> 8 - POLITIQUE DE LA VILLE > OUVERTURE SOCIALE > Les conventions ZEP - Sciences Po > Sciences Po et le programme ZEP > Sciences Po fête les 15 ans des Conventions d’éducation prioritaire (CEP) et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Sciences Po fête les 15 ans des Conventions d’éducation prioritaire (CEP) et lance "les premiers campus", des écoles d’été gratuites dans ses campus en région pour lycéens boursiers

6 juin 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’école vient de célébrer les 15 ans de son programme d’égalité des chances, avec les Conventions d’Education Prioritaire (CEP). Le point sur cette expérience, les prochains défis à relever et les nouveautés à venir.

Saviez-vous que Sciences Po était l’un des établissements sélectifs les plus ouverts socialement ? Depuis longtemps, l’Ecole se positionne comme un acteur majeur de la diversité sociale au sein des établissements d’enseignement supérieur. En 15 ans, Sciences Po a admis 1611 élèves par la procédure CEP.

Un engagement fort en faveur de l’égalité des chances et de la diversité

C’est le programme d’ouverture sociale le plus étendu et le plus important du pays : aucune autre grande école en France ne réserve de places à des lycéens défavorisés. Il y a 15 ans, la première promotion comptait 17 étudiants admis à travers des conventions avec 7 lycées. En 2016, ils représentaient 163 admis provenant de 106 lycées partenaires, de toute la France, incluant les territoires désindustrialisés, ruraux ou d’Outre-Mer (Nouvelle Calédonie et Guyane par exemple).

Une reconnaissance pour l’école
Pour Frédéric Mion, directeur de Sciences Po : « la procédure CEP a eu trois principales vertus. Elle a permis aux 11 000 lycéens de prendre confiance en leurs capacités et de développer de nouvelles ambitions pour leurs études supérieures. Elle a bien sûr bénéficié aux 1 611 admis qui ont connu, à Sciences Po et dans leur carrière professionnelle, la même réussite que tous nos étudiants. Elle a constitué une grande chance pour Sciences Po, qui a reçu un nombre de candidatures accrues venant d’horizons variés. La diversité sociale et géographique de nos étudiants s’est ainsi considérablement accrue, bien au-delà des procédures CEP ».

Pour aller encore plus loin
Sciences Po renforce son dispositif de soutien aux lycéens boursiers, avec la création des écoles d’été, les « premiers campus ». Situés dans les campus de Sciences Po en région, ces Campus accueilleront, gratuitement, dès cet été, des lycéens boursiers lors des vacances scolaires pour les préparer à une intégration réussie dans l’enseignement supérieur.

 

Voir la rubrique
Les conventions ZEP - Sciences Po avec 6 sous-rubriques

Répondre à cet article