> 6 - Pédagogie en ZEP > Actions A L’ECOLE ELEM. > Actions interdisciplinaires (Ecole) > L’association Veni Verdi accueille des écoliers et collégiens des ZEP de Paris (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’association Veni Verdi accueille des écoliers et collégiens des ZEP de Paris dans ses fermes pédagogiques

25 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Parce qu’il aime mettre en images « des initiatives qui tendent à rendre le monde meilleur », le photographe Patrick Gaillardin s’est intéressé à la ferme urbaine du collège Pierre-Mendès-France à Paris.

Le collège [REP] Pierre-Mendès-France se trouve à Paris (20e), tout près de la porte de Bagnolet, non loin du périphérique. Derrière ses grilles, herbes folles et talus mal entretenus ont désormais fait place à des rangées de légumes. Deux cents arbres fruitiers ont également été plantés. Avec ses 4 500 m2 d’espaces verts, ce collège – qui accueille bon nombre d’enfants en difficultés, sociales et scolaires notamment – abrite ainsi depuis trois ans « la plus grande ferme urbaine de Paris ».

Extrait de lacroix.fr du 24.09.17 : Graines d’espoir dans un collège parisien

 

L’association Veni Verdi, qui crée des fermes pédagogiques dans des établissements scolaires des quartiers difficiles, fait découvrir les joies de la nature aux enfants quittant rarement la ville.

[...] Cette ferme pédagogique, fondée en 2014 par l’association Veni Verdi, leur est destinée en priorité. Que ce soit avec leur enseignant en cours de science et vie de la terre (SVT), à l’heure du déjeuner après la cantine - parfois comme mesure punitive imposée aux plus dissipés en classe - le mercredi après-midi ou même pendant les vacances, ils sont une trentaine d’inscrits à venir régulièrement piocher, arroser ou ramasser les œufs des poules, pas peu fiers de rapporter chez eux le fruit de leurs récoltes. De quoi permettre à ces enfants qui quittent rarement les pavés de la capitale de découvrir la nature. « L’an dernier, deux collégiens ont passé leur été au jardin », confie ainsi Camille Barkallah, en service civique à l’association. Car comme l’explique la fondatrice de Veni Verdi, Nadine Lahoud, « avant, les enfants partaient en vacances chez leur grand-mère à la campagne. Maintenant, ils partent chez leur grand-mère à La Courneuve ».

Extrait de lefigaro.fr du 08.06.17 : Quand les écoliers des ZEP vont aux champs

Répondre à cet article