> POLITIQUE EDUCATIVE DE LA VILLE > DISPOSITIFS VACANCES > Vacances (généralités) > Les vacances, c’est à la mer, pas à l’école ! La Fcpe organise des journées à la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les vacances, c’est à la mer, pas à l’école ! La Fcpe organise des journées à la mer pour des enfants accompagnés de leurs parents

2 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Les vacances, c’est à la mer, pas à l’école !
La FCPE organise une escapade d’une journée à la mer pour des enfants accompagnés de leurs parents, samedi 11 juillet 2020 à Dieppe (Seine-Maritime). Une opération destinée à être renouvelée pendant toute la période estivale et dans différents lieux de France, notamment le 26 juillet prochain à Port-La-Nouvelle dans l’Aude.
« Aux vacances apprenantes » de Jean-Michel Blanquer, la FCPE répond « vacances reposantes » ! Après l’épreuve du confinement, où les familles ont vécu un temps scolaire inédit, il y a le temps des vacances, largement mérité.
Et les vacances, pour la FCPE riment avec repos, détente et jeu. Oui, les enfants et leurs parents et particulièrement les familles les plus éprouvées, ont besoin de partir ailleurs, de vivre ensemble autre chose, et surtout de lâcher-prise. La FCPE a donc décidé d’organiser une escapade pour 500 enfants et leurs parents pendant la période estivale, avec une première journée organisée à Dieppe dès le 11 juillet.

Une visite gratuite au musée

Des départs en car auront lieu depuis plusieurs villes d’île-de-France et de Seine-Maritime. Ils seront organisés par les militants de la FCPE en conviant largement des parents d’élèves, qui militent ou pas dans notre fédération. La mairie de Dieppe soutient l’initiative et s’est engagée à réserver un accès sécurisée à une des plages de la ville pour les enfants, et leur offre une visite à L’Estran Cité de la Mer. La gratuité pour les familles est évidemment le principe retenu dans le cadre de l’organisation de ce projet : aucune participation financière au voyage n’est demandée. Les familles prévoient uniquement leur pique-nique et le petit matériel qu’elles souhaitent prendre pour la journée (parasol, crème solaire…). Une opération destinée à être renouvelée pendant toute la période estivale et dans différents lieux de France, notamment le 26 juillet prochain à Port-La-Nouvelle dans l’Aude.

La crise sanitaire que nous traversons touche très fortement les familles et plus encore les familles les plus précaires. Pour certaines d’entre elles, il a été compliqué de « ne pas craquer » pendant le confinement, dans des environnements stressants : logements exigus, baisse ou perte de revenus, enfants peinant à suivre une « continuité pédagogique », mal-être, impact sur la santé comme les troubles du sommeil…

Force est de constater que parmi les mesures prises par le gouvernement, les parents sont les grands oubliés du plan de dé-confinement. La FCPE avait déjà organisé une première action de ce type dès le 13 juin avec le projet de « répit familial » dans la Drôme. Mouvement d’éducation populaire, la FCPE défend également la mixité sociale à travers ce projet. Elle considère qu’un temps festif symbolique d’une fin d’année particulière est essentielle.

Extrait de fcpe.asso.fr} de juillet 2020

Répondre à cet article