> 7 - Dispositifs éduc. ville > Dispositifs vacances > Autres dispositifs vacances > Que reste-t-il de la mixité sociale des colonies de vacances ?, un dossier (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Que reste-t-il de la mixité sociale des colonies de vacances ?, un dossier des "décodeurs" (Le Monde)

4 août Version imprimable de cet article Version imprimable

Que reste-t-il de la mixité sociale des colonies de vacances ?

Parmi les trois types de colonies de vacances, celles organisées par les collectivités ou par des associations ont du plomb dans l’aile, tandis que celles du privé grignotent du terrain.

[...] « Le modèle des colonies généralistes de la période 1960-1980, dans lesquelles on envoyait ses enfants pendant deux à quatre semaines l’été quel que soit son milieu social, a quasiment disparu. Or, celles-ci mélangeaient beaucoup plus les classes sociales, les âges et les sexes. A quelques exceptions près, la colo n’est plus ce lieu de brassage social des jeunes », juge Yves Raibaud, spécialiste de la géographie des discriminations et des loisirs des jeunes et coauteur d’un rapport collectif sur la question en 2016.

[...] our les évaluateurs, un collectif de spécialistes du secteur, « le conflit est politique ». « Nous montrons que le marché (par la segmentation) et les politiques publiques (par le ciblage de populations) séparent les publics. Pour construire de la mixité, il est nécessaire de revoir et repenser la manière de construire, de faire, d’organiser et de vendre les colos », explique le collectif.

Côté ministère, même sous une nouvelle majorité, les campagnes de communication et les dispositifs s’enchaînent : en 2017, « Colos nouvelles générations » a été doté d’un budget de 2 492 000 euros. Sans qu’un bilan ou un compte rendu public de l’action de ces dispositifs ait été rendu public.

Extrait de lemonde.fr du 02.08.17 : Que reste-t-il de la mixité sociale des colonies de vacances ?

 

Sur le site de l’OZP
Voir le mot-clé *Accompagn. vacances

Répondre à cet article