> INEGALITES SCOLAIRES (et Lutte contre les) > Inégalités sociales à l’école > Inégalités. Rapports internationaux (OCDE...) > Pisa : "le déferlement des papiers, des appréciations, des explications (la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Pisa : "le déferlement des papiers, des appréciations, des explications (la revue de presse des Cahiers pédagogiques) - Une tribune de Philippe Watrelot - L’article du Monde

4 décembre 2019 Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir la revue de presse des Cahiers pédagogiques du 3 décembre 2019

La revue de presse du 4 décembre 2019

 

PISA : choc ou déni ?
Philippe Watrelot

Les résultats de PISA -2018 viennent d’être publiés. Derrière les classements et les facilités médiatiques, la question à se poser est celle de la réception de cette enquête. C’est ce que se demande Philippe Watrelot, ancien président du CRAP-Cahiers Pédagogiques, dans cette tribune.

Tous les 3 ans, la publication des résultats de PISA donne lieu aux mêmes postures : discours d’auto-satisfaction du ministre qui se félicite d’une étude qui justifie sa politique, des articles dans la presse avec les inévitables palmarès peu significatifs, polémiques récurrentes sur la valeur de cette enquête, déclarations conservatrices sur la nécessité de préserver notre modèle éducatif et voilà.. Un petit tour et puis s’en va. D’autant plus que cette année l’actualité sociale est très chargée et va vite chasser la réflexion sur l’état de notre système scolaire.

Je ne vais pas revenir ici sur les résultats de PISA 2018. On les trouve résumés dans tous les journaux qui ont eu accès à l’enquête sous embargo.

Un seul point devrait retenir notre attention : la France reste la championne des inégalités et le pays où l’origine sociale joue le plus dans la réussite scolaire, c’est quand même l’information principale de cette enquête.

Extrait de cahiers-pedagogiques.com du 03.12.19

 

Enquête PISA 2018 : l’école française toujours aussi inégalitaire

Selon l’enquête internationale, la France est le pays où l’origine socio-économique explique le plus la progression des scores.

Extrait de lemonde.fr du 03.12.19-20191203-[article]]

Répondre à cet article