> 6 - DISPOSITIF > DISCRIM. / ETHNICITE > Ethnicité / Enfants d’immigrés en ZEP > Un sondage Ifop pour le Cnal souligne que les ZEP sont surexposées aux (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un sondage Ifop pour le Cnal souligne que les ZEP sont surexposées aux risques d’atteintes contre la laîcité (un dossier du Monde)

13 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Laïcité à l’école : les enseignants en première ligne

59 % des 650 enseignants sondés par l’IFOP estiment la laïcité en danger. Parmi les situations problématiques rapportées, l’enseignement moral et civique, la mixité filles-garçons ou encore le temps de recueillement sont en première ligne.

[...] Les « ZEP » surexposées
Les résultats, dont Le Monde a pu prendre connaissance, ne dessinent pas une école à feu et à sang : à peine plus d’un enseignant sur dix de l’échantillon IFOP témoigne de contestations « régulières » et/ou « de temps en temps » de la loi du 15 mars 2004 sur le port de signes religieux, ratio qui dépasse néanmoins un sur trois dès lors que sont intégrées les atteintes occasionnelles.

Au fil des chiffres, une différence très nette se dessine entre l’expérience faite de ces contestations dans les établissements relevant de l’éducation prioritaire et celle dans les établissements lambda. Les mises en cause de la loi atteignent, en REP (label qui a succédé, en 2014, à celui de ZEP), un « score préoccupant » pour le CNAL, qu’elles soient le fait d’élèves (34 % contre 9 % hors REP), de parents (22 %...

Extrait de lemonde.fr du 12.06.18 : Laïcité à l’école : les enseignants en première ligne

 

Atteintes à la laïcité : le dialogue au cœur de toute réponse pédagogique

Le millier de témoignages recueillis lors de l’enquête du CNAL souligne la nécessité d’impliquer les élèves lors des débats sur la laïcité.

[...] Le millier de témoignages anonymes recueillis, les auditions d’experts pointent un préalable : impliquer les élèves pour faire vivre la laïcité. Au primaire, il peut s’agir de conseils d’élèves, ces temps d’échanges appréciés de tous, des « bancs de l’amitié » permettant de résoudre les conflits, et de tout projet autour des notions de respect (« pas d’insultes en récré, pas de moqueries en classe »), ou sur l’égalité entre filles et garçons.

En collèges et lycées, il s’agit de permettre aux élèves de parler de leurs origines culturelles et religieuses

Extrait de lemonde.fr du 12.06.18 : Atteintes à la laïcité : le dialogue au cœur de toute réponse pédagogique

 

Laïcité : Des problèmes très minoritaires et très localisés selon le CNAL
Selon un sondage réalisé auprès de 650 professeurs du public pour le CNAL, " les difficultés rencontrées et les contestations de la laïcité sont un phénomène mineur mais préoccupant, qui se manifeste de façon hétérogène selon les établissements". En fait seulement 9% des enseignants déclarent que le climat de leur établissement est "tendu" sur la laïcité (1% très tendu) essentiellement en Ile de France et en Rep. Dans 97% des cas les problèmes rencontrés se règlent par le dialogue.

Extrait de cafepedagogique.net du 13.06.18 : Laïcité : Des problèmes très minoritaires et très localisés selon le CNAL

 

Voir aussi Enregistrement intégral du colloque du Cnal sur la laïcité du 13 juin 2018 (2 vidéos de 2:43:29 et 3:15:08)

Répondre à cet article