’adapter leurs pratiques. Si le candidat couple cette mesure avec l’affectation d’enseignants en ZEP ayant au moins trois ans d’ancienneté, comme il s’y est engagé, cela peut être intéressant ", estime-t-il.

Pas sûr, en revanche, que le " 12 élèves en ZEP " réponde aux revendications du SNUipp-FSU, le syndicat majoritaire. " La réduction des effectifs de classe est une urgence, et en ce sens, Emmanuel Macron n’a pas tort. Mais nous ne le percevons pas comme lui, souligne Francette Popineau, cosecrétaire générale. Nous souhaitons un abaissement général des effectifs de classe, avec un effort particulier dans les zones difficiles, et l’amplification du “plus de maîtres que de classes”, plébiscité par les enseignants. " Un dispositif qui n’a pas fait ses preuves, aux yeux de l’équipe d’En marche !, et qui serait donc voué à disparaître.

Extrait de lemonde.fr du 03.04.17 : Douze élèves par classe dans les ZEP pour réduire l’échec. Réforme du primaire

Répondre à cet article