> 6 - Pédagogie / Formation > Actions interdegrés > La maternelle REP+ (Montessori) Vaulx-en Velin et le collège REP J. Dasté de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La maternelle REP+ (Montessori) Vaulx-en Velin et le collège REP J. Dasté de Saint-Etienne impliqués dans le Groupe De Développement (GDD) ‘’Bien-être à l’école’’ (Cardie de Lyon, 2016-2017)

27 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Le GDD ‘’Bien-être à l’école’’ – 2016-2017

Le Groupe De Développement ‘’Bien-être à l’école’’ assure le suivi d’équipes et vise à ressourcer les démarches d’innovation et d’expérimentation dans les établissements de l’académie.
Les membres de ce groupe de développement (GDD) ont pour objectif de se créer une culture commune, de partager des expériences et de faire émerger des propositions et des outils pour l’amélioration du climat scolaire. Ils se proposent d’aborder cette thématique au travers du prisme du bien-être, et d’explorer plus spécifiquement « le bien-être de l’élève » qui reste encore insuffisamment pris en compte à l’école. Celui-ci est étudié à partir de ses liens avec la santé, la réussite scolaire et le climat scolaire.

Laurence Villeneuve et Fabien Tora, conseillers en développement responsables du GDD, ont animé en 2016-17 une communauté composée d’une trentaine de personnels éducatifs volontaires (enseignants, infirmières, vie scolaire, proviseurs…) issus d’une dizaine d’établissements. Leur objectif a été de mettre en synergie ces équipes et de garantir le travail collectif autour d’objectifs pédagogiques en dynamique de changement.

En savoir plus sur les Groupes De Développement (GDD) de la CARDIE

Le groupe s’est doté d’une charte pour fonctionner comme un véritable incubateur d’engagement

Les établissements du GDD engagés dans des dispositifs mettant le bien-être de l’élève au centre de leurs enjeux éducatifs.
Les titres évocateurs des projets mettent en évidence un véritable mouvement éducatif, est en train de naître (ou renaître) au sein de notre académie, et qui porte la vision d’une éducation joyeuse et bienveillante, créatrice et engageante, respectant les potentialités et rythmes propres à chaque enfant.
• « Le bonheur est dans l’école », Circonscription de Saint-Chamond [1 REP+, 1 REP]
• « Mise en place de 3 classes d’inspiration Montessori » école maternelle Croizat, Vaulx-en-Velin [REP+]
• « Se détendre pour mieux apprendre » Collège Kandelaft, Chazy d’Azergues
• « Pleine conscience, pleine confiance » Collège J. Dasté, Saint-Etienne [REP]
• « École physiologique » école maternelle Paul Langevin, Givors
• « Carnet de progrès » école Saint-Igny de Vers
• « 6ème Sens » Collège les Bruneaux,
• « Seconde Pro Care » Lycée la Mache, Lyon

Le groupe a bénéficié de l’accompagnement de Mélusine Harlé de Habile Conseil et de ses apports de la recherche au cours des trois regroupements de l’année.
La collaboration entre Mélusine Harlé et les conseillers en développement a contribué à la création d’un esprit de groupe et d’une culture commune. Les travaux du groupe, axé sur le développement d’un indice du bonheur dans l’éducation, a débouché sur les premiers éléments d’une boite à outils positive pour la connaissance de soi, et la création de parcours pédagogiques sur le bien-être. Ces ressources pourront être intégrées dans le »parcours santé » ou le ‘’parcours citoyen’’ de l’élève.

Et ceci dans un vaste horizon couvrant l’ensemble du parcours de l’élève qui va de la maternelle, à l’école primaire et du collège au lycée.
Le ‘’bien être à l’école’’ ne se décrète pas mais qui s’acquiert sur le long terme, il est donc important de le prendre en compte durant toute la scolarité de manière diffuse et de ne pas se limiter à des « one shot isolés ». Dans cette perspective le groupe a dégagé des ‘’invariants’’ qui pourraient se développer lors de différents paliers de compétences et à repérer un ensemble de compétences psychosociales qui semblent intéressantes d’intégrer au parcours de l’élève.

Consulter les compétences psychosociales expérimentées par le GDD « Bien-être »

Mais Quid du développement personnel et du bien-être de l’enseignant ?
L’amélioration du climat scolaire est-elle une question d’ordre individuelle de l’élève (bien-être) ou collective (vivre ensemble et acceptation de l’autre dans sa différence) ? Ce cluster, au prisme de nos pratiques professionnelles, a également cherché à identifier les pratiques et les techniques innovantes qui permettent à chaque membre d’un établissement scolaire de s’adapter de manière sereine et proactive. Les nombreux changements éducatifs (et les crispations qui en découlent) qui se déroulent sous nos yeux interrogent nos pratiques personnelles et la manière plus ou moins bienveillante de vivre une relation avec les autres membres de la communauté (enseignants, élèves, directions, parents, personnels techniques). C’est pourquoi nous avons clairement basé notre animation sur le fait d’éprouver ensemble les pratiques que nous souhaitions par la suite transmettre aux élèves. Nous nous appliquions à nous-mêmes, adultes, l’acquisition des compétences psychosociales identifiées précédemment. Ce qui a permis de repartir dans nos établissement avec une palette d’outils liés au ‘’bien être’’utilisables avec nos élèves.

Consulter les outils expérimentés par le GDD « Bien-être »

Références
• L. Sovet et Al. (2014). Le rôle médiateur du bien-¬‐être dans la relation entre le sentiment d’efficacité́ vocationnelle et l’indécision vocationnelle chez les lycées coréens, Revue l’orientation scolaire et professionnelle n° 43/1
• J.A., Paunesku, D., & Walton, G. M. (2016). Brief Intervention to Encourage Empathic Discipline Cuts Suspension Rates in Half Among Adolescents. Proceedings of the National Academy of Sciences, 201523698.
• Barley,Z., Lauer, P. A., Arens, S. A., Apthorp, H. S., Englert, K. S., Snow, D., & Akiba, M. (2002). Helping atrisk students meet standards : A synthesis of evidence-¬‐based classroom practices
• Tom Schuller, John Preston et al. RouteledgeFalmer, (2004). The benefits of learning, The impact of education on health, family, life and social capital
• M. Pinquart, L. Juang, 2003. Self-efficacy and successful school-to-work transition : A longitudinal study, Journal of vocational behaviour.

Consultez les travaux des autres GDD
« FAVORISER LA PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE POUR LUTTER CONTRE LE DÉCROCHAGE »
« PRATIQUES PÉDAGOGIQUES POUR FAVORISER L’APPRENTISSAGE »

Extrait de cardie-lyon.org du 26.05.17 : Le GDD ‘’Bien être à l’école’’ – 2016-2017

Répondre à cet article