> 2 - Les positions de l’OZP > La place de l’éducation prioritaire dans la conférence de presse du ministre. (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La place de l’éducation prioritaire dans la conférence de presse du ministre. Les remarques du Quotidien des ZEP

30 août Version imprimable de cet article Version imprimable

Beaucoup d’analystes de la réforme Blanquer parlent de "détricotage", d’effacement", de "rupture" par rapport à la politique de la ministre précédente.
Mais que devient l’éducation prioritaire dans la conférence de presse de rentrée du nouveau ministre ?

Le Quotidien des ZEP a relevé les citations mais aussi les absences du dispositif par rapport aux années précédentes.

Le dédoublement de CP en REP+ dès cette rentrée, qui concerne 84% des classes, constitue une mesure ambitieuse d’une ampleur sans précédent en éducation prioritaire. Elle est vue par ailleurs souvent par les observateurs comme la mesure phare du plan Blanquer.

Le dispositif "Plus de maîtres que de classes", dont l’OZP a souvent souligné l’intérêt, reste possible dans le reste des classes (uniquement pour les CP en REP+). Le dispositif sera évalué, même si le ministre affirme déjà, en s’appuyant comme il le fait constamment sur des arguments "scientifiques", qu’il est moins performant que le dédoublement.

"L’assouplissement et l’enrichissement des enseignements au collège", avec "l’assouplissement du cadre rigide des Epi" et la réintroduction des classes bilingues et du latin, ne touchent pas directement l’éducation prioritaire même si elles présentent le risque d’avoir des conséquences négatives sur la mixité sociale, une expression d’ailleurs quasiment absente de la conférence de presse.
Si le rôle du chef d’établissement (et de l’IEN) est réaffirmé, l’idée récemment exprimée par le ministre de lui confier le recrutement des enseignants, qui représenterait un casus belli pour les syndicats, n’est pas reprise.
Rappelons sur ce point que l’OZP est favorable à un profilage des postes mais limité aux pilotes et fonctions spécifiques à l’éducation prioritaire.

Le rôle essentiel de l’école maternelle est largement mis en valeur mais la scolarisation des moins de trois ans, évoquée seulement dans une note bibliographique, n’est plus une priorité, ni en éducation prioritaire ni en dehors.

L’évaluation des élèves va connaitre un grand développement à tous les niveaux, CP, 6e.... Celle des écoles également puisque, dès septembre 2017, 400 écoles seront évaluées, dont 200 en REP+ et 100 en REP.

La mallette des parents, créée par le recteur Blanquer dans l’académie de Créteil, va encore être étendue, de même que le dispositif "Ouvrir l’école aux parents".

La formule de l’internat va se développer et reste prioritaire pour les publics de l’éducation prioritaire. Le dossier insiste sur la nécessité de proposer un projet attractif mais ne fait pas référence à l’ancienne formule des "internats d’excellence" qui avait provoqué des polémiques à l’époque.

La fiche sur la santé des élèves par contre occulte totalement les facteurs sociaux et le manque de personnels qui aggravent sensiblement la situation sanitaire dans les quartiers défavorisés.

Les stages d’accompagnement durant les vacances, appelés maintenant stages de réussite, qui concernaient en priorité des élèves de l’éducation prioritaire, s’adressent maintenant à tous les publics. Cette généralisation peut être interprétée soit comme un recul pour l’éducation prioritaire soit au contraire comme la marque logique du succès de l’expérimentation dans ce dispositif.

Enfin l’importance de l’innovation et de la formation des enseignants est fortement réaffirmée. On peut néanmoins s’inquiéter en constatant que l’Ifé et le Centre Alain Savary, qui jouent actuellement un rôle si actif et novateur dans ces deux domaines, ne soient jamais cités dans les deux fiches thématiques correspondantes. Les formations assurées et les réflexions appuyées sur un contact permanent avec le terrain du centre Alain Savary ne seraient-elles pas jugées assez en phase avec les orientations fermes et sélectives du ministre en matière de recherche pédagogique ?
L’absence de référence dans la conférence de rentrée à la vaste enquête "Lire et écrire au CP" coordonnée par Roland Goigoux et pilotée par l’Ifé pourrait conforter cette hypothèse.

En conclusion, le texte ministériel de la conférence de presse fait fréquemment référence aux établissements fragiles, aux publics défavorisés, aux milieux modestes plutôt qu’à l’éducation prioritaire proprement dite, qui ne fait pas l’objet d’un chapitre de sa conférence de presse.
Reste à attendre pour juger sur pièce des conséquences de la mise en œuvre concrète de ce programme et en particulier de prendre le temps nécessaire pour apprécier véritablement les effets du dédoublement des classes de CP puis de CE1 en éducation prioritaire, mesure fondamentale et emblématique dont le Quotidien des ZEP ne peut que souhaiter vivement le succès.
Le Quotidien des ZEP

 

Voir aussi sur le site OZP
Conférence de presse de rentrée du ministre (1) : 1- 100% d’élèves qui maîtrisent les savoirs fondamentaux. 2 - Dédoublement de classes de CP avec coexistence du Plus de maîtres. 3 - L’école maternelle, école du langage

Conférence de presse du ministre (2). 7. Souplesse et enrichissement des enseignements au collège. 16 - Mieux soutenir les élèves : Devoirs faits et stages de réussite

Conférence de presse de rentrée (3). 12. Développer une culture de l’évaluation (avec évaluation de 300 écoles REP et REP+ en sept. 2017). 13. Pour une école innovante

Conférence de presse de rentrée (4). 14 - Former les professeurs. 19 - Renforcer le dialogue avec les parents. L’internat

Conférence de presse de rentrée (5) : 6. Souplesse nouvelle dans l’organisation du temps scolaire . 18. Le bien-être des élèves : santé et sport

Note du QZ (Quotidien des ZEP
Parmi les 20 chapitres du dossier de la conférence de presse, nous avons choisi de publier le texte intégral d’une dizaine de thèmes qui sont d’habitude proches de l’éducation prioritaire.
Cette reproduction intégrale répond au souci du Quotidien des ZEP d’assurer l’archivage des déclarations ministérielles. Nous constatons en effet que le texte des
conférences des ministres précédents sont peu aisément disponibles sur le site national officiel.
Autre avantage : l’outil de recherche en plein texte du site OZP (commande "Rechercher"), qui classe les réponses par ordre chronologique inversé, permet à chacun de vérifier rapidement l’occurrence ou l’absence de tel mot significatif.

Répondre à cet article