> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > ACTEUR > ENSEIGNANT : métier, statut > Enseignant (Etude) > Professeurs et chefs d’établissement : une relation positive, mais qui se (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Professeurs et chefs d’établissement : une relation positive, mais qui se fragilise : les résultats de l’enquête Militens (the conversation)

13 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Professeurs et chefs d’établissement : une relation positive, mais qui se fragilise

Pour 54% des enseignants, les relations entre profs et chefs d’établissement sont basées sur la confiance et l’écoute.

Si les professeurs voient globalement d’un bon œil le rôle joué par leurs chefs d’établissement, ce rapport souffre aussi de tensions plus marquées actuellement, comme le montrent les résultats de l’enquête Militens (réalisée par le CERAPS de l’Université de Lille et la DEPP, service de statistiques du ministère, avec le relais des syndicats enseignants). Exprimée par Emmanuel Macron durant sa campagne, la volonté de développer l’autonomie des établissements dans le secondaire devrait le mettre aussi à l’épreuve.

Extrait de theconversation.com du 02.09.18 Professeurs et chefs d’établissement : une relation positive, mais qui se fragilise

 

Vie syndicale dans la fonction publique
Militens : Une recherche sur le rapport à l’engagement des enseignants et l’impact du militantisme

Cette recherche, menée en collaboration avec le SNUipp FSU, le SNEP FSU et le SNES FSU, comprend un questionnaire représentatif, rempli par 3 278 enseignants du premier et du second degré, en collaboration avec la DEPP et le CERAPS CNRS/Université de Lille.

La recherche Militens

Répondre à cet article