> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale en MATERNELLE > Maternelle (Maths et Sciences) > B* Les bonbons des ogres, un album pour apprendre à compter à l’école (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Les bonbons des ogres, un album pour apprendre à compter à l’école maternelle REP+ Aygalades Oasis de Marseille 15e

2 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable


Les bonbons des ogres à l’école maternelle Aygalades Oasis

Les bonbons des ogres mis en oeuvre en classe maternelle discutés par Mme Ramboz, enseignante et M. Eysseric, formateur en mathématiques à l’ESPE d’Aix-Marseille.

Contenu
Liens
Description

Les bonbons des ogres en classe maternelle à Marseille
Contribution de :

Pierre Eysseric, formateur de mathématiques à l’ESPE d’Aix-Marseille

Fabienne Gambarosa, chargée de mission à la DANE d’Aix-Marseille

Mme Ramboz, enseignate de l’école maternelle Aygalades Oasis (13, Bouches-du-Rhône) a mis en oeuvre la situation "Les bonbons des ogres" dans sa classe cette année scolaire 2017-2018.

Cette situation est issue de la mallette maternelle "La construction du nombre".

De quoi s’agit-il ?
Le dispositif des Ogres présente un ensemble de situations permettant d’explorer de manière progressive l’utilisation des nombres pour comparer et ranger des quantités.

Les situations se basent sur une tâche simple consistant pour l’élève à « donner à manger » à un groupe d’ogres selon certaines contraintes simples et intuitives. (par exemple, le petit ogre doit manger moins que les autres).

Au fil du cycle d’activité, les contraintes mathématiques ou matérielles vont évoluer afin d’amener l’enfant à considérer et utiliser le nombre comme outil permettant de comparer et ranger des quantités.

Le champ numérique utilisé sera volontairement réduit afin de favoriser la progression et la réussite de l’enfant dans l’acquisition des compétences.

La plupart des situations permettront une auto-validation et donc une remédiation éventuelle par l’élève. (voir les liens sur le site)
Situation 1 : le repas des ogres
Situation 2 : les ogres propres
Situation 3 : au marché
Situation 4 : l’invité
Situation 5 : les ogres jaloux
Situation 6 : les ogres impatients
Situation 7 : évaluation 1 (sommative)
Situation 8 : évaluation 2 (diagnostique)
en cas d’évaluation 2 négative, Situation 9 : la course des ogres
en cas d’évaluation 2 négative, Situation 10 : le jeu des ogres
Situation 11 : un bonbon de plus
Situation 12 : le jeu des bonbon

De quoi a-t-on besoin (matériel,…) ?
Chaque enfant a une feuille sur laquelle sont représentés les trois ogres.
support

Les enfants ont à leur disposition des « bonbons » pour nourrir les ogres. Ceux-ci se présenteront de manières différentes au fil des étapes de cette séquence :
des boîtes (une par enfant + une supplémentaire pour une meilleure rotation des boîtes). Ces boîtes contiennent des « bonbons » de trois couleurs (ici des cubes empruntés à un jeu de la classe), chaque couleur étant en nombre différent des deux autres dans chaque boîte.
des cartes représentants des collections de bonbons pré-imprimées (collections organisées).
des cartes présentant des collections de bonbons désorganisées.
des cartes présentant des collections de bonbons simplement désignées par un nombre.
des cartes représentant 2 à 4 groupes de bonbons de couleurs différentes.
les collections de bonbons ne sont plus dessinées mais représentées par un nombre et leur couleur.

Épisode 1 - Consigne sous forme d’histoire vidéo

Épisode 2 - Les variables
Vidéo

Comment s’y prendre ?
Les modalités de travail vont différer en fonction des situations et de leur fonction dans le dispositif d’apprentissage :
Activité individuelle organisée en groupe de six à dix élèves pour les situations 1 à 6.
Travail individuel sur fiche ou interrogation orale par l’enseignant pour les évaluations des situations 7 et 8.
Travail en groupe de quatre élèves pour les jeux des situations (remédiation) 9 et 10.
Travail en groupes de trois à cinq élèves pour les jeux des situations 11 et 12.

Qu’apprend l’élève dans cette situation ?
L’élève apprend à utiliser le nombre comme outil pour comparer et ranger des quantités.

Que doit savoir l’élève avant de commencer ? (pré-requis)
L’élève doit savoir repérer parmi trois ogres lequel est le plus grand et lequel est le plus petit : comparaison des tailles de trois personnages.

Il doit aussi savoir repérer parmi trois collections différentes par leurs nombre d’éléments, laquelle a la plus grande quantité, laquelle a la plus petite quantité : comparaison de collections du point de vue de la quantité.

Enfin l’élève doit associer le fait qu’avoir plus de bonbons que les autres signifie avoir une plus grande quantité de bonbons que les autres (même chose pour avoir moins que …) : connaissance lexicale des expressions « plus que », « moins que ».

Que doit faire l’élève ?
L’élève doit aller chercher des bonbons de couleurs différentes car chaque ogre doit avoir des bonbons d’une seule et même couleur.

Il doit ensuite affecter chaque groupe de couleur à un ogre en respectant les règles d’attribution :
le petit ogre mange moins que les autres,
le gros ogre mange plus que les autres.

Épisode 3 - Les interactions

Comment s’effectue la validation ?

Pour les situations 1 à 6, la validation est individuelle en présence de l’enseignant. Celui-ci interroge l’enfant sur le respect des règles en commençant par celle de la couleur.

Pour les situations de jeu en groupe (9 à 12), la validation s’effectue tout au long du jeu, impulsée par l’enseignant, et sous le contrôle des autres joueurs. L’outil de la validation sera la file numérique qui permettra de comparer les gains des joueurs.

A quoi le maître doit-il être vigilant ?

Dans toutes les situations proposées et en particulier au moment des validations, on veillera à renforcer l’utilisation par les élèves des formulations comparatives « plus que… », « moins que… ».

La règle des couleurs est fondamentale dans la situation 1, lorsque les bonbons se présentent sous la forme d’une boite de jetons de trois couleurs différentes, chaque couleur étant en nombre différent des deux autres dans chaque boîte. C’est par cette règle que l’enseignant conserve le contrôle sur les nombres de bonbons à distribuer à chacun des ogres. Si au cours de cette situation, tous les bonbons étaient de la même couleur, un élève pourrait réussir en donnant un bonbon au petit ogre, deux bonbons au "moyen" ogre et le reste au grand ogre ; ainsi il réussirait en évitant en grande partie le travail de comparaison des quantités visé dans cette situation.

On conserve cette règle des couleurs pour les situations suivantes mais elle n’a plus un rôle dans la gestion des variables didactiques de la situation.

Lien

Extrait de ac-aix-marseille du 2606.18 : Les bonbons des ogres à l’école maternelle Aygalades Oasis

Répondre à cet article