> 6 - DISPOSITIF > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, pauvreté, rythmes, santé) > DECROCHAGE > Microlycée > Visites de rectrices en mars : - au collège REP+ Saint Joseph à Bastia (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Visites de rectrices en mars : - au collège REP+ Saint Joseph à Bastia (dispositif Carnet de bord) - à La Fère au premier micro-collège de l’académie d’Amiens - à l’école maternelle REP+ de la Briquèterie de Lille

8 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Le collège de Saint-Joseph, un collège REP+ investi pour la réussite de ses élèves

Le collège de Saint-Joseph est classé en REP+ (réseau d’éducation prioritaire renforcé) depuis 2014. Il est situé dans le quartier ancien de Saint-Joseph, au sud du centre-ville de Bastia. Il est le collège de rattachement des élèves résidant en partie dans le centre ancien (quartier de Saint-Joseph et citadelle) et des élèves des quartiers sud de Bastia. Le bâtiment est composé d’une partie ancienne (datant de 1948) et d’une partie plus récente (1994).

Son effectif est de 223 élèves qui sont encadrés par près de 40 personnels dans l’établissement. Une équipe pédagogique stable, soudée et très investie pour la réussite des élèves.

Dans ce collège, de nombreux dispositifs sont déployés. A savoir, l’option sportive tennis de la 5ème à la 3ème, une 3ème prépa-pro, les classes de 6ème sans note, une expérimentation des créneaux de 45 minutes de cours, le dispositif "carnet de bord", les devoirs faits, ainsi que la langue et culture de l’Antiquité de la 6ème à la 4ème, avec la mise en place dans la filière bilingue LCC d’une initiation au latin sous la forme d’une approche étymologique de la langue.

Le collège se réjouit d’un pourcentage de réussite au Diplôme national du Brevet (DNB) qui est en progression depuis 2015 et atteint 98% à la session 2018. Par la suite, ce sont 65,1% des élèves qui choisissent un passage en seconde générale et 27 %, en seconde professionnelle.

Monsieur Jourdain, formateur REP+ et enseignant d’EPS, a illustré le dispositif "Carnet de bord" développé dans l’établissement, avec des élèves de 6ème. Partant d’un constat de problèmes de motivation, ou plutôt de non-motivation, voire d’absence d’intérêt pour le travail scolaire de la part de certains élèves qui se retrouvent en situation d’échec, le collège a mis en place l’outil de carnet de bord. Il s’agit pour les élèves d’exprimer les difficultés qu’ils rencontrent de compréhension de leurs cours afin qu’une attention particulière soit portée pour les résoudre. Du point de vue des élèves, l’appréhension initiale est dépassée par le besoin de se sentir soutenu, accompagné, l’envie de parler. Ce moyen d’expression est vécu comme une véritable expérience personnelle, un moment privilégié, un moment à soi pour soi, une prise en compte réelle. L’adolescent est à la recherche d’une meilleure « image de soi ». Le tuteur est là pour l’aider à se situer, repérer les manques qu’il ressent, mieux cerner « ce qu’il pense être en mesure de faire... ». Une initiative fort intéressante et qui semble avoir ses premiers résultats, améliorant considérablement le climat scolaire.

Extrait de ac-corse.fr du 15.03.19

 

Visite de la rectrice au micro-collège de La Fère

Mardi 5 mars, la rectrice Béatrice Cormier s’est rendue à La Fère, dans l’Aisne, afin de rencontrer les équipes et les élèves du premier micro-collège de l’académie, une structure innovante et unique en France vouée à la rescolarisation de jeunes élèves décrocheurs. Une occasion pour les personnels du collège Marie de Luxembourg de dresser un premier état des lieux suite à la mise en place de la structure en janvier.

« Merci et félicitations », tel est le cœur du message que la rectrice Béatrice Cormier, en visite au micro-collège de La Fère, a tenu à adresser aux équipes d’encadrement et pédagogique à l’occasion de sa visite. « Merci et félicitations », car le dévouement et le dynamisme dont chacun a su faire preuve dans un délai très court (le souhait de créer un micro-collège dans l’Aisne avait été émis par la rectrice au printemps 2018) a permis de mettre en place en quelques mois une structure expérimentale dès janvier 2019. Une structure qui accueille à ce jour 11 élèves de 14 et 15 ans ayant tous, à un moment donné de leur parcours, décroché scolairement.

Géographiquement, ils sont issus d’un périmètre très large couvrant la totalité de l’Aisne, voire une partie de l’Oise : le collège Marie de Luxembourg a en effet été sélectionné parmi les établissements axonais pour la présence de son internat permettant aux jeunes les plus éloignés d’intégrer la structure dans les conditions matérielles les plus adéquates.

Redonner à ces jeunes le goût de l’école, leur donner envie de venir en classe et de travailler, telle est la vocation première du micro-collège. Remobiliser leur niveau scolaire et les amener jusqu’au diplôme national du brevet en sont deux autres, tout aussi importantes. Ces élèves nécessitent un accompagnement particulier du fait de leurs besoins et problématiques diverses : ils trouvent dans cette structure de dimension restreinte l’écoute, l’attention et l’accompagnement dont ils ont besoin pour s’épanouir à nouveau au collège.

Durant sa visite, la rectrice a pu rencontrer et échanger avec les élèves, découvrir leurs lieux de travail ainsi que l’internat. Guidée par Mme Oudin, principale de l’établissement, la rectrice a ensuite poursuivi par un long échange avec l’équipe du micro-collège, composée d’enseignants, de CPE, de psychologue de l’Education nationale, de personnels de CIO, d’infirmières, d’un service civique et de 2 coordonnateurs à savoir Philippe Delignière (coordonnateur des micro-lycées et du micro collège au niveau académique) et Mme Pomarelle, coordonnatrice du micro-collège de La Fère. « Une équipe extraordinaire qui a su relever le défi en mettant en place si rapidement cette structure expérimentale à laquelle je tenais beaucoup », précise la rectrice, avant de souligner le formidable esprit d’équipe qui fait, aujourd’hui, la réussite de ce micro-collège.

En septembre prochain, il accueillera jusqu’à 30 élèves de niveaux 4ème et 5ème. Dans cette attente, l’équipe tire au quotidien les enseignements de ses premières semaines de fonctionnement avec une volonté clairement affichée : réconcilier ces élèves avec le système scolaire en leur offrant un lieu de vie et d’étude propice à leur développement personnel.

Extrait de ac-amiens.fr du 05.03.19

 

Visite à l’école de la Briqueterie de Lille

Le lundi 25 mars 2019, la rectrice Valérie Cabuil et le Dasen Jean-Yves Bessol, se sont rendus à l’école maternelle [REP+] de la Briquèterie de Lille.

La rectrice a rencontré les élèves et enseignants de maternelle, des très petits à la grande section. Elle a observé des ateliers pédagogiques autour du langage, de l’écriture et du calcul.

Les jeunes élèves et leurs enseignants ont expliqué les différents ateliers dans lesquels ils travaillent pour développer la maîtrise des fondamentaux, lire-écrire-compter-respecter autrui : jeux, manipulation, travail en groupe, utilisation du numérique, musique,..

Extrait de ac-lille d’avril 2019

 

Sur le site OZP,
voir le mot-clé ***Visite officielle/

Répondre à cet article