> 6 - Pédagogie / Formation > Actions AU COLLEGE > Actions interdisciplinaires (Collège) > B* Collège REP Matisse de Grand-Couronne : - Une twittclasse pour étayer les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Collège REP Matisse de Grand-Couronne : - Une twittclasse pour étayer les apprentissages - Numérique et Lettres dans l’atelier-relais

8 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

AP Collège - une twittclasse pour étayer les apprentissages

Table des matières

I/ Objectifs pédagogiques du #twittDNB
II/ Les participants
III/ Périodicité et interdisciplinarité
IV/ Création des balises
V/ Progression.
VI/ Un exemple de réalisation.

Une twittclasse est une classe utilisant le réseau social Twitter pour faire progresser les élèves. Initié par Laurence Juin, le concept s’étend de plus en plus, favorisé dans un premier temps par le dynamisme de certains professeurs innovants. Pour en savoir plus, vous pouvez vous reporter à cet article de Savoirs-CDI : Des Twittclasses ?

Extrait de lettres.spip.ac-rouen.fr : AP Collège - une twittclasse pour étayer les apprentissages-

 

Numérique et Lettres - Exemple d’action
2017-2018 - Atelier-relais

Cette activité est menée cette année 2017-2018 avec des élèves qui dépendent de l’atelier-relais du Collège Henri Matisse de Grand-Couronne (76).

Porteur du projet : Laurence Bot, Collège Henri Matisse, Grand-Couronne
Responsable de l’atelier-relais : Guillaume Saleix

« Les dispositifs relais (classes et ateliers) permettent un accueil temporaire adapté des collégiens en risque de marginalisation scolaire : manquements graves et répétés au règlement intérieur, absentéisme chronique non justifié, démotivation profonde dans les apprentissages. Les dispositifs relais ont pour objectif de favoriser la rescolarisation et la resocialisation de ces élèves. »
(voir le lien vers Eduscol pour des informations complémentaires sur le sujet)

Les différents dispositifs relais de l’académie

L’année scolaire est divisée en 5 sessions de 5 séances chacune.
Sur cette période intervient le professeur de français, à raison d’une heure par semaine.

Notre attention s’arrête sur un projet de création de capsules vidéo.
Chaque élève choisit le thème qui lui plaît, de son choix et fait des recherches en conséquence. Il doit écrire un conducteur pour préparer l’enregistrement de sa présentation. Il doit apprendre à manipuler le logiciel AdobeSpark, à structurer ses diapositives, à filtrer ses images, à placer sa voix. Il doit faire preuve de créativité. L’enseignant l’évalue par compétences pendant l’élaboration du projet. Ces compétences sont transmises aux établissements d’origine.

- Séance 1 : Présentation du projet

→ Partir des activités et des centres d’intérêt des élèves. Leur demander ce qu’ils souhaitent partager avec les autres. Leur demander également s’ils savent ce qu’est une capsule vidéo et leur dire que c’est sous cette forme qu’ils vont devoir présenter leur passion

→ Vidéo explicative
2017-2018 - Capsule vidéo - Atelier-relais - Laurence Bot

→ Distribution du conducteur vierge (voir PJ)

-Séance 2 : Écriture du conducteur

→ Recherches éventuelles (Internet...) dans le but d’enrichir le travail
→ Écriture du conducteur
→ Scénarisation par étapes de la capsule
→ Travail sur la construction des phrases...

- Séance 3 : Écriture du conducteur / Adobe Spark

→ Correction des conducteurs / finalisation
→ Prise en main d’Adobe
→ Tutoriel AdobeSpark

-Séance 4 : Adobe Spark

→ Mise en voix des conducteurs (articulation / rythmes / pauses...)
→ Enregistrement expressif

-Séance 5 : Restitution

→ Présentation orale et visionnage des différentes capsules
→ Échanges, retours entre pairs et avec l’équipe de l’atelier-relais

Compétences évaluées ici .

Document : Conducteur de ma capsule

Extrait de lettres.spip.ac-rouen.fr du 27.09.17 : Numérique et Lettres - Exemple d’action

Répondre à cet article