> EDUCATION PRIORITAIRE (250 SR) > PEDAGOGIE EN ZEP (49 SR) > Actions pédagogiques AU COLLEGE > Actions interdisciplinaires (Collège) > B* Odyssée culturelle, une action de liaison CM2-6ème selon les propositions (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Odyssée culturelle, une action de liaison CM2-6ème selon les propositions de Serge Boimare dans le REP Paul Langevin de Carros

15 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Odyssée culturelle

Collège Paul Langevin
11 rue COLLE BELLE , 06510 CARROS
Site :
www.college-langevin.fr

Auteur : GODFRIN Aude et FAVA Audrey
Mél : coordo.zepcarros@ac-nice.fr Audrey.FAVA@agora06.fr

Cette action met en œuvre des propositions de Serge Boimare pour favoriser la transition entre le premier et le second degré en exerçant un « nourrissage culturel » récurent et en développant la prise de parole ainsi que l’écoute d’autrui propice aux apprentissages, au comportement d’élève et à la production d’écrit argumentatif

Plus-value de l’action
Les élèves d’Ulis bénéficient particulièrement de ce dispositif dans lequel ils sont inclus avec les autres élèves du collège.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
2 classes de CM2 du REP de Carros : école Paul Eluard et Jean Moulin : 48 1 classe de 6ème dite de « consolidation » : 18 élèves 2 classes d’ULIS de cycle 3

A l’origine
-Le collège Paul Langevin est un établissement classé REP qui obtient, dans l’ensemble, de bons résultats au DNB. Cependant, on constate un nombre important d’élèves pour lesquels les apprentissages restent très problématiques allant même jusqu’au désinvestissement scolaire. Les élèves deviennent alors des élèves perturbateurs ou au contraire complètement inhibés. Ils ne s’intéressent plus aux apprentissages. Ils sortent du monde des apprenants. -Pour la 6ème dite « de consolidation » : absence de progrès et classe tirée vers le bas, classe bruyante et brouillonne, peu investie et difficile à gérer, trop de problèmes de vie scolaire à régler au quotidien du fait d’un défaut d’intégration du respect des cadres. Cette classe est devenue une classe homogène recensant uniquement des élèves très en difficultés, scolaires et personnelles, donc perturbateurs et non investis. -Il a aussi été constaté que l’évaluation chiffrée accentuait la perte d’estime et la souffrance des élèves les plus fragiles.

Objectifs poursuivis
-Réduire les inégalités d’entrée en littérature ainsi que celles liées à la culture attendue par l’Ecole.
- Contribuer à enrichir l’imaginaire et l’empathie de l’élève -Aménager, par des activités de classe, l’entrée en littérature en référence au cadre de Serge Boimare -Favoriser les coopérations et les interactions entre élèves pour développer les apprentissages.
- Aider les élèves fragiles ou en difficulté à prendre de bonnes habitudes de travail et trouver des solutions personnalisées pour pallier leurs difficultés.
- Calquer le rythme quotidien sur les rituels du primaire pour mettre les élèves en situation d’apprenant.
- Mieux gérer les changements occasionnés par l’entrée en sixième (mieux s’organiser, travailler avec méthode et rigueur…).
- Permettre aux élèves de reprendre confiance en eux en leur prouvant qu’ils peuvent réussir.
- Renforcer le partenariat avec les parents et inciter leur implication dans les apprentissages.

Axe du projet du REP :
Axe 1 : Construire les apprentissages de manière explicite afin d’atteindre la maitrise du socle commun
Axe 2 : Créer une communauté éducative avec des objectifs et valeurs partagés.

Axe du projet d’établissement :
Axe 1 : Diminuer les écarts entre les élèves à l’entrée du collège et des élèves à la sortie en améliorant le niveau de sortie.
Axe 2 : Apprendre à vivre et à travailler ensemble
Axe 3 : Favoriser les actions et les échanges vers l’extérieur

Description
En 2016-2017, la classe de sixième de consolidation teste le dispositif Boimare sous forme d’un rituel d’une heure trois fois par semaine de 8h à 9h. Il y a 3 ateliers animés par le professeur de français, le professeur de maths, en alternance une semaine sur deux par le professeur d’histoire-géographie ou d’anglais. Ainsi chaque matin, l’élève est accueilli autour d’une activité de nourrissage culturel mais aussi et surtout autour d’un temps d’écoute et de respect de la parole, la sienne et celle d’autrui. L’heure se termine par un temps d’écrit dans un cahier spécifiquement dédié, où l’élève peut reprendre et développer les arguments listés au tableau et les étayer par des exemples personnels ou culturels vus dans les séances précédentes. Cet écrit n’est pas noté, la restitution à voix haute aux pairs n’est pas obligatoire. Le but est d’améliorer l’entrée dans l’écrit pour ces élèves réticents et/ou en situation de blocage.
Pour favoriser le nourrissage culturel chez ces enfants, nous appuyons notre action sur trois sorties au forum Jacques Prévert, scène locale proposant des spectacles de théâtre, afin de les initier au spectacle vivant et de les ouvrir à l’offre culturelle de leur environnement proche. Les classes de CM2 fonctionnent également deux fois par semaine avec un accueil du matin ritualisé autour d’une activité de nourrissage culturel calqué sur le fonctionnement du collège.
Les classes d’ULIS du collège adoptent un fonctionnement propre en fonction des élèves et de leur attention. Une fois par mois, les cinq classes se retrouvent pour une activité de nourrissage en inter-degrés. Les effectifs sont mélangés afin de reconstituer 5 groupes quand la co-observation est mise en place ou 6 groupes pour réduire le nombre d’enfants et favoriser les échanges et la prise de parole. Lors de ces rencontres mensuelles, la coordonnatrice du REP intervient et prend un groupe.

Modalité de mise en oeuvre
Pour la 6ème : Effectif réduit : 18 élèves maximum en 6ème Horaires aménagés : les élèves disposent de 3h30 d’ateliers par semaine (2 heures en français et en maths et 1 heure en histoire-géographie et anglais en alternance). Ces ateliers sont organisés le matin de 8h à 9h et permettent le nourrissage culturel des élèves et la valorisation de la prise de parole et de l’écoute d’autrui à travers le dispositif Boimare.

Accompagnement éducatif obligatoire : deux soirs par semaine dispensé en demi-groupe par deux assistants de vie scolaire.
Equipe éducative : enseignants volontaires et aguerris à l’accompagnement d’élèves en difficultés par une pédagogie de détour. Le travail en classe est différencié et adapté au rythme d’apprentissage des élèves. Le programme de sixième reste inchangé. Travail d’harmonisation et de concertation avec les enseignants de CM2.

Travail collaboratif :
- Rencontre mensuelle « L’Odyssée culturelle » entre le 1er et le 2d degré
- Rencontres d’échanges de pratiques organisées par la coordonnatrice REP -Observations de classes (1er et 2d degré) -Echanges informels entre pairs et avec l’IPR
- Corpus constitué entre pairs et en inter degré, appelé à évoluer et à s’enrichir. -Processus accompagné par une chargée de mission (la coordonatrice du REP) qui observe, fait un retour aux professeurs et aux inspecteurs et qui facilite la circulation des expériences et la régularité des échanges entre les professeurs des différentes écoles et du collège.
- Rythme des séances, textes et place accordée à cette activité sont laissés au choix des enseignants.

Trois ressources ou points d’appui
-L’échange avec l’équipe de l’action « Fil d’Ariane » engagée au collège Jaubert de Nice : observation, échanges de pratiques, liens de la coordonnatrice REP avec l’équipe -La conférence de Serge Boimare -L’accompagnement par le coordonnatrice REP

Difficultés rencontrées
-Le caractère chronophage de l’activité du fait de l’enthousiasme des élèves -Le sentiment que l’activité sort du programme -Le manque de relation directe aux connaissances de Serge Boimare

Moyens mobilisés
Dotation spécifique de 3h en DGH pour 2h30 de cours et 30 minutes de concertation par semaine pour les enseignants

Partenariat et contenu du partenariat
- Equipe pédagogique du collège Maurice Jaubert qui mène le projet de la classe « Fil d’Ariane ». Observation de classe, discussions, échanges de pratiques, d’expériences …
- Un dossier de candidature à la fondation de France est déposé pour bénéficier d’aides afin de prévoir des formations pour les équipes enseignantes, des sorties culturelles pour les élèves et l’achat de matériel et livres pour les classes.
- PRE de la ville de Carros et le service du CAJIP (accompagnement à la scolarité et à la parentalité)
- Ville de Carros pour le financement de spectacles
- Forum Jacques Prévert pour la programmation des spectacles.

Liens éventuels avec la Recherche
Serge Boimare, Ces enfants empêchés de penser Conférence de Daniel Favre

Evaluation
Evaluation / indicateurs

- Réconciliation avec l’institution scolaire et l’apprentissage : indicateurs vie scolaire -Mieux être dans la classe et dans la relation aux autres en classe : indicateurs vie scolaire -Oser prendre la parole : évaluation des compétences orales
- Capacité d’attention : remarques des enseignants, indicateurs de réussite scolaire -Evaluation de la compétence à produire un et organiser son propos
- Evaluation de la compétence à argumenter, à débattre, exposer son point de vue et accepter celui de l’autre
- Qualitatif : Adaptation facilitée à l’entrée en 6e pour les deux classes de CM2 engagées au 1er trimestre 2017-2018.

Documents
Aucun

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Auto-évaluation : Discussion hebdomadaire de 30 minutes au sein de l’équipe pédagogique pour l’analyse et la régulation Evaluation interne : évaluation par l’équipe de direction sur des indicateurs quantitatifs et sur le suivi de cohorte comparatif ; enquête auprès des élèves ; enquête auprès des professeurs et des parents d’élèves. Evaluation externe : par l’équipe du Cardie : analyse de et avec l’ami critique

Effets constatés
Sur les acquis des élèves : La prise de parole est plus facile et de meilleure consistance. L’écoute et la prise en compte de la parole de l’autre a progressé pour la grande majorité des élèves. Les élèves de l’ULIS progressent fortement par cette pratique dans leur relation à l’oral et à l’écrit. La relation à l’écrit est décomplexée et les productions sont plus conséquentes et de meilleure qualité. Les élèves de 6ème sont devenus capables de faire parler les textes entre eux, preuve de la construction de compétences de sujets-lecteurs notamment.
Sur les pratiques des enseignants : Les enseignants du collège affirment avoir trouvé par là des idées pour faciliter les échanges oraux entre pairs. Ils affirment avoir compris les effets de la discussion entre pairs et avec les élèves pour établir un climat d’étude sécure. Les liens entre la littérature, l’oral et l’écrit sont réalisés plus aisément.
Sur le leadership et les relations professionnelles : Le travail se faisant sur le cycle 3, les relations de travail et de coopération en interdegré se développent.
Sur l’école / l’établissement : Au collège, les élèves concernés manifestent moins de violence, ils ne font l’objet d’aucune sanction ni d’aucun rapport. Ainsi, le rôle des médiateurs installés dans les écoles est mieux compris quand on regarde les effets du débat interprétatif sur les mythes mis en œuvre.
Plus généralement, sur l’environnement /

Extrait de experitheque : Odyssée culturelle

 

Site OZP : le résultat d’une recherche sur le mot boimare

Répondre à cet article