> INEGALITES SCOL., MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > INEGALITES SCOLAIRES (Types de document) > Inégalités scolaires (Positions) > "La sociologie, c’est l’inverse du fatalisme", une tribune collective dans le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"La sociologie, c’est l’inverse du fatalisme", une tribune collective dans le Monde en réponse aux propos du ministre sur les "dérives" de la sociologie

24 février Version imprimable de cet article Version imprimable

« La sociologie, c’est l’inverse du fatalisme »
TRIBUNE
Collectif

Répliquant au constat des « dérives » de la sociologie dressé par Jean-Michel Blanquer, dans un livre d’entretiens avec Edgar Morin, des sociologues, dont Didier Fassin et Bernard Lahire, soulignent, dans une tribune au « Monde », que l’étude des inégalités ne se confond pas avec leur acceptation.

[...] Economie, histoire, démographie, géographie, anthropologie, sciences de l’éducation, épidémiologie analysent, comme la sociologie, les multiples processus construisant ces inégalités qui se manifestent dans les revenus et patrimoines, la scolarisation, le monde du travail, l’urbanisme, l’écologie, la santé… Comment agir sur les inégalités salariales sans prendre en compte les inégalités de territoire, les inégalités face à l’orientation scolaire, les inégalités entre les femmes et les hommes ? Comment mettre en place des politiques de santé publique justes et efficaces sans comprendre pourquoi les hommes des catégories les plus modestes ont une espérance de vie de treize ans inférieure à celle des classes les plus aisées ?

Extrait de lemonde.fr du 19.02.20

Répondre à cet article