> AGENDA > Site OZP. Archives d’articles non indexés (2004-2008) > année 2004 > septembre > 21/09 - L’ascenseur social en marche à Grenoble (Le Figaro)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

21/09 - L’ascenseur social en marche à Grenoble (Le Figaro)

23 septembre 2004 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du « Figaro » du 21.09.04 : l’ascenseur social en marche à Grenoble.

L’ascenseur social en marche à Grenoble

Dispenser de concours d’entrée les jeunes issus de milieux défavorisés et scolarisés dans des quartiers difficiles (« Convention d’éducation prioritaire »), les sensibiliser aux classes préparatoires aux grandes écoles et aux études supérieures dites « longues » (« Une prépa, une école de gestion, pourquoi pas moi ? »), les aider à préparer les concours d’entrée aux formations d’une grande école. Après - respectivement - Sciences po Paris et l’Essec, c’est au tour de Grenoble école de management de faire de l’ouverture sociale un axe majeur de développement.

Afin de « relancer l’ascenseur social », l’école iséroise a signé cet été une convention de partenariat avec l’association Face (Fondation agir contre l’exclusion) Grenoble. Plusieurs objectifs à cette union : outre faire bénéficier Face de l’expertise des étudiants de Grenoble école de management pour aider à la création et au développement de structures d’aides à l’insertion, il s’agit, dans un premier temps, d’offrir la possibilité à de jeunes défavorisés, dont le niveau scolaire se situe de bac - 1 à bac + 2, de préparer leur admission dans le programme grande école ou les mastères spécialisés.

Concrètement, les jeunes intéressés seront invités à découvrir l’école, participer à un cours, rencontrer et échanger avec des étudiants. La sélection des candidats, qui débute dès septembre, se fera sur dossier suivi d’un entretien. Une fois sélectionné, l’étudiant définira avec l’aide d’un représentant de l’école son parcours personnalisé de préparation à l’admission au programme visé. Il bénéficiera du suivi d’un professeur-tuteur et d’un « coach » étudiant qui l’accompagneront tout au long de cette étape préparatoire.

Ce programme, qui devrait être totalement opérationnel dès janvier 2005 afin de permettre aux premiers candidats de se présenter aux concours l’année suivante, se situe dans la ligne de conduite de l’établissement « qui s’est toujours attaché à déployer tous les moyens nécessaires pour rendre ses programmes accessibles au plus grand nombre ». L’ESC Grenoble avait été l’une des premières écoles de management à ouvrir l’accès à ses cursus par la voie de l’apprentissage. 20% des 187 écoles membres de la Conférence des grandes écoles ont développé l’apprentissage, qui concerne à peu près 1 400 personnes sur les 30 000 qu’elles diplôment chaque année.

Répondre à cet article