> EDUCATION PRIORITAIRE (250 SR) > TYPE DE DOCUMENT (21 SR) > TEXTES OFFICIELS (18 SR) > L’enseignement explicite dans les textes officiels (de 2008 à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’enseignement explicite dans les textes officiels (de 2008 à 2015)

19 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

- 12.03.2015
« Pour la première fois, l’organisation des apprentissages, les moyens d’accès à l’information et à la documentation, les outils numériques, la conduite de projets individuels et collectifs, sont identifiés comme devant faire l’objet d’un enseignement explicite. L’acquisition des méthodes, qui reste aujourd’hui du domaine de l’implicite pour trop d’élèves, notamment ceux issus des familles les plus défavorisées et les plus éloignées de la culture scolaire, est une des ambitions centrales du nouvel accompagnement personnalisé qui sera mis en place au collège dès 2016. »

Communiqué de presse de Najat Vallaud-Belkacem du 12/03/2015, à propos du nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
MEN

- 16.01.2014
« Expliciter les démarches d’apprentissage pour que les élèves comprennent le sens des enseignements
Les objectifs du travail proposé aux élèves sont systématiquement explicités avec eux.
Les procédures efficaces pour apprendre sont explicitées et enseignées aux élèves à tous les niveaux de la scolarité. La pédagogie est axée sur la maîtrise d’un savoir enseigné explicitement (l’élève sait avant de commencer une leçon ce qu’il a vocation à apprendre et il vérifie lui-même après la leçon qu’il a retenu ce qu’il fallait).
L’enseignement est progressif et continu ; la vérification de la compréhension de tous les élèves est régulière. »

Référentiel pour l’éducation prioritaire - Ministère de l’Éducation nationale, 16 janvier 2014 : “Garantir l’acquisition du « Lire, écrire, parler » et enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun”.
MEN

- 03.05.2012
« Un enseignement explicite et progressif de l’orthographe est donc nécessaire. »
Bulletin officiel - Ministère de l’Éducation nationale, n° 18 du 3 mai 2012 : “Enseignement de l’orthographe à l’école”.
BOEN

- 04.04.2012
« UN APPRENTISSAGE EXPLICITE
(...) Dans un enseignement explicite, le maître explique ce que les enfants ont à faire, mais aussi son propre raisonnement ; il montre comment il fait lui-même. Il décrit les processus, les démarches, les aides et leur usage. Un enseignement explicite de l’orthographe apporte une aide particulière aux élèves en difficulté, en leur donnant des points de repère et des modèles de fonctionnement. »
Dépliant : L’orthographe et son enseignement, Ministère de l’Éducation nationale
MEN

- 29.03.2012
L’adjectif “explicite” est utilisé 9 fois dans le texte.
« En matière de maîtrise de la langue française, comme en mathématiques, la compréhension est une capacité centrale qui relève d’un enseignement explicite. »

Bulletin officiel - Ministère de l’Éducation nationale, n° 13 du 29 mars 2012 : "Orientations et instructions pour la préparation de la rentrée 2012" (paragraphe Construire l’école du socle).
BOEN

- 19.06.2008
« C’est en proposant aux élèves un enseignement structuré et explicite (...) qu’on les préparera à la réussite. »

Bulletin officiel - Ministère de l’Éducation nationale, Hors-Série n° 3 du 19 juin 2008 : "Horaires et programmes d’enseignement de l’École primaire" (préambule).
BOEN

Extrait de formapex.com du 13.04.17 : L’enseignement explicite dans les textes

Répondre à cet article