> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Numérique, Communication, Presse) > B* Toute l’année, les 3èmes du collège REP+ Les Capucins de Melun préparent (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Toute l’année, les 3èmes du collège REP+ Les Capucins de Melun préparent l’oral du brevet en enregistrant en binômes des vidéos de 6mn pour la télé du collège

5 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

La télé Capucins, une innovation pédagogique pour le progrès des élèves

Des besoins du terrain à l’élaboration d’une stratégie d’équipe

Les différentes équipes du collège [REP+] les Capucins à Melun (77) poursuivent leur réflexion pour permettre aux élèves de progresser à l’oral. Elles ont déjà construit et mis en place des ressources pour aider les élèves. Elles ont identifié les points d’appui et ceux à améliorer au regard des épreuves du diplôme national du brevet. Cela les a conduits à élaborer et adopter une stratégie pour majorer les compétences orales des élèves et leur réussite à cette épreuve.

Plusieurs enseignants du collège explorent le potentiel de la vidéo pour préparer les élèves aux oraux du brevet.
Mme Boggio-Pola, assistante TV et pédagogique, M. Courtois (technologie), M. Daubard (allemand), Mmes Belotti, Crispet, Olive et Geoffroy (lettres), M. Nogues et Martin (sciences de la vie et de la terre), Mmes Walter et Philippon (histoire-géographie et EMC), Mme Meilland (éducation musicale) coopèrent et intègrent la télévision des Capucins dans les enseignements pratiques interdisciplinaires. Ils s’engagent dans un véritable travail d’équipe pour construire ensemble une démarche en vue d’améliorer les compétences disciplinaires et orales de leurs élèves de 3ème.

Une organisation coordonnée
Monsieur Courtois, professeur à l’initiative de la télé Capucins, définit et orchestre l’organisation annuelle. En binôme, les élèves s’emparent d’un sujet tel que « Comment expliquer le réchauffement climatique actuel et le limiter ? ». Ils s’approprient des ressources mises à leur disposition pour réaliser le prompteur d’une diapositive. Celle-ci doit servir de support à un exposé oral de cinq minutes.
Voici une ébauche de l’organisation proposée :
• Avant les vacances d’automne Les enseignants déterminent des problématiques de travail et élaborent des dossiers de ressources numériques (textes, images, vidéos). Les documents sont différenciés selon les besoins. Ils sont déposés sur « cartable en ligne », l’espace numérique de travail.
Des binômes d’élèves sont constitués (par affinité) et des codes d’accès à l’ENT leur sont remis.
• Semaine 1 : Semaine du 4 au 16 décembre En classe, les professeurs présentent les attendus et identifient avec les élèves les compétences à construire et évaluer. Les thématiques et modalités de travail sont également annoncées.
Pendant les vacances Les élèves peuvent commencer à préparer leurs prompteurs et les envoyer
• Semaines 2 et 3
Du 8 au 19 janvier : 3ème1 et 3ème2
Du 22 au 31 janvier : 3ème3 et 3ème4 Semaines 2 et 3
Du 8 au 19 janvier : 3ème1 et 3ème2
Du 22 au 31 janvier : 3ème3 et 3ème4 Le professeur de technologie et les enseignants des disciplines engagées dans ces EPI co-enseignent.
Ils aident les élèves à :
◦ s’approprier leurs corpus documentaires ;
◦ concevoir et produire une diapositive de synthèse, leur prompteur ;
◦ finaliser leur prompteur et son organisation : il est orienté en mode paysage ;
◦ envoyer leur prompteur au studio d’enregistrement ;
◦ préparer leur émission ;
◦ faire le montage de l’émission réalisée (jingle et chroma key pour incrustation de leurs supports iconographiques).

Les binômes réalisent leur émission au studio TV dès qu’ils sont prêts. Six groupes peuvent passer par heure. Chaque groupe dispose de 6 minutes. Les émissions sont enregistrées par Mme Boggio-Pola, assistante TV et pédagogique et leurs camarades.
Semaines 3 et 4 Les élèves regardent et « parlent sur » leur propre film en binôme. Ce temps favorise une prise de distance réflexive et participe à la formation à l’entretien de l’oral du brevet.
• Semaine 4 Lors du cours de technologie, les élèves effectuent un montage de 15 à 30 secondes de l’émission à présenter pour l’oral du brevet. Cette séance permet aussi d’évaluer des compétences de technologie.
Avec ces modalités, chacun avance à son rythme. Les besoins des élèves sont pris en compte et les parcours sont différenciés. Les élèves en réussite passent les premiers. Ceux qui ont besoin de l’accompagnement des enseignants en bénéficient. L’intervention de l’assistante pédagogique durant le temps d’enregistrement rassure les élèves et les sécurise.

La vidéo confrontation au service de la prise de distance réflexive
Un des temps forts du parcours est la visualisation et le retour des élèves sur leur vidéo. La vidéo confrontation facilite le retour sur l’activité. Les élèves s’appuient sur le réel. Ils n’ont plus comme unique point d’appui la mémoire de leur prestation, mémoire partielle, altérée par le temps et les émotions.
Il est difficile d’avoir une analyse critique de sa propre prestation alors même que
l’on est en situation. Il n’est pas aisé de faire et de se regarder faire. La vidéo balaye cet obstacle. Les élèves peuvent s’appuyer sur le réel pour nourrir leur réflexion. Ils se confrontent à l’enregistrement vidéo de leur propre activité entre pairs. Se regarder en binôme permet à ceux qui n’ont pas une bonne image d’eux-mêmes, d’évacuer la peur du regard et du jugement des autres.

Sécuriser les élèves facilite leur concentration sur leur prestation. Ils identifient leurs réussites et les points à améliorer. Ils reviennent sur le contenu, l’organisation de leurs propos, leur posture, leur gestuelle, leur tenue vestimentaire, leur voix … Ils « parlent sur » leur prestation.

La vidéo confrontation est vectrice d’apprentissage. Elle centre la réflexion des élèves sur l’essentiel : « s’exprimer de façon maîtrisée en s’adressant à un auditoire ». Elle favorise aussi leur prise de distance réflexive, posture évaluée lors de l’épreuve de soutenance d’un projet au diplôme national du brevet.

Une perspective pour l’avenir : filmer la vidéo confrontation des élèves pour déterminer l’avancée de leur réflexion.

Extrait de carep.ac-creteil.fr du 26.06.18 : La télé Capucins, une innovation pédagogique pour le progrès des élèves

Répondre à cet article