> EDUCATION PRIORITAIRE (Politique d’) > EDUC. PRIO. : Dédoublements, Pdmqdc, Taille des classes > EP. Dédoubl., Pdmqdc, Taille : Déclarations gouvernementales > Le dédoublement des grandes sections en REP+ reporté à 2020 (conférence de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le dédoublement des grandes sections en REP+ reporté à 2020 (conférence de presse de rentrée)

28 août 2019 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’essentiel
Pour attaquer à la racine la difficulté scolaire avant qu’elle ne s’installe, un ambitieux programme de dédoublement des classes de CP et CE1 en Rep et Rep+ a été engagé dès la rentrée 2017.
En cette rentrée 2019, l’ensemble des CP et des CE1 en Rep et Rep+ sont dédoublés. 300 000 élèves (20 % d’une classe d’âge) bénéficient de très bonnes conditions d’apprentissage.
Afin d’approfondir la politique engagée qui vise à l’élévation générale, la justice sociale et l’égalité territoriale, le président de la République a souhaité aller encore plus loin.
Les dédoublements seront étendus aux classes de grande section de maternelle en éducation prioritaire dès la rentrée 2020.
Toutes les autres classes de grande section, de CP et de CE1 verront progressivement leurs effectifs limités à 24 élèves.

Élévation du niveau général et justice sociale

La bonne maîtrise des savoirs fondamentaux constitue l’un des principaux leviers pour réduire les inégalités sociales. Il est donc indispensable d’offrir aux élèves un encadrement renforcé dès le début des apprentissages pour leur permettre de bien maîtriser les savoirs fondamentaux.
Cette politique d’égalité des chances a été initiée à la rentrée 2017, le dédoublement
concernera 300 000 élèves en cette rentrée :
― en septembre 2017 : 2 200 classes de CP ont été dédoublées en Rep+ ;
― en septembre 2018 : 3 200 classes de CP supplémentaires étaient dédoublées en Rep et 1 500 classes de CE1 en Rep+ ;
― en septembre 2019 : les nouveaux dédoublements concernent 700 classes de CE1
en Rep+ et 3 200 classes de CE1 en Rep.
Au total, depuis 2017, la mesure s’est traduite par la création de 10 800 classes de CP et de CE1 en Rep+ et Rep.

Une mesure dont les premiers résultats sont positifs
Le dédoublement des classes de CP et de CE1 de l’éducation prioritaire a fait l’objet d’une évaluation scientifique menée par la Depp et un groupe de chercheurs reconnus 1.
L’évaluation a porté sur 15 000 élèves de CP dédoublés en 2017-2018 répartis dans 408 écoles.
Elle a montré que :
― les élèves des classes dédoublées ont en fin de CP des résultats en français et mathématiques supérieurs aux élèves des classes ayant des caractéristiques similaires mais n’ayant pas bénéficié du dédoublement : 8 % d’écart-type en français et 13 % en mathématiques, en faveur des élèves de Rep+ par rapport au groupe témoin ;
― l’effet de la mesure se vérifie en particulier pour les élèves en très grande difficulté : sur les 24 000 élèves qui étaient en très grande difficulté à l’entrée en CP, cela correspond à environ 2 000 élèves de moins en difficulté en français et 3 000 de moins en mathématiques au terme de la première année de la mise en œuvre
de la mesure ;
― les professeurs décrivent des classes mieux disposées aux apprentissages scolaires : élèves plus attentifs, plus concentrés, plus efficaces dans leur travail et plus motivés.
96,5 % des professeurs concernés rapportent une meilleure compréhension des modes de raisonnement des élèves ; 98,5 % une meilleure identification des besoins des élèves ; 82 % une meilleure dynamique de la classe ;
― les professeurs des classes dédoublées recourent plus fréquemment à des pratiques individualisées et dispensent un enseignement systématique du code alphabétique.

une ambition pédagogique RENFORCÉE pour l’école primaire
Pour être pleinement profitable, le dédoublement des classes doit s’accompagner de pratiques pédagogiques qui ont fait la preuve de leur efficacité et, donc d’un soutien constant aux professeurs qui y enseignent.
Cela s’est traduit par :
― la publication en avril 2018 d’un guide de référence pour l’enseignement de la lecture et de l’écriture et quatre recommandations pédagogiques pour l’enseignement du français et des mathématiques ;
― la publication en mai 2019 de trois recommandations pédagogiques pour la maternelle sur l’enseignement du langage, sur la découverte des nombres et de leur utilisation, sur l’enseignement des langues vivantes ;
― une réflexion sur les pratiques pédagogiques dans les classes (incluant aménagements physiques des classes, organisation des emplois du temps) ;
― des séminaires de formation qui ont concerné l’ensemble des inspecteurs de l’éducation nationale et les conseillers pédagogiques en charge de l’accompagnement du français et des mathématiques (2017-2020).
Cet effort en faveur des apprentissages fondamentaux sera poursuivi en 2019-2020
par la mise à disposition de nouvelles ressources :
― un vademecum adressé aux inspecteurs de l’éducation nationale ;
― un guide de référence pour l’enseignement de la lecture et de l’écriture au CE1 et un autre guide sur l’enseignement des mathématiques au CP.

Trois séminaires nationaux de formation
concerneront les 1 400 inspecteurs de l’éducation nationale au mois de septembre 2019. L’ensemble des conseillers pédagogiques recevra aussi une formation afin d’accompagner efficacement les enseignants dans la classe.

Extrait du dossier de presse complet du MEN du 27.08.19 (pp. 16-18)

 

Note du QZ : L’extension du dédoublement aux grandes sections de maternlle était prévu pour 2019

(...) Les priorités pour 2019
(...) Mettre en œuvre l’instruction obligatoire à 3 ans et le dédoublement des grandes sections en éducation prioritaire
Voir Sur le site du gouvernement : Education nationale : bilan des deux ans 2017-2019

Répondre à cet article