> 5 - Education prioritaire > DISCRIM. / ETHNICITE > Lutte contre les discriminations > Projet “Elle & Lui” : le sport n’a pas de sexe au collège REP+Rosa Parks (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Projet “Elle & Lui” : le sport n’a pas de sexe au collège REP+Rosa Parks (ex-Etouvie) d’Amiens

8 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Pour “Elle & Lui” le sport n’a pas de sexe au collège [REP+] Rosa Parks d’Amiens

Les élèves de 3ème1 du collège d’Etouvie d’Amiens, renommé récemment par l’ensemble des élèves « Rosa Parks », ont conçu et réalisé avec leur professeure d’EPS, Aliénor Moulin-Chassine la rencontre « Elle et Lui » autour d’épreuves sportives à destination de toutes les classes de 3ème.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de plusieurs actions menées autour de la lutte pour l’égalité entre les filles et les garçons, au collège depuis plusieurs mois.

Le projet « Elle & Lui » a permis de fédérer et responsabiliser 19 élèves d’une même classe autour de l’organisation d’un tournoi sportif mixte, destiné à leurs camarades de 3ème. Ce tournoi a été également organisé pour soutenir la candidature de Paris à l’organisation de Jeux olympiques de 2024.

Pour les élèves de 3ème 1, la tâche était lourde mais pas impossible : il leur a fallu en amont, choisir les activités, concevoir des épreuves, calculer des barèmes, écrire une charte du fair-play... tout en cherchant à valoriser les filles ou à lutter contre les préjugés.
Une partie du travail s’est faite également sur la communication de l’événement : les élèves ont ainsi contacté eux-mêmes les médias locaux pour les inviter le jour de l’événement et se sont chargés de la communication au sein de l’établissement scolaire : tenue d’un stand pour les inscriptions des équipes pendant les récréations, créations de banderoles etc...

« On a commencé à travailler en octobre. On devait créer un atelier où il y avait de la coopération par groupe de 2 » disent Nirina et Manon, conceptrices de l’atelier « parcours du combattant » avec beaucoup d’enthousiasme. Et elles rajoutent : « l’atelier parcours du combattant, c’est pour montrer que les filles aussi peuvent être des battantes ». D’ailleurs Nirina fait du basket, du cirque. Et Manon joue au foot.

Le lundi 22 mai après-midi, au gymnase Émile Moiroud, après un échauffement festif mené par 3 étudiantes en STAPS à l’UPJV, une vingtaine d’équipes mixtes se sont succédées sur les 9 ateliers sportifs tenus par ces organisateurs et animateurs en herbe : Lancer de vortex, Course en relais, Basket, Badminton, Parcours du combattant, Acrosport, Vélo d’appartement, Danse sur WII. Une épreuve "Quizz " le sport féminin a été organisé par Célia Rousselle, chargée de projet au CDOS de la Somme.

Chaque épreuve a fait appel à l’esprit d’entraide et de coopération de chacun des participants. Dans chaque challenge une note de fair-play était également attribuée aux élèves pour un classement final.
A l’issue de cet après-midi, 2 équipes se sont démarquées :
• L’une, composée de Fatima Doulmajd, Débraline Ikangu, et Bilal Haddad, a remporté la 1ère place du challenge sportif.
• L’autre, composée de Chaïma Belmehdi, Laïkati Hamada et Georgi Mamulashvili, a remporté la 1ère place du challenge Fair play.

Ce temps fort a aussi été l’occasion de soutenir la candidature de Paris pour l’organisation de Jeux olympiques de 2024.

Pour la clôture du projet, les élèves de 3ème1 et l’équipe gagnante sont invités à assister à des matchs féminins de tennis à Roland Garros avec une rencontre / interview d’une joueuse de tennis, préparée en classe.

Les enseignants d’EPS et madame Brulé, documentaliste, ont apporté leur concours à cette manifestation très réussie.

Catherine Patinet, chargée de mission égalité filles-garçons pour le rectorat d’Amiens était également présente et a félicité Aliénor Moulin-Chassine ainsi que les élèves de 3ème1 pour cette rencontre très réussie sur l’égalité filles-garçons dans le sport.

Extrait de ac-amiens.fr du 22.05.17 : Pour “Elle & Lui” le sport n’as pas de sexe au collège Rosa Parks d’Amiens

Répondre à cet article